1.2.3 soleil…vu Mickaël!!!

Pourtant il avait fait ce qu’il fallait pour être discret Michael VOISIN. Une tenue de camouflage, pas d’annonce, un trail caché derrière l’UTMB et une épreuve à laquelle on ne pensait pas qu’il participerait tellement il avait enchainé les bonnes perfs ces derniers week end. Il se croyait tranquille et PAF c’est raté ; comme un dimanche après midi ou on tire les rideaux et ou on planque la bagnole à 300 mètres pour regarder tranquille la redif  du loft saison 1, il y a toujours le grain de sable qui va modifier ton plan. Pour le coup c’est un vrai photographe sportif, présent sur de nombreux événements de hauts niveaux et adepte du trail, qui va flasher notre athlète en plein effort. Nous lui donnons la parole :

« Apres avoir été coureur hier samedi,  je prend, aujourd’hui dimanche, des photos a BELLEVAUX  de la ventre a terre (car sous l’effort dans la pente le traileur se penche bien souvent à l’horizontale)
je commence à la source du BREVON ce ruisseau alimentant en eau le village, les coureurs essayant en vain de garder les pieds secs.
puis je redescend pour prendre les photos des finishers sur la piste – mais les 7 ou 8 premiers étaient déjà passés ».

ET C’EST KIKI LE 9ème ? C’est Mickaël VOISIN que je soupçonne d’avoir ralenti pour obtenir 4 photos gratis. En tout cas il aura fait une saison  de trail pleine et très souvent couronnée de succès. Merci à Claude EYRAUD, photographe discret et reconnu dans le milieu sportif.

résultat la ventre a terre 2049 bellevaux

6ème édition de la Ventre à Terre et de la Casse Pieds à Bellevaux !
– La Ventre à Terre 13,5 km – 1100 m D+/-
– La Casse Pieds (coureurs et marcheurs) 6 km – 400 m D+/-La ventre à Terre est une course à pieds en montagne de 13,5 km, ouverte à toute personne de plus de 16 ans.
La Casse Pieds (marcheurs) est ouverte à tous les poussins, dès 12 ans révolus

Manon en or , mikaël bronzé

Pour tout connaitre du parcours : https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/78306

90% de singles, 9% de chemins, 1% de bitume. 49% du parcours dans la zone Natura 2000 du Thabor « Landes, prairies et habitats rocheux ». Vous débutez ce trail par la montée du Vallon des Marches pour un passage au Lac de Roche Noire (2535m) et vous redescendez ensuite jusqu’à la Lauza par un sentier plutôt raide. Vous remontez au Refuge de Terre Rouge (ravitaillement) vue panoramique sur Terre Rouge. Puis vous continuez en direction des Grands Lacs (plus de 25 lacs sur la zone). Vous passez au Lac des Glaciers avec vue sur le Mont Thabor puis au Lac de Curtalès. Paysage lunaire. Point culminant 2700m. Puis vous amorcez votre descente en direction du Lac Vert. Après un dernier raidillon vous redescendrez par la piste de Combe Orsière et le sentier des papillons. Ouvrez grands les yeux ils sont tout autour de vous ! Arrivez à la zone bucolique des Lières (à voir absolument !), vous remontez en direction du centre de la station.

profil thabor 67 km

C’est sous le nom d’équipe de duo du chablais que Manon BAVEREL a enlevé le challenge du trail du THABOR, réalisé en 2 étapes. La première de 34 km (2450 D+) le samedi et 32 km (1240 D+) le dimanche. Les deux étapes devant se faire en duo. Un binôme composé d’adversaires le plus souvent mais d’équipières et copines pour l’occasion. C’est PAILLOUX Virginie du club d’en face qui a parfaitement assumé son rôle. 3ème des deux étapes au classement général, Elles l’emportent dans la catégorie femme et finissent 4ème au scratch sur 24 équipes. C’est une superbe performance réalisée sous le regard de Mickaël VOISIN, compagnon de Virginie mais licencié à l’AC EVIAN, LUI !!!

résultat trail du THABOR 67 km

Mika7ème sur 176 arrivants pour Mickaël VOISIN présent au départ des 32 km du trail de THABOR. C’est presque une contreperformance au regard de ses précédentes semaines. Mais aucun trail ne ressemblent à un autre et surtout Mika a corsé l’affaire en participant au Kilomètre vertical le vendredi. 1000 Mètres de dénivelé sur 2600 mètres de course ont certainement pesé dans les jambes. Alors pas de podium pour MIKA ? bien sur que nenni il termine 3ème du KV confirmant à ceux qui doutaient de ses performances  (amicales pensées aux officiels du trail EDF cenis tour) que Mika est très fort dans les montagnes.

résultat trail de THABOR 32 km

résultat kv du trail de THABOR

 

 

Justice pour Manon et Stéphane!!!

Screenshot_20190812-095135_ePressefr - CopieMais qu’est-ce donc que ce journalisme ou l’objectivité est surement vendue, révélant un favoritisme probablement rémunérateur. Pourquoi cet article qui tend vers le « sensationnel » alors qu’en menant un travail d’investigation minimal et à l’aide d’informateurs parfaitement infiltrés, il apparaît que non seulement la situation n’est pas exceptionnelle mais qu’elle n’est pas objective. Un autre couple aurait mérité plus d’attention. Je ne vais pas plus disserter sur le fond que sur la forme, ne sachant pas le faire, mais je fournis les preuves de mes écrits. IMG-20190811-WA0005J’apporte des pièces à convictions et vous laisserai juge, seulement dans le cas ou vous tomberiez d’accord avec moi bien entendu. Manon BAVEREL et Stéphane LAUNAY, à la ville comme dans les montagnes forme un binôme tellement …. (à compléter) que même dans les classements ils sont proche l’un de l’autre. trail des hauts fort (mines d'or)Et à propos de classement môssieur le journaliste j’attire votre attention sur l’omniprésence de l’AC EVIAN sur la première page du classement du trail des mines d’or qui en compte quand même 16. IMG-20190811-WA0002C’est tellement beau qu’il a été affiché en plein centre d’AVORIAZ. Des gerbes de fleurs ont été déposées devant le panneau et des jumeaux nés ce dimanche là à AVORIAZ ont été baptisés Manane et Stéphon.

IMG-20190811-WA0004Le titre était bon mais le casting raté. D’autant que le couple mis en lumière a été performant sur le 40 km.

résultat trail des mines d’or 23 km

téléchargementUn clin d’œil est une expression faciale intentionnelle consistant à fermer un de ses deux yeux.  Le clin d’œil est une forme de communication non verbale, exprimant souvent la connivence ou la complicité dans le secret.

Kilian et David au bout de l’effort.

5200 PARTICIPANTS 63 NATIONALITÉS 31 km  46ème  ÉDITION

 La Course Sierre-Zinal, aussi appelée la Course des cinq 4000, a souvent été considérée comme l’une des plus belles courses de montagne du monde. On a écrit qu’elle était à la course de montagne ce que le marathon de New York est au marathon. Elle est aussi la doyenne des grandes épreuves de montagne.Année exceptionnelle car les plus grands étaient présents, délaissant les autres courses aux environ ou le championnat de France de trail. Tous (ou presque) étaient là pour s’expliquer… et à la fin c’est KILIAN qui gagne.

screenshot_20190812-095347_epressefr.jpg

Si la performance de Monsieur KILIAN JORNET est unique pour l’ensemble des traileurs, d’autres participants ont aussi été au bout de leur effort. C’est le cas de l’entraineur du groupe hors stade, David HÉRACLIDE. Il salue la perf du vainqueur mais rappelle à tous que chacun à son Everest.  Que le plaisir pris par les athlètes qui ont tout donné vaut exploit et reconnaissance. Petit résumé de sa course par lui-même :

«  Le record pour JORNET  …somptueux avec une première grimpette stratosphérique. 2 mn au sommet de moins que le second qui conservera ce rang à l’arrivée en claquant lui aussi l’ancien record. Jusque Weisshorn point haut de l’exercice au km 23 à  2 200 D+ tout est normal.

Dans  la descente, je me refais la cerise, je n’envoie pas mais je rends un rythme qui me va. Malheureusement  je tombe dans le ravin, je remonte mais  je me prends une pierre sur le pied qui vire au bleu. Faut continuer et  il me reste 1 km. Soudain  tout s’éteint….plus rien. Plus de jus. Je marche le km le plus long de ma vie je crois.  Tout ça dans une pente à 20%. Les 300 derniers mètres n’ont rien changé, je suis vidé.

68742403_2341724066092652_3866807929021661184_nJe mets bien 40 mn à essayer de récupérer, Le cœur est ok mais tout le reste est en vrac.

Je l’ai fait et j’ai gagné, comme tous les autres, une belle médaille 

J’ai participé à la course mythique avec un record battu

Avec du recul cela aurait pu être pire 

Ma première et sans doute dernière Sierre Zinal.

Prochaine course le Marathon de Nice Canne en Novembre…et pourquoi une sortie Club, il y a aussi 21 km et 10 km »

Donc repos 15 j et ensuite on débute la préparation 

Notre VOISIN est formidable*

https://www.edfcenistour.com/trail-bleu/ Pour la présentation du trail bleu. 37 km 2400 D+/2400 D- et pour une présentation de la course,  Mettez le son, le speaker est grandiose, à fond dans son art. Respect! Le décompte est une merveille.

L’itinéraire vous amènera vers Solière avant d’attaquer une longue et belle montée vers le 1er ravitaillement à l’Erellaz, puis au Col de Solière.Vous descendrez ensuite vers le col du Petit Mont-Cenis. Au refuge, vous attendra le 2nd ravitaillement.Vous irez par la suite affronter le point culminant de votre parcours avec de fantastiques vues sur le lac du Mont-Cenis. Après la descente vers le col du Mont-Cenis et le 3ème ravitaillement, vous profiterez de très jolies vues sur le Versant Vanoise en sentier balcon, avant de rejoindre par une descente en sentier l’arrivée à Termignon.

Au top  Mikaël VOISIN qui non seulement fait les photos, une vidéo, un podium et un texte vivant.Bel exemple à suivre.

mika au trail bleu« Enfin un trail où j’ai pu me faire plaisir jusqu’à la fin ! Parti tranquillement en 25 ou 30ème position pour passer une journée à profiter et découvrir ce beau massif de la Vanoise/tarentaise. Rapidement je dépasse pas mal de concurrent dans la 1ère montée. En haut, les vues sur les glaciers autour de la dent l’attachée sont magnifiques. Je fais la 1ère descente derrière et avec Jérémy, un coureur local qui connaît le coin par cœur et ça aide bien ! Viens ensuite la seconde montée qui nous amène au point culminant du trail à 2711m… En levant la tête j’aperçois dans les lacets 5 ou 6 coureurs. J’ai vraiment de bonnes jambes et je les reprends un par un, presque en trottinant. Au sommet on m’annonce à ma plus grande surprise que je suis 2ème ! Waouh !!! Il va falloir changer de stratégie. Bon, assez profité des paysages. Je vais tenter de conserver cette place. Reste 12 kms ! Je descends à blocs jusqu’au ravito… Personne en vue mais je me dis que ça ne va pas tarder à revenir sur les 5km de faux plat montant qui m’attendent. Un œil devant, un autre derrière pour surveiller les écarts. Toujours rien, alors je garde un bon rythme.  Dernière montée qui fait mal, droit en haut sur une piste de ski.  Je donne tout pour ne pas être visible par mes poursuivants et leur laisser de l’espoir. Je ne les crois pas si loin. Toujours personne en vue au sommet et cette fois c’est bon.  6 km de descente à gérer. Je pensais que le 3ème était à 2 ou 3 minutes, il arrivera 15 min après ! Heureux, mais si j’avais su j’aurai moins speeder sur ce faux plat montant ! »

A signaler la seconde place en féminine d’une certaine PAILLOUX Virginie du club d’en face, parfois appelée Madame VOISIN. Bel équipage.

Les résultats  http://www.l-chrono.com/resultats2019/trail_edf_cenis_tour_37.pdf 

*autre titre possible : CHARLEMAGNE, NAPOLEON, ANNIBAL et MIKA!

 

défilé de traileurs à l’assaut.

Si tu n’as pas fait Messery tu as raté ta vie. Mais si tu fais l’assaut tu ne mourras pas idiot.

Pour vous inscrire : https://courzyvite.run/AssautDesMemises.php

Assaut des mémises19- affiche

tour des glaciers de la vanoise

trail de la vanoise (12)Le trail du tour des glaciers de la Vanoise c’est pas moins de 600 coureurs qui se lancent sur un parcours exceptionnel de 73km et 3 800m de dénivelé positif pour contourner la plus grande calotte glaciaire d’Europe occidentale : les Glaciers de la Vanoise.Distance : 73 km   Dénivelé : 3800m D+   Départ : Dimanche 7 juillet, 4h

Voila pour le teaser mais la météo en a décidé autrement. Parole à Stéphane LAUNAY qui nous nous fait vivre la course de l’intérieur. C’est toujours bon et objectif.

Petit retour sur notre aventure de dimanche dernier avec le tour des glaciers de la Vanoise.
Parcours de « repli  » de 59 kms et 2900 D+ (au lieu de 72 et 3800) en raison d’un risque d’orage violent au moment du départ à 4h du matin décalé à 6h. Orage  qui finalement est passé plus au nord.
Très beau parcours originel tout de même emprunté par les randonneurs, le rajout ne servant qu’à gonfler les points Itra.  2 belles montées : le col de la Vanoise et son lac des Vaches et le col d’Aussois à 2916 m pour finir. Entre les deux, de longues portions roulantes à 2000 m d’altitude en moyenne où la relance est impérative!

trail de la vanoise (13)Côté course, Manon (BAVEREL) a accéléré à mi parcours et je n’ai pas suivi,  la laissant prendre temporairement la 5ème place féminine. Malheureusement des troubles gastro-intestinaux (abus de Beaufort au ravito) l’ont coupé dans sa remontada vers le podium.
Pour ma part j’ai fait ma course avec la forme du moment, en gérant mon petit rythme, dans la perspective  de la CCC fin août. Je reviens sur Manon, en vrac mais qui ne lâchera pas, cédant quand même 2 places. Nous terminons 115 et 116 scratch sur 550 partants . Manon 8ème féminine et 7ème séniore .
Joli parcours à faire en randonnée  accessible sur 2 ou 3 jours en refuge.

Stéphane LAUNAY et Manon BAVEREL n’étaient pas les seuls du groupe hors stade dans les montagnes. Jean Michel KIRIK était aussi de la partie. classé dans la première moitié du  peloton  (249/502) Jean Michel, adepte des très longues distances à du regretter le raccourcissement du parcours. 10h50’ d’efforts pour une 35ème place en V2.

trail de la vanoise (6)La bonne surprise du jour est la participation de Brigitte DECLERCQ qui revient tout doucement. Pour celle qui a remporté tant de courses, il est difficile de devoir « patienter » en attendant de recouvrer tous ses moyens. Mais elle a fait le parcours complet sur 2 jours comme prévu. Pas de classement mais une bonne reprise.

 

Manon BAVEREL a vengé Stéphane

Récit de STEPHANE LAUNAY …à chaud :

Canicule et trail ne font pas bon ménage pour moi décidément.
65292554_10156339144257823_7348312855860477952_nMalgré toutes les précautions prisent et les bons gestes adoptés, rien n’y fait.
Avec 22° dès 4 heure du matin à 2000 mètres d’altitude annoncé au briefing du départ,  la journée s’annonçait hot ! Au programme : 90 km avec  6220 M D+ et 1200 concurrents sur la ligne à Chamonix
J’avais pourtant assuré une bonne gestion de la chaleur ce coup-ci (leçon apprise il y a qqs années sur les Allobroges) et les ravitos étaient pris en charge parfaitement par ma chérie Manon; Hélas mon intolérance aux grosses chaleurs a finalement eu raison de ma volonté de boucler ce très beau parcours technique! 66003342_10156339145562823_1070106705414586368_n
Pas de jus de bon matin et la terrible montée au barrage d’Emosson en plein soleil dans la caillasse m’a été fatale. Après une bonne pause sans pouvoir m’alimenter j’ai voulu voir après la descente; 65316950_10156339145022823_6986541897888038912_nDans la montée des Possettes (1300d+) vitesse verticale à zéro, vertiges, crampes et les yeux au fond des orbites. Redescendu au dernier pointage pour bâcher à mi-parcours où Manon qui avait pourtant fait une assistance de pro m’a récupéré.
Dossard rendu à mi-course…. Dure loi de l’ultra trail! 
Il me reste à récupérer pour la Vanoise la semaine prochaine. Abandon mais pas renoncement

Dimanche le couple sera recomposé sur le tour des glaciers de la Vanoise… en espérant que les températures baissent un peu.

20190630_234935

 

Victorien Duval n’a pas commenté sa course de 42 Km avec 2720 mètres D+  sinon qu’il a fait savoir que la chaleur l’avait aussi incommodée. A la lecture de sa fiche et à l’étude de son classement, Victorien a encore une fois réalisé une très grosse performance. 65ème /2751 inscrits . classement trail du mont blanc
video marathon du mont blanc

IMG-20190630-WA0002.jpg

 

Mais la montagne allait subir la revanche de Manon. Ok ce n’est que la dent d’Oche qui l’attendait mais ça reste une mythique course de montagne dans le Chablais.  7KM avec 1200 mètres de dénivelé et un record à 48 mn. Peloton rassemblé sur la place de Bernex et départ au coup de fusil. On retrouve un podium sans surprise chez les femmes et Manon BAVEREL repart avec une troisième place, un bout de fromage, beaucoup de bonne humeur et un saucisson. J’adore ces courses et rappelle que le 14 juillet c’est l’assaut des mémises à THOLLON.

Chez les hommes 3 représentants de l’AC EVIAN. L’inarrêtable Mickael VOISIN qui reste dans le top 10 au scratch mais descend du podium cette semaine après sa superbe seconde place au biot’rail. 4ème place pour MIKA. 28ème place au scratch pour Guillaume MOREAU et 14 de sa catégorie. Boualem GUESARAOUI revient aux affaires sur un secteur qu’il connait bien. 5ème de sa catégorie V2 et 59ème au général.

IMG-20190630-WA0006Résultats dent d’OCHE 2019

3 podiums pour l’ACE au BIOT’RAIL

Compte rendu, légèrement commenté* de David HERACLIDE coach/athlète  sur le BIOT’RAIL,

IMG-20190623-WA0005Extraordinaire Victoire de Florence LACHAT en V2 sur le 9km et 330 D+. Première expérience et tout de suite elle fait connaissance avec la plus haute marche. Ben voila que la mère s’en mêle. Comme si les victoires et places d’honneur dans tous les sports que pratique Théo et Edmée LACHAT ne suffisaient pas.*

Belle 11eme place en SeF pour Claire PicautClaire, elle est multi tout :. 5,10,trail , semi. Bravo

Côté Garçon sur le 9km Mickael VOISIN dans une course folle fait un non moins splendide 2ème  place au Scratch. Bravo toujours en haut.

Sur le 16km et 1000D+. Guillaume  MOREAU dépose le coach dans le pentu d’1km à 22% de moyenne sous les applaudissements de Manon BAVEREL et Stéphane LAUNAY qui étaient postés tout la haut. Le coach n’a jamais pu revenir. 1 partout balle au centre  et comme il est convenu que celui qui est devant l’autre paie la bière,  je l’ai appréciée, merci Guillaume.

Que ces écrits semblent sortis d’une acceptation de sa lourde défaite. En fait Il espérait que GUILLAUME allait se faire lyncher par un ours avant le sommet de la cote.

Guillaume 18ème au scratch et 11ème  seniors.  3ème  Podium pour l’AC EVIAN puisque le coach David HERACLIDE gagne en V2 et termine 21ème au scratch.

Et pan au passage un rappel que celui qui est monté sur la boite c’est le coach… et pas Guillaume.

*NDLR

20190626_145434

résultat bio trail du Corbier 2019

Manon des sommets

manon-et-le-trail-des-cretes-du-chablais-2019-1-copie.jpgQue dire de plus sur Manon BAVEREL qui n’a pas été dit. Elle s’entraine, se prépare, s’aligne au départ et grimpe quasi systématiquement sur la boite. Une vraie force tranquille. C’est la 3ème place cette fois qu’elle prend lors du trail des crêtes du Chablais format 49km. Si la météo a été la grande star de la course il ne faut oublier aucun des participants qui sont arrivés comme ceux qui se sont vus stoppés. Bravo aux organisateurs pour avoir eu le courage d’annuler le  format de 84 Km. Manon, dans des conditions qu’elle a su maitriser termine les 49 km en à peine 8 heures à moins de 90 » de la seconde place. Manon BAVEREL est donc incontestablement l’athlète de la semaine de l’A.C. EVIAN.

manon et le trail des cretes du chablais 2019 (6)

Tous les concurrents  sont à féliciter et notamment notre ultra traileur Jean Michel KIRIK qui était certainement venus pour le 84 Km. 23ème V2 il finit l’aventure en 10 H33.

Trail des cretes du chablais 49 km

Mêmes conditions pour Mickael VOISIN engagé sur le 35 Km. Comme d’habitude vous trouverez Mickael dans le haut du classement. 20ème au général et 17ème sénior. Une course régulière ou Mickael a oscillé entre la 18 et la 22ème place aux trois endroits de pointage.

trail des cretes du chablais 35 km

. Enième duel sur le entrelac run and trail à SAMOENS entre GUILLAUME Moreau (le jeune) et David HERACLIDE (présumé le moins jeune)

manon-et-le-trail-des-cretes-du-chablais-2019-7.jpgEt c’est encore la victoire symbolique pour l’entraineur du groupe hors stade. Mais ce trail ne se résume pas qu’à ce duel car les deux athlètes ont marqué ce trail d’une trentaine de kilomètres avec 1400 de D+ et deux cols a franchir.  Les attaques répétées de l’un sur l’autre n’ont pas cessé et c’est sur une partie bitumée que David devait asseoir sa domination. Il termine 12ème au général et 1er V2 avec 3 minutes d’avance sur Guillaume qui est dans le top 10 en sénior. Bravo messieurs et que la « guerre la plus sympathique puisqu’elle est sportive » continue.

résultat entrelac run and trail 2019

 

Théo LACHAT nage, pédale, court et gagne

FB_IMG_1560342648110

FB_IMG_1560342690364

théo lachat triathlon de thonon

C’est pas de ma faute votre honneur !!!  C’est la tentation qui a pris le dessus sur l’intégrité de bafouilleur hebdomadaire de l’AC EVIAN. J’aurai pu jouer l’inadvertance en évoquant n’avoir vu que la photo victorieuse d’un athlète du club. Dire que je ne savais pas qu’il faisait du triathlon à Chambéry. Plaider simplement l’enthousiasme devant le sourire radieux et se dire que dans sa discipline THÉO LACHAT coure quand même un peu. Que c’est sa performance en course qui lui a donné une victoire qui rejaillit (un peu) sur l’ACE. Il finit avec 3’13’’ d’avance sur son second au terme des 10 km de course à pied et ça lui donne la victoire. De toute façon les photos sont superbes et mérite d’être vues et partagées.

résultats triathlon de thonon 2019

SINON DURANT CE WEEK END 

B67C5410

Lucie GRILLET

C’est sous l’impulsion du Lucie GRILLET, en pleine progression sur le 100 et le 200 que la journée des championnats de zone ALPES individuels a commencé à GRENOBLE. Lucie, qui depuis quelques semaines accumule les belles performances, descend encore son record sur le 200 m à 27’’00, ce qui lui permet d’accrocher sa première performance IR4 . Sur le 100 mètres elle réalise en série et en finale deux bonnes courses.

img_4377.jpg

Au javelot de 500 grammes  Émilie MAGIN s’offre sa best performance (BP) en envoyant l’engin à 24.84 mètres soit 95 cm de plus que sa précédente marque. Alice FERRAND progresse à son bilan 2019 sur le 1500 mètres. Elle gagne presque 5’’ mais reste éloigné de son record personnel et de ses objectifs. Éléna MERCIER éclate de 27’’ son 1500 mètres. Elle est donc presque à mi-chemin de ce que l’on pourrait attendre d’elle. Fanny FRANCHEQUIN améliore  aussi son meilleur chrono de 7’’. 50/100ème de gagnée pour Claire MACHINAL sur le 400 haies et une belle 3ème place dans sa série.

Chez les hommes on retrouve Daouda NDIAYE qui enchaîne 200 et 400 avec à la clé des performances R1 et IR4. Sur les lancers Flavien COTTIN au javelot  progresse toujours et améliore sa meilleure marque. 44.77 mètres pour une place de 4 dans le concours tandis qu’Oliver  JOUINOT reste sous la barre des 30 mètres au marteau de 7kg.(28.10 m).

Résultat championnat de zone grenoble

traildecouverte-profil

IMG-20190611-WA0000Sur les trails de la vallée du BREVON Sandra NEPLAZ s’est présentée au départ dela course nature longue de 12500 mètres avec 900 M+/-. Dans des conditions plutôt humides Sandra a négocié son parcours en 2h05’ pour un classement de 12ème /20 dans sa catégorie. Louise, sa fille trop jeune pour être engagée hors du format marche boucle le même parcours en 2h00 ! Elle avoue dans un grand sourire espiègle qu’elle a …. Trottiné .6ème en minime fille ! Il y a des gènes de traileuse chez Louise et nul ne doute qu’on la retrouvera dans les années à venir, à courir dans les montagnes. Eric le père s’était aligné en solitaire sur le 67 km.

trail du brevon 2019

LES COACHS en compétitions

Dans la famille trail du gypaète je demande la p’tiote courue sur 14 km avec 640 D+ et 1160 D- entre MARNAZ et le MONT-SAXONNEX ; Dans la famille de l’AC ÉVIAN je demande pour une fois un entraîneur qui se présente sur la ligne de départ. C’est Stéphane CROUTELLE, entraîneur des benjamins et des minimes qui s’y colle et qui semble avoir pris plaisir sur le petit format.

61657912_360735061313262_5735164989644210176_n

Céline marathon du Grésivaudan

Le vol n°56 en partance de l’aérodrome du VERSOUD est annoncé. Vous avez exactement 15 mn pour embarquer et dégager de la piste. C’est un peu le concept de départ pour ce nouveau marathon (2ème édition) couru dans la vallée du Grésivaudan, proche de Grenoble. Départ depuis les pistes de décollage de l’aérodrome, libérées 15 mn, pour ce marathon qui peine lui à décoller. 65 participants au départ et une 2ème place pour Céline dans la catégorie « V1 mais ça se voit pas ». Notre globe trotteuse, habitué des plus grands aéroports du monde s’est offert un vol de 4h43’’ qui d’habitude l’emmène très loin en Europe.

résultats marathon du grésivaudan 2019

c’est Céline GAIGNEROT qui nous raconte le  57ème épisode

C’est à Royan pour la 5ème édition du marathon couru sur 2 boucles et sous 30 degrés que j’ai terminé mon 57ème marathon depuis 2013. Seconde participation après celle de 2017.  Une chaleur de plomb et les brumisateurs tous les 2 ,5 km n’ont pas empêchés l’hécatombe parmi les participants. J’étais en bonne  forme et la tête pleine de souvenirs accumulés en 45 ans de vacances dans cette région. J’ai profité pleinement de cette arrivée magnifique sur 195 m de tapis déroulé pour l occasion sur la plage! 336/698 arrivées 18ème  master 1 /58.
Loanne (sa fille)  a aussi participé la veille à la course de 3,4 km des drôles et drôlesses (patois charentais) dans un aller retour en bord de plage.

résultat marathon de royan 2019 

Victoire pour Manon BAVEREL et chutes en série

img-20190526-wa0002-e1559042768367.jpg
Manon BAVEREL ultra tour du mole 2019
L’UTM : « ultrа tоur du mоlе » еst unе cоursе ехіgеаntе dе 32 km pоur un dénіvеlé pоsіtіf dе 3200 mètrеs, cе quі еn fаіt un trаіl quаsі unіquе еn sоn gеnrе. Mаlgré sеs cаrаctérіstіquеs, lа vаrіété sеrа аu rеndеz vоus : du bіtumе sur quеlquеs kіlоmètrеs, du sіnglе à plаt, dе lа pіstе fоrеstіèrе, unе dеscеntе dе 1400 mètrеs pоur sоn fіnаl, оu du « dré dаns l’pеntu » !! Vоіlà quі dеvrаіt sаtіsfаіrе lеs аmаtеurs dе trаіl cоmplеt.
L’étаt d’еsprіt dе cе trаіl еst аussі pаrtіculіеr puіsquе lеs оrgаnіsаtеurs оnt vоulu unе cоursе sіmplе (pеut êtrе un pеu un rеtоur аuх chоsеs еssеntіеllеs еn trаіl , cе quі а tеndаncе à sе pеrdrе un pеu pаrfоіs …), pаs dе « chіchіs », dеs tаrіfs très rаіsоnnаblеs, un bаlіsаgе mіnіmаlіstе mаіs suffіsаnt, un buffеt pаrtіcіpаtіf оù chаquе cоurеur pеut аmеnеr un plаt fаіt mаіsоn еt аіnsі dіmіnuеr sоn cоût d’іnscrіptіоn.

IMG-20190526-WA0005Pourquoi en rajouter quand les organisateurs s’expliquent aussi bien. Le décor est planté et nos deux inséparables traileurs (je ne les ai jamais vu a plus de trois mètres l’un de l’autre), Manon BAVEREL et Stéphane LAUNAY étaient inscrits. Une belle occasion de voir enfin un écart entre les deux. Hélas une gamelle de niveau correct à bicyclette vendredi nous prive de la participation de Stéphane. Attention, il fera quand même la course mais en assistance à Manon. Reconnaissante elle va être impressionnante pour s’adjuger la 3ème place au scratch féminin au bout de 32 km avec … 3200 mètres de dénivelé. Le tout en 5H26 et la victoire en sénior femme. C’est incontestablement l’athlète de la semaine.

En reprise d’entrainement Vincent LOMBARDI était inscrit sur le même parcours. 6 minutes en sa défaveur le sépare de Manon mais pour une reprise c’est une logique 41ème place.

ultra tour du mole 2019

téléchargementVictorien DUVAL était à la MAXY RACE du côté d’ANNECY sur le 39 Km et 2500 D+. Plus de qualificatif pour ce véritable athlète complet qui termine 27/1925 classés. 4H26’ pour boucler son parcours alors que le fond du peloton termine au-delà des 11 heures. Dois je préciser qu’il a dû terminer les 9 derniers kilomètres avec une entorse de la cheville à la suite d’une chute de niveau correct au 30ème ? Ça fait un peu RAMBO non ? Mais quand on connait le parcours de victorien, Sylvester reste un petit randonneur.

maxi-race-39km-

599734-journee-sport-sante_mediumC’est David HERACLIDE qui clôt la série des roulé boulés de force correcte. On le savait adepte de la chose depuis quelques temps mais c’est en compétition qu’il a amélioré son style. 8/10 pour l’artistique et une petite entorse dès le 4ème kilomètre. Il en restait 24 sur le parcours gros bouillon de la journée sport santé (sic) à ABONDANCE. Course en binôme réalisée avec Benjamin BRON, véritable chamois pour qui les 2000 D+ sur 21 kilomètres n’ont pas fait peur malgré un final à plus de 20%. En vrai partenaire il n’a pas abandonné David qui maintenant va souffler un peu après un mois de mai très chargé en compétitions.

Pas de classements, pas de vainqueur, ni de vaincus. Des bosses et du plaisir

2 récompensés à l’Allingeoise.

Allingeoise

Pour les sédentaires du club nous avions deux courses sur Allinges ce week-end.

Sur le petit parcours, appelé le rondes châteaux, de 9,2 km on retrouve Anne claire PIZZETTA (126 au général et 10ème V1F), Mickaël VOISIN (5ème au général et 3ème sénior) et Christelle HARDUIN (209ème et 32ème SEF). Sur le grand parcours de 18km (l’Allingeoise) nous retrouvons Benjamin BRON (32ème au général et 21ème sénior), Guillaume MOREAU (20ème et 13ème Sénior) tandis que David HERACLIDE terminait 43ème du général, ce qui lui permettait de monter sur la seconde marche dans sa catégorie de V2.

2 courses, 6 évianais et 2 podiums soit 33% de récompensés. Pas mal, d’autant que Mickaël pouvait espérer mieux mais 2 chutes quasiment coup sur coup au départ l’ont retardées. Circonstances de courses…

Screenshot_20190520-094403_ePressefr

le printemps en pentes fortes*

C’est tout en discrétion, au hasard d’un virage au stade et très modestement que le couple de traileurs Manon BAVEREL et Stéphane LAUNAY nous a fait part de leurs différentes participations aux trails d’avril et mai.

IMG-20190505-WA0000Cela a commencé le week end du 14 avril.  Le « duo du chablais 74 » s’est fait plaisir au trail du CHERAN (organisé par les foulées de GRUFFY) sur une distance de 23 500 mètres. 10ème au général, ils remportent la catégorie duo mixte en 2H41’52’’, laissant leur poursuivant à presque 2 minutes.

https://www.l-chrono.com/resultats-foulees-de-gruffy-2019/

Nous retrouvons la semaine suivante, toujours en duo le couple LAUNAY/BAVEREL dans le jura pour UTTL (ultra trail terre de LOUE). La particularité de ce trail c’est qu’il propose deux courses sur deux jours à deux coureurs. Le classement général se fait avec le résultat des deux parcours. Le principe est très simple : vous choisissez un allié que vous êtes prêt à supporter pendant 70km (votre binôme), le samedi, vous accomplissez la première étape ensemble, le dimanche, vous terminez votre parcours du combattant ensemble…  A vous de jouer !

Étape 1 : L’origine du monde | 45 km | 3160 m D+.  Stéphane et Manon terminent 16ème au scratch et 4ème de leur catégorie en 7HOO’33’’
Étape 2 : Trail du moine – 32 km (1700 D+) bouclé par le duo en 4h24’32’’, 5ème de la catégorie. Bilan de deux jours intenses : des sourires, des souvenir et la 3ème place au général.   Résultat trail terre du loue

Manon à THOLLON 2019Dernières courses réalisées cette fois en individuelles ce week end avec l’UTTLM (ultra trail de THOLLON LES MEMISES). Une compétition qui a maintenant sa place dans le calendrier et trouve son originalité dans ses multiples offres :

8H Solo ou duo. 4 heures ou 2 heures en solo. Ou montée sèche de 3 Km avec 550 D+. Le principe est de terminer le plus de montées dans les temps impartis. La redescente se faisant en télécabine.  Une météo juste comme il faut pour corser l’affaire et la neige s’est invitée uniquement pour la remise des prix. Dans la catégorie SOLO 8 heures Stéphane LAUNAY reste au pied du podium en ayant réalisé autant de montée que le vainqueur en V1. C’est au temps que les 4 premiers sont départagés. Stéphane en réalisant ses 11 montées en 7 H 43’05’’ prend la 4ème place.

Manon BAVEREL grimpe sur la troisième marche dans le format 4 heures. Derrière la vainqueur intouchable avec 6 montées, Manon s’est offert une course qui aurait pu se terminer au sprint. 81 secondes séparent les 2 et 3ème au bout des 5 grimpées (soit 25 km  avec 2550 m D+), ce qui représente une distance infime dans des pentes comme celles de THOLLON. Bravo Manon qui montre les couleurs de l’AC EVIAN.   résultats UTTLM 2019

catherine BLANC à Lausanne 2019Pendant ce temps, Catherine BLANC terminait son premier 10 km nettement sous l’heure (barre que les néophytes redoutent) en 55’33’’ et SEPT CENTIEMES !!! précisions suisses. Elle prend la 859ème place dans un peloton de 3333 femmes. 339ème sur 1193 dans sa catégorie F20.  Bravo pour cette première. Elle s’est même offert le scalp d’un certain BG en le coiffant sur la ligne. Il réalise un 55’34’’ dont il risque d’entendre parler longtemps.

https://services.datasport.com/2019/lauf/km20/

*Pour les cinéphiles du millénaire précédent (1987)

Victoire de V. DUVAL au trail du LAUDON.

image2C’est à SAINT JORIOZ que nous retrouvons nos méritants du week end. Chez les DU-DU (DUCRET/DUVAL) nous avons affaire non seulement à Victorien, remarquable vainqueur, et nous lui ferions offense en prétextant être surpris par sa performance, mais aussi à sa compagne Angélique, petite athlète par la taille mais bourré d’une volonté de fer. Il suffit de s’entrainer à coté d’elle, surtout en côte pour comprendre qu’elle ne lâchera jamais rien. Et quand au détour d’un virage ou lorsqu’elle se fait dépasser pas Victorien sur la piste ce ne sont pas des encouragements factices qui sont prodigués entre eux mais un rappel bref des fondamentaux. Deux battants inscrits sur deux formats au trail à St JORIOZ. C’est victorien qui parle le mieux du trail du LAUDON couru dans des conditions très difficiles :

VICTORIEN ARRIV2E

VICTORIEN DUVAL  DOSSARD n° ???

J’ai participé au format 35 km/1800 + comprenant 4 épreuves en une :6 km de course sur route au départ. Ensuite une partie trail qui s’est transformé en trail blanc dans et sous la neige. Et pour finir un beau cross … c’est bon pour la peau paraît-il…

Le résumé du Dauphiné du lundi 29 avril est parfait pour le déroulé de la course.  Victorien s’est battu jusqu’à bout pour obtenir le trophée au terme de 3H17’02’’de course.

2h20 avait donné Victorien à Angélique pour couvrir les 21 KM avec 800D+. Les vacances prévues ont failli être annulées car le chrono réalisé de 2H23’18’’ ne respecte pas la prévision. Magnanime et surtout d’excellente humeur après sa victoire Monsieur DU pardonnera à Madame DU ce manquement et ils ont pris l’avion pour quelques jours de repos au soleil. Seul l’interdiction d’approcher des buffets sanctionnera Angélique qui, soit écrit en passant prend quand même la 11ème place/89 en sénior femme et la 130ème /269 au général pour sa première course dans ce format.

Nous avions aussi la famille NEPLAZ au départ avec notamment Sandra sur le 21 qui revient à la compétition après un long arrêt.  Dans des conditions difficiles, elle prendra le 16ème rang dans sa catégorie V1 en 2h59’47’’. Si le but était de finir en moins de 3 heures c’est parfaitement timer (j’adore inventer des mots) . Éric son mari dissident mais apprécié terminera le 35 en 4H52’19’’ à la 139ème place. Pas mal pour un gros faisan.

Je garde le meilleur pour la fin. Celui qui n’abandonne jamais, qui prend part aux trails, aux triathlons. Il s’est signalé par un simple mot résumant la course des 35 km : L’AC EVIAN a pris ce trail en tenaille : Victorien devant et moi (Serge PEYRELONG ndlr) derrière. (Oui je suis le dernier classé mais quel accueil à l’arrivée). Pour résumer ce trail c’était 5 km de course, 12 d’escalade, 12 de glissades et 5 de course pour clore la balade. Heureusement qu’il y a des athlètes comme Serge qui ont toujours le bon mot. Merci à tous, du vainqueur au dernier. L’AC EVIAN a été à l’honneur grâce à vous. Serge n’oublie pas en fin de message de signaler la super performance de notre ex future ex camarade de club en la personne de Mériam BOUTTOU qui en 4h49’ finit 5ème sénior femme.

https://www.traildulaudon.fr/resultats-2019

victorien

toujours une maîtrise difficile du podium à l’AC EVIAN.

victorien

Samedi soir à Chambéry, Fanny FRANCHEQUIN s’est alignée sur un 3000 mètres sans ambition. Seule femme du peloton (4 autres participants) elle remporte le TOUTES CATÉGORIES FÉMININ dans un temps moyen de 12’54’’18. Compétition à oublier.

Vu dans la presse et c’est top

Comme ça fait trop plaisir!!!

victorien

Les roses et marines résistent brillamment.

2 courses et 6 podiums pour l’AC EVIAN ce week end lors la 20ème édition de la Capeçone. Tout d’abord honneur à Mégan WEGERAK qui réalise un triple exploit. Elle gagne sa seconde course de village après l’ANTHYCHOISE en espoir mais elle emmène aussi dans sa foulée Elena Mercier qui accroche ainsi la 3ème place en cadette. Elle clôt la St MEGAN en remportant un jambon de 5,5KG. 38ème au général elle termine les 7 km de la petite course en 36’12’’.

 

podium cadette margot
Alice 3ème au scratch et seconde cadette à gauche. Eléna 3ème cadette à droite

C’est le retour de la YO’s team avec ALICE FERRAND qui monte sur la seconde marche du podium en cadette et la 3ème au scratch féminin avec un temps de 34’08’’. Alice débarrassée de ses problèmes de cheville prend de la vitesse et s’en ira vendredi soir à CALUIRE pour participer à un 1000 mètres qui sent la poudre. 3’06’’56 est le record du club. Si c’est peut-être un peu tôt dans la saison pour le battre Alice aura un plateau de rêve pour le tenter. Sur la troisième marche du podium cadette on retrouve Elena MERCIER ; Dans la foulée de Mégan à l’arrivée, Elena revient à un bon niveau et on ne peut que l’encourager à tenter un peu plus. Pour un retour à la compétition c’est réussi. Elle sera aussi à Caluire et je mettrai bien une petite pièce sur un chrono sous les 3’23’’.

Le groupe hors stade était représenté par Christel HARDUIN et BOCHATON Kaoutar, indéfinissables athlètes à l’éternel sourire. Christel fait une excellente performance en 41’50’’ (11ème sénior) tandis que Kaoutar en 44’01’’ prend la 15ème place. 2 exemples à suivre dans leur comportement au sein du peloton. Pour s’en convaincre il suffit de courir un moment à côté d’elles.

Daouda NDIAYE avait sauvé le club l’année dernière. En 2019 il explose son chrono de 1’’ mais passe de la 3ème à la 9ème place. La concurrence était très relevée cette année et aucun reproche ne peut être fait à Daouda hormis son manque de galanterie dans le final en se permettant de doubler avec un sourire en coin la première féminine, de quelques années sa cadette. 🙂

Quelle belle allure avait Mickaël Voisin à la sortie des bois sous la fontaine de PUBLIER. En seconde position à mi-parcours il cédait une place pour terminer sa course en 27’38’’. Bel enchaînement de bonnes performances. Mickaël monte sur la troisième marche du 7km.

Sur la course de 13 km, magnifique mais très exigeante on retrouve 2 athlètes du groupe hors stade et 3 du hors hors stade. Ce dernier nous offre deux podiums avec Manon BAVEREL, 2ème en sénior en 1h02’32’’. Stéphane LAUNAY, en master 2 fait de même mais avec un chrono sous l’heure : 59’51’’ soit 13,33 km/h. ça va vite mais moins que Xavier DECURNINGE, sénior, qui monte le compteur à 15,18 km/h pour prendre la 6ème place en 52,35’’. Guillaume MOREAU enchaine les courses et les satisfactions. 13ème au général, 8ème en sénior en 55’59. Dernier engagé sur la distance Bernard GUEPRATTE termine 11ème master 2 en 1H07’24’’.

Joli bilan pour un dimanche pluvieux : 12 participants 6 récompenses … ET UN JAMBON !!!

résultats capeçone 2019

Vous ais je informé que Claire PICAUT avait parcouru le 10 km de cluses en 57’13’’, prenant une 47ème place chez les femmes et que Edmée LACHAT accompagné de David HERACLYDE ont divisé la tache en deux pour accomplir le 2X5 Km en relai mixte?  Le podium est assuré mais pas de classement établi… non plus.

Quand Capeçone l’heure de la soupe*

20190404_160858.jpg

suivez ce lien pour tous les renseignements concernant les inscriptions, les horaires, les résultats et photos des précédentes éditions. Toujours un bon moment

la capeçone 2019

*  reportez vous a l’article du messager pour saisir le finesse de ce titre 😉

 

20190404_145531

 

 

Suis-je un Traileur Blanc?

2 questions se posent pour tenter de trouver une réponse à l’interrogation de David HERACLIDE suite à sa participation à l’O’XYRACE du jura samedi soir. Evoque-t-il la couleur de la peau ou la discipline? À la première interrogation il faut s’en foutre un peu, bien qu’il est à noter qu’aucun kenyan, ni éthiopien ne squattent les podiums des trails de nuit comme de jour. A la seconde question il vous suffira d’aller au bout de son récit pour avoir la réponse. 
o'xyrace« Samedi 18h30 départ pour les 18km de l’O’xyrace à Lamoura dans le Doubs.  -6 au début et on perdra encore 6° durant la course soit … -12 degrés à l’arrivée. 500m de D+ avec un mur au 13ème km…je le sens encore, ça brûle encore 🤬
Guillaume Moreau, vrai Traileur qui rejoindra le groupe dès mardi, était aussi de la partie. On ne s’échauffe pas car les circonstances nous en en empêchent (on est des manches). ça nous le savions mais ce sont les raisons qui nous intéressent NDLR.
Le départ est donné , Guillaume gicle pour suivre le groupe de tête qui part au taquet…je reste tonique mais à distance, la piste s’élargit et je constate que le damage était juste une illusion .
Je modifie ma foulée et ma pose de pied.  Me voici en mode minimaliste…fréquence rapide,  foulées courtes, pieds hyper rapides au sol car c’est de la poudreuse. Après 500m je reviens sur Guillaume et je poursuis l’effort sur une courte partie plane afin d’intégrer un petit groupe.  je reste 5m derrière , on tourne à gauche 1km… mais c’est quoi ce délire ? Seul en pleine poudreuse. c’est dur, ça monte, ça fatigue, Galère…
Il reste 15 km,  j’espère que les conditions vont changer sinon je crains de devoir abandonner.
Euh…ou suis je? Je ne connais pas , l’abandon n’est pas une option…une piste apparaît et mon pied peut bosser. j’envoie, je suis bien , je dépose quelques concurrents 🤣
Ça monte de nouveau et je me fais laminer.  je tombe dans la relance. M…. !!!
Bon je crois que je suis perdu. Alors j’envoie en descente… on verra bien.
Un gars me dit au kilomètre 10  que je suis 21ème ….je sais qu’il y a un mur au 13eme, Turbo Action…..Vroum. Je suis en limite lactique ….je reprends des gars ,ils sont loin derrière et voila ….LE MURRRRR!!!
Ils me reprennent presque tous avec des airs goguenards … « et mec ici c’est notre terrain… »🤮
Je m’accroche mais jamais dans le rouge.
La montée a duré au moins 3 heures, en tout cas ça n’en finissait pas…. Quand à la descente , j’ai du mal à tout lâcher…..je reviens trop lentement.
Pas de plat… mais un faux plat montant. Il doit rester 3km je décide de me faire mal… Boom je ramasse les morts et je fais le trou…il reste une loupiote de visible…j’y vais? J’y vais pas? j’e n’irai pas je décide de rentrer en footing rapide et de conserver ma place. je suis à  ce moment , je crois 17ème.
L’arrivée , je prends la luge à 300 m je descends en luge sur 80m
Finish. Le speaker annonce « David 16eme et 1er V2 ». 18km en 1H 36 . Victoire ✌️
Guillaume arrivera 6mn plus tard. Bravo à Nous.
Guillaume repartira avec le gros lot de la tombola…une paire de ski. 

David a sa réponse; Quand on remporte un trail blanc dans sa catégorie et que l’on finit 16ème/468 on peut penser être un traileur…. multicolore. 

Bienvenue  et bravo a GUILLAUME MOREAU qui finit en 1H42’39 », 23ème de sa catégorie de sénior.

https://Les résultats : http://www.sporkrono.fr/resultats/public/g-live.html?f=epreuves%2Foxyrace-jura%2Foxyrace-jura-2019.clax&fbclid=IwAR1QN7OC0VlcZdMDycWuZRh4_mO4rZ1LA22RUkw_M20T6L1npzKTcBAkdvI

Cache-cache avec Serge PEYRELONG.

img-20190117-wa0001Serge PEYRELONG a encore fait des siennes. On ne sait jamais ce qu’il prépare, ni ce qu’il va faire. On reçoit même pas une information, tout juste un commentaire laconique et sibyllin genre qu’il est dans le haut beaujolais, qu’il nous salue bien par -7° et qu’il vient de s’offrir 29 KM avec 1100  mètres D+. Il nous fait parvenir des photos qu’il n’a pas besoin de signer. On sait par leur flou qu’elles proviennent d’un Nokia première génération. Alors après enquête il s’agissait du trail d’AVENAS que serge a terminé en 4h 14′ 21 ». Il termine 23ème de sa catégorie dans un peloton de 224 coureurs. Une fois de plus on s’incline devant son courage solitaire. Bravo Mister NOKIA. A part cela, ce trail a l’air très sympa et en suivant le lien vous pourrez vous en rendre compte.

https://tracedetrail.fr/index.php/fr/trace/trace/42924

Un samedi soir sur la neige*

Que pourrait on faire un Samedi soir de janvier à la CLUSAZ ?
Une raclette devant un bon feu de cheminée après une longue promenade répondra 98% des personnes censées.

bélier-blanc-2019
Seuls 703 athlètes vous diront qu’ils prendront le départ de la course du Bélier blanc, petite sœur du bélier d’été. 11 km et 490 m D+ avec un départ sur l’asphalte du cœur du village pour rapidement se transformer en neige glissante. Il en faut peu pour être heureux : une neige blanche, une nuit noire, quelques traileurs et des crampons sous les baskets. Voila c’est parti pour David HERACLIDE qui va boucler le parcours en 58’04’’. 2ème meilleurs temps de sa catégorie dans une course qu’il jugera rapide pour sa part. Sans pour autant être au taquet confiera t il en aparté. 34ème sur 703 à l’arrivée. Bravo au coach du groupe hors stade qui répondra le lendemain à la question ; Mais que pourrait-on faire un dimanche froid et pluviebélier-blanc-2019©clement-hudry-6-copieux à la Motte Servolex ?

Pour les résultats http://www.lebelier-laclusaz.fr/resultats/
Pour le résumé filmé https://youtu.be/86Nw3yk_RQc

  • hommage à Francis… l’autre, le vrai.

C’est un peu long mais c’est très bon par J.M.kirik

40355711_2669288293296191_3169431649628717056_o

Grand raid des Pyrénées – tour des cirques.
123 km 7200 mD+ 8200 mD-

 

 

Je suis arrivé à Saint Lary Soulan, jeudi 23 août , en début d’après midi.
Le soleil est au rendez vous, de belles montagnes entourent la station.
Je vais récupérer mon dossard et mon sac suiveur, tout est bien organisé :
Il faut déposer dans des paniers de contrôle (comme à l’aéroport) tout le matériel obligatoire et passer devant des bénévoles pour ‘valider’ l’exhaustivité des articles.
Dernière étape je montre ma carte d’dentité et on me ‘scotche’ un bracelet au poignet pour éviter les changements de personne ?
Je récupère mon dossard 1499 et mon cadeau de départ : une bouteille de rosée, 2 boites de patés et un gateau avec des gros morceaux de sucre…
En fin d’après midi, dépose du sac suiveur et attente du briefing : le matériel optionnel est rendu obligatoire, des températures plutôt fraiches sont attendues sur les hauteurs cette nuit.
Le lendemain départ en bus de Vielle Aure à 7h30 pour monter à la station de Piau. Le départ est prévu pour 9h.
Je suis plutôt optimiste. J’ai visionné pas mal de vidéo sur YouTube, et consultés quelques récits de courses. Le parcours sera magnifique.
540 personnes sont au départ. Comme d’habitude, je me mets derrière tout le monde. Je règle mes écouteurs et j’ajuste mon sac de 6kg… Mon objectif est de démarrer sur un rythme soutenu pour se mettre à l’abri des BH (barrières horaires).
C’est parti, les sentiers sont plutôt larges et permettent de se doubler facilement. Les bâtons sont appréciés dans les montées qui semblent interminables.
Lors de la première grosse descente (1800m de D-), première alerte, je me foule la cheville dans un trou masqué par des touffes d’herbes. Je baisse le rythme et assure mon pied gauche, la douleur persiste mais je ferai le point au prochain ravito.
Kilomètre 25, 2ième ravito et 3h d’avance sur la BH. La douleur est toujours là, mais je peux poursuivre en ménageant la cheville.
40390780_2669285916629762_1887195135075155968_oAvant le ravito du Kilomètre 37 : je surplombe Gavarnie et son cirque, j’en prends plein les yeux.  Au ravito, je consulte un pompier qui me strappe la cheville. Je suis plus rassuré, selon lui l’entorse est légère car le membre n’est pas trop gonflé. Je repars en conservant mes 3 heures d’avance. Les ravitaillements sont bien fournis. Je carbure à la soupe de légume, aux tuc salés et aux bananes pour contrer l’acidité de l’estomac. Je m’efforce de boire de l’eau toutes les 10 minutes et de la boisson énergétique toutes les ½ heures. Durant toute la course, Je n’aurai aucun problème de ce côté-là.
Luz-Saint-Sauveur, base de vie, 2h du matin. J’ai conservé mes 3 heures d‘avance sur la BH. Je récupère mon sac suiveur et je m’installe où je peux, c’est-à-dire dehors.
Retour d’expérience de mon premier grand trail : j’ai procéduré toutes les actions à mener à la base de vie. De cette manière, même fatigué, je lis mon document en séquence et je fais les opérations sans me poser de questions.
Nouveau problème, en assurant ma cheville, je ne cours plus dans les descentes, je me retiens et je sollicite les quadriceps de manière plus intenses. J’ai de plus en plus de mal à supporter les aspérités du sentier.
40376901_2669285499963137_3184635344230285312_oJe vois les coureurs abandonner en ‘cascade’ (Au final, 220 abandons sur 580 partants), et je commence à me poser des questions. Je pense à mon dernier trail blanc où j’ai voulu finir à tout prix, avec une entorse au genou. (Ce qui m’a couté 4 mois de repos forcé).
Je fais un bilan rapide, je peux marcher rapidement avec les bâtons, je peux courir sur les terrains plats, l’estomac est OK et j’ai plus de 3 h d’avance sur les BH. Je ne peux plus courir dans les descentes mais j’ai les bâtons pour assurer. J’ai de plus en plus de mal à escalader les rochers avec mes quadriceps diminués mais je peux utiliser mes bâtons à fond.
Je vais donc positiver dans ma tête et avancer de ravito en ravito en me posant le moins de questions possibles. La musique ‘dynamique’, qui tourne en boucle dans mes écouteurs, me motivera durant le trajet restant.
Je repars dans la nuit, éclairée par ma frontale, au rythme de mes bâtons et de la musique d’Indochine’.
La pente est douloureuse, au petit matin, je suis émerveillé par la mer de nuage qui se présente derrière la cabane de Sardiche. (Je pense au film de John Boorman, Excalibur, et au souffle du dragon…).
Kilomètre 94, ravito de Tournabou.
À la suite des multiples abandons, l’organisation translate les barrières horaires de 5h. J’ai donc plus de 10h d’avance sur la BH. Je sais maintenant que je vais finir. Il me reste une trentaine de kilomètres à parcourir. Je vais donc me ménager au maximum de manière à terminer dans de bonnes conditions.
Kil 109 : dernière descente de 15 kilomètres. Le temps se rafraîchit. Je sors les gants et la Gore tex.
Le début est plutôt roulant et je peux encore courir 5 kilomètres. Mais les 10 derniers seront les plus difficiles, le terrain est bosselé et chaque pas est douloureux.
Kilomètre 124, 18h30, Vielle Aure, l’arrivée.
Je vois l’arche au loin et j’entends les hauts parleurs qui accueillent les arrivants.
Je marche, les quadriceps et la cheville font mal. Je ne peux plus courir. Les dernières descentes sur la ville m’ont achevées. Il me reste 800m à parcourir et je vois toute une foule de chaque côté du sentier. Des personnes qui applaudissent, des gens qui lancent des bravos, des enfants qui tendent leur mains…
Et ces dans ces moments là que l’émotion monte, que les yeux se mouillent. Et je me remets à ‘galoper’, j’oublie mes douleurs, je suis porté par la foule.
Je franchis la ligne d’arrivée après 33h40 de course, en 220 positions (32ème V2).
40297197_2669285926629761_7645118976032243712_o

Du côté du hors stade

Sur le parcours de 18 km du trail des Crêtes du Chablais, Francis Ricklin prend la 38e place chez les seniors, bouclant son parcours en 2h10’35. Les classements complets en cliquant ICI

Du côté du hors stade

 

Week-end banane festif en cette fin de saison du côté de l’Ardèche du sud grâce à Virginie et Christian nos hôtes remarquables pour ces 3 jours.

Au menu sportif 6 bananes en compétition auxquelles sont venus se greffer Nicolas le bien aimé de Karima et Karine une banane de passage.
Les hostilités avaient lieu Samedi 4 Juin avec par ordre d’entrée en scène: Mériame à 6h30 partie pour 50km et 2725m + Francis, Nicolas, Martine, Karima et Virginie à 8h pour 21 km et 1130m + et enfin Karine et Sophie parties, elles, pour 10km et 525m +
Francis franchissait en 1er la ligne d’arrivée au bout de 2h19’26 » 33è Senior suivi de près par Nicolas 2h20’00 » 13è V2 puis Martine 2h55’24 » 6è V2 Karima 3h04’17 » 8è V2 et Virginie 3h18’03 » 12è V2. Viennent ensuite les coureuses de 10 KM: Karine en 1h20’42 » 8è V2 et notre Sophie 2h02’16 » 24è V1 
Rester à accueillir comme il se doit notre championne Mériame. Martine et le coach partait au dernier ravitaillement tandis que le reste de la troupe « chauffait » la ligne d’arrivée et juste avant les trombes d’eau de l’orage, au bout de 7h47’02 » « notre » podium 3è femme au scratch franchissant la ligne avec la mascotte Talus’ine. 
Le lendemain Dimanche place à la récupération: petit déjeuner croissants (merci Sophie) bain dans la rivière et un dernier repas partagé dans la bonne humeur, personne n’ayant vraiment envie de rentrer.
Oui vraiment super! ces week-ends bananes !! et les absents ont encore eu tort !

On n’oubliera pas les deux marathoniennes, Céline en mode coach a parfaitement réussi son objectif puisqu’elle a amené Valérie Merle Darcourt au bout du marathon de Saint Paul les Romans en 4h17’30 » et 5è V1 alors qu’elle même payant de sa personne et victime de crampes finissait peu après en 4h18’19 » et…6è V1

Mylène qui a battu de plus d’une minute son record sur 10 KM à Paris en 47’25 » 53è senior
Serge enfin du côté de Doussard pour un triathlon finit en 6h53’32 » et 13è de sa catégorie
Voilà voilà pour les courses maintenant c’est Francis au trail des crêtes et Messery avec pas mal de représentants
Coach « heureux » banane

P1070157 


 

 

Résultats du hors stade

Victoire de Meriame Bouttou au trail du Bugey, sur le parcours de 42 km qu’elle boucle en 5h50’01 ». Sur le parcours de 16 km, 10e place pour Francis Ricklin chez les seniors. Dans la catégorie masters 2, 6e place pour Karima Mimoun Rezig, 10e Martine Temple, 11e Virginie Bracque.
Les résultats complets en cliquant ICI

LAC Bugey.JPG

La Chatvoyarde

Direction Saint-Jean-de-Chevelu (Savoie) pour retrouver Valérie Magin  sur le parcours de 21 km et 700 m en positif à La Chatvoyarde, prenant de nouveau une belle 5e place en 2h’31″24 dans la catégorie V1. Les résultats complets en cliquant ICI

mms_20160425_212215.jpg

 

 

Les résultats du hors stade

Dimanche 31 Janvier : Céline Delatrèche bouclait son 2è marathon 2016 du côté de Marrakech (eh oui elle nous fait visiter le monde) 27è place pour elle et 4h04’18″. Les résultats complets en cliquant ICI
Samedi 6 Février : Foulées des Brasses 10,5 KM dans la neige, Benoit Chatel 1h10’02″ 73è senior / Mériame Bouttou 1h15’32″ 20è senior / Karima Mimoune-Rezig 1h23’12″ 7è V2. Les classements complets en cliquant ICI
Dimanche 7 Février : Trail Givré 23 KM et 400m + Serge Peyrelong 2h30’17″ 90è V2. Les classements complets en cliquant ICI

Résultats du hors stade

Au trail des Coursières du Lyonnais, Serge Peyrelong termine 72e V2 sur le parcours de 30 km et 1200 m +, en 4 heures et 9 petites secondes. Les classements complets
A Prom’Classic de Nice, 10 km à label international, Véronique Davin prend la 433e place chez les V2 en 1h09’25 ». Les classements complets