vivement dimanche dans une année.

Screenshot_20191113-093726_ePressefrBeaucoup de plaisirs et de bons résultats ce week end à Thonon lors de la seconde édition des courses des rives. Félicitations à l’organisation pour le parfait accueil et les nombreuses dotations remises aux athlètes. Pour les résultats nous vous laissons prendre connaissance de l’article de Virginie publié dans la presse de ce jour. Nous nous contenterons des potins et anecdotes.

A tout seigneur tout honneur avec, non pas un gagnant, mais le poil à gratter de nos amis du club d’en face qui ont trusté tous les principaux podiums sur les deux courses…. Tous !!!? Non car il existe un irréductible éviannnais qui résiste encore et toujours. Théo LACHAT monte sur la troisième marche en sénior et au scratch,  reconstituant ainsi le podium 2018 légèrement modifié dans l’ordre. Ce n’était pas chose acquise au départ car Théo sort d’une grosse saison de triathlon et est juste en phase de reprise.

Antoine PIZZETTA est passé cadet et n’a pas tardé à trouver ses marques dans le groupe demi fond de Stéphane CHARRY. Il réalise son premier podium dans la catégorie, prend une très belle 17ème place au général, juste devant la première féminine après qui il courait depuis plus d’un an. 8’’ d’écart qui vont lui donner de la confiance. Mais attention Antoine, elle n’est pas contre l’idée de prendre sa revanche.

Bien chassée aussi par Stéphane CHARRY l’ex athlète de l’AC EVIAN que l’on voit au second plan! Elle le précède de 22 secondes, ce qui n’était pas le cas au passage à RIPAILLE. C’est un vrai plaisir de revoir Stéphane se prendre au jeu de la compétition. il semble que les promesses faites dans le magasine 14 du club ( revue n°14 ) sont en passe d’être tenues. La aussi il y aura revanche, peut être sur les cross ou les courses de printemps.

Grosse satisfaction de trouver Thomas COMPOIS sur la plus haute marche dans la catégorie espoir. Nouveau au club et très assidu aux entraînements, il va encore progresser en prenant de l’expérience et de la technique. A presque 15km/h il s’intercale entre la 2 et la 3ème féminine, ce qui révèle  le potentiel. Il va nous surprendre encore.

Quand à Max Launay il a réussi a être le premier représentant du club classé sur le 5.8 km (14ème au général et 5ème en junior). Assurément il monte en puissance. Il lui reste a travailler ses inscriptions.

Plus loin on retrouve le binôme Bernard GUÉPRATTE et Fanny FRANCHEQUIN. Jamais, bien loin l’un de l’autre sur ce type de course. Au général ils prennent les 36 et 37ème places mais c’est la victoire pour Fanny dans la catégorie espoir et la seconde marche pour Bernard en M4. Si celui-ci aurait déclaré préférer être avant dernier, Fanny accepte avec  joie sa 8ème place en féminine. Les 8 premières étant récompensées, elle fera deux allers retour au podium. Elle continue aussi sa chasse et voudrait passer de » j’t’avais en visu » à « j’t’avais dans le retro » .

76190532_2714963318553877_4217042063671164928_o

Tout nouveau, tout beau et pas encore équipé aux couleurs du club, THOMAS CHAUVET s’est octroyé la 5ème place cadet.

Elle dit qu’elle n’aime pas mais en fait elle devient une vrai runneuse en attendant de devenir un belle crosswomen notre MINNNIE JOLIE. Elle aime la piste, les haies, le javelot et les efforts courts. Elle le prouve en posant un sac à 200 mètres de l’arrivée, repoussant l’organisateur, président, entraîneur et pour le coup athlète du club hôte a 3’’. Emilie MAGIN a du caractère et le montre  quand elle le veut.

Magnifique final de Kaoutar BOCHATON qui a certainement triplé sa vitesse à 150 mètre de la ligne d’arrivée. Elle prend vraiment plaisir et c’est bien là l’essentiel. Très ou trop discret Xavier DÉCURNINGE rentre dans le top 10 de la course des 10km. Vous savez quoi ? C’est bientôt les cross car nous avons vu notre hôtelier Chatellan. Après sa déception au championnat de France de marathon à METZ, Patrick MARCHAND, le fantôme de l’AC est de retour.  Je mets un billet sur sa participation aux cross des buches ou à l’escalade. En tout cas il est 4ème M4 ce dimanche.

Boualem GUESARAOUI l’emporte en M2 mais ce n’est pas une info. Par contre il est bon de savoir qu’il soutient et agit en temps que bénévole auprès de l’association « les enfants du Léman » qui réalise les rêves des enfants malades. L’organisation a reversé 1€ par inscription et un chèque de 600 euros a été remis à l’association. Pour faire un don : http://www.enfantsduleman.fr/

Stephane CHARRY a couru : NOEMIE aussi. Anne claire PIZZETTA a couru : Antoine Aussi. Bernard GUÉPRATTE a couru : Margot aussi. Que ce soit en décalé ou dans la même course c’est toujours un plaisir de voir des parents pratiquer la même compétition que leur enfants.

Seule participante du club sur le 10 km Anne claire PIZZETTA termine dans un éclat de rire qui fait plaisir à voir. tant que le fils Antoine courra Anne claire suivra. Même pour les cross?

img-20191110-wa0037.jpgMoins courant à voir, les membres d’une même famille qui grimpent sur le podium. C’est ce qui est arrivé à la famille GUÉPRATTE avec la fille qui remporte la course féminine et junior et le père qui prend une heureuse seconde place en M4. Mais le TAC fait encore mieux avec la famille GAILLARD. Delphine, la mère 2ème en M2 sur le 5.8 km, Ludovic le père 8ème au scratch sur le 10 (les 8 premiers ont été récompensés) et la très prometteuses LOANE, 3ème féminine et 1ère cadette.

20191110_163553On terminera avec le roi du podium, celui qui avait déjà sévi à l’Anthychoise et à Lausanne.  Theo LACHAT, dans un geste auguste fait bien comprendre à son coéquipier de club de triathlon que le vrai podium, celui ou on monte dessus c’est pour les 3 premiers… et « que tu es 4 mon petit HUGO ».

résultats 5.8 km course des rives

résultats 10 km course des rives

Tous derrière Clara !!!

https://www.l-chrono.com/resultats2019/course_des_rives_0.9.pdf

Une quinzaine d’athlète s’est présentée aux départs des différentes courses enfants au port de THONON pour la seconde édition de la course des rives organisée par le T.A.C THONON. .

1 fille et 1 garçon dans la catégorie école d’athlétisme sur un parcours de 900 mètres. Joli final en costaud de Mattéo BRAIND-GABET qui garde la 5ème place au sprint dans un petit groupe de 4 qui ont livré bagarre. Une 10ème place, malgré une chute pour Noémie BLEIN-CHARY. On se demande de qui elle tient ce sens du spectacle.

https://www.l-chrono.com/resultats2019/course_des_rives_1.pdf

IMG-20191112-WA0009

Chez les poussins la distance augmente pour être portée à 1700 mètres.  C’est Clara ANDRÉ qui va s’imposer. Belle victoire maîtrisée avec à l’arrivée 5’’  d’avance sur la seconde. Bravo CLARA pour cette belle victoire.

Raphael QUELLEC termine 19ème de sa catégorie, Benjamin GASTELLIER  le suit (20ème) tandis que Rayan ALLOUANI prend une 25ème place. Arrivent  ensuite les copines (Maja, Maelann, justine et Noémie)  qui ont certainement courues ensembles. Elles occupent les 16, 17, 18 et 19 ème  places. 26ème place pour Louise CELLARD qui précède Baptiste BETH

https://www.l-chrono.com/resultats2019/course_des_rives_2.pdf

IMG-20191112-WA0010

Benjamins et minimes, filles et garçons dans un seul peloton au départ des 2600 mètres. C’est déjà du sérieux avec des athlètes qui couvrent la distance entre 16 et 17km/h de moyenne pour les premiers. Chez les filles une victoire au scratch pour une benjamine et 4 benjamins dans les 5 premiers chez les garçons. Dans ce peloton de « champions » notre meilleure représentante est Jasmine BOUHADRA, qui se classe 5ème avec une moyenne à 14.25km/h. Matéo DAUBIN finit 19ème benjamin, Axelle FORESTIER,  13ème et Aissatou WOIRHAYE est juste derrière (14ème) dans la même catégorie.

Il est à noter que les nombreux bénévoles et les organisateurs ont parfaitement œuvré pour cette belle après midi  de compétitions. Tous les enfants ont pu, une fois l’arrivée franchie recevoir un souvenir et accéder au buffet offert.

Pour conclure une nouvelle rubrique : l’image souvenir de la manifestation qui fait plaisir, qui surprend, qui touche, qui est drôle. N’hésitez pas à nous faire parvenir vos photos. Pour la course des rives nous avons retenue celle ci.73037664_2712666562116886_8509807815269810176_o

photos tirées de la publication de Maxence PIERRE.

Histoires de famille aux HERMONES

 

Les jeunes pousses étaient 9 au départ des courses du samedi, Les grands se sont présentés à 4 au départ des 12 km de la course des Hermones dimanche. Si nous retirons du classement sérieux l’EVIAN ONE, connu dans le civil sous le nom de Boualem GUESARAOUI, et qui a probablement offert pour l’occasion ses capacités et son assistance sur cette course, la représentation de l’AC EVIAN se résumait au couple BAVEREL Manon / LAUNAY Stéphane auquel Max, le fils cadet et junior de ce dernier se greffait pour une explication en famille.

Franchement sur les courses féminines nous étions habitués à une certaine hiérarchie. Mais cette fois, l’intrusion d’une athlète provençale ne permet pas de compléter la collection des podiums identiques. On a tous les photos avec Hélène en haut, Julie et Manon à gauche ou à droite. Que ce soit sur les trails ou lors des courses sur routes, les scénarii ont souvent débouché sur cet ordre. Et PAF voila qu’une Céline débarque du sud de la France par une journée bien humide et prend juste la seconde place en sénior, reléguant ainsi Manon au pied du podium. D’autant plus inacceptable que notre traileuse avait tombé son record d’une minute. Evidemment ceci est une boutade et nous pardonnons et félicitons Céline pour sa performance…      Mais faudra pas recommencer.

Max LAUNAY termine 1er dans catégorie du junior et conserve, malgré un départ très rapide et les conséquences qui en découlent, une bonne avance sur son père. Stéphane revient à la compétition après un été difficile. Il termine quand même 7ème M2, sous l’heure mais coche ce jour ou …. Il a fait 3.

Resultats/Course-des-hermones2019

 

indissoluble dans l’eau, étanche à la pression.

IMG-20191103-WA0003Valérie MAGIN avait déjà connu la VITALAVIE avec les pires conditions météo. A tel point qu’elle avait créée en 2017 l’échauffement à l’intérieur d’une voiture. Alors la petite intempérie et les prévisions trop alarmistes qui étaient annoncées sur le parcours des 21 km de la VITALAVIE à Annecy ne l’ont pas impressionnées.

Accompagnée du binôme Karima MIMOUNE REZIG et Nico BULANT, récidivistes de l’épreuve, ils ont, en préalable à la traditionnelle raclette/bières (pas d’erreur sur le pluriel) tenu leur rang. Si la météo a quand même eu une incidence au regard des chronos de l’année précédente, les classements ont été respectés avec même un belle progression pour Valérie.

Screenshot_20191104-115406_WhatsAppNicolas qui a subi quelques assauts de crampes termine en 1h44’44’’ à la 19ème place de sa catégorie. Sa compagne, Karima nous a fait un bon résumé de la course. Pour accompagner le texte, de belles images prises certainement par les accompagnateurs attirés par l’after.

val magin a la vitalavie

Oup’s j’allais omettre de signaler que Valérie MAGIN, qui coure sur un nuage ou marche sur l’eau en ce moment, réalise son meilleur temps sur ses 5 participations en 6 éditions.

 

 

les jeunes pousses au Lyaud

Première et encourageante sortie des jeunes lors de la course des Hermones au LYAUD ce samedi 2 novembre. 9 jeunes coureurs du club étaient engagés sur des distances allant de 1 à 4 km. Un parcours assez exigeant avec notamment une belle et longue montée !

Seul garçon du club Mattéo BRIAND GABET termine à une belle 6ème place. En poussines (2009), joli podium pour Amarens ASSI (2ème) et Clara ANDRE (3ème). Justine GUILLOTEAU termine 7ème et malheureusement Noémie LAUNOIS a été contrainte à l’abandon.

En benjamines (2008), à nouveau un podium avec Jasmine BOUHADRA qui se classe à la 3ème place. Dans cette même course Axelle Forestier termine juste au pied du podium,4ème, et Valentine BLANC 11ème. Chez les minimes filles, Margaux TOURNIER sur la plus longue des distances, 4km, termine 11ème.

 

 

 

 

 

Octobre rose: festival des femmes à Lausanne

En passant au stade jeudi dernier, à l’heure de l’entrainement, une ambiance spéciale régnait. Sous le regard vigilant et attentif de David HERACLYDE, on pouvait assister au dernier  galop entre concurrentes avant l’explication finale prévue à LAUSANNE. Ca sentait la perf et l’envie d’attendre sa concurrente dans l’aire d’arrivée.  C’est donc au petit matin de dimanche que nous retrouvons les deux protagonistes sur la ligne de départ du 10 km. Catherine BLANC et Krystel  (c’est fun écrit comme ça) HARDUIN pour une explication définitive. Si toute les deux améliorent  leurs meilleurs chronos sur la distance, Catherine l’emporte d’une courte tête pour  6 secondes en 54’19’’.

Les choses rentrent dans l’ordre dans la famille PIZZETTA. Anne Claire fait une course solide et il sera intéressant de la voir monter sur la distance supérieure. Monsieur a repris la tête mais nul doute qu’Anne Claire se retrouvera aux commandes lors de la belle. Pourquoi pas à la VITALAVIE!

résultats 10 km de lausanne 2019

Kaoutar BOCHATON s’était essayée sur le 10 km de Lausanne en 2018 et s’en était plutôt bien sortie en 55’02’’. Cette année elle a plus que doublé la distance en se confrontant au semi marathon. Heureuse d’être arrivée au bout de cette aventure kaoutar nous surprendra encore et le pari est pris que nous la retrouverons sur le distance reine l’année prochaine. Elle laisse presque 300 athlètes derrière elle.

résultats semi marathon lausanne 2019

Une que la distance reine n’impressionne plus c’est Céline GAIGNEROT qui se rend au marathon dominical comme certain à la messe. Un marathon dans les 200 kilomètres et elle part en chasse pour une belle médaille en plus. On est loin de ses meilleures performances mais Céline assure toujours. Elle doit approcher la soixantaine maintenant…. De marathon bien sûr.

résultats semi marathon lausanne 2019

Notre podium hebdomadaire nous vient des Vosges et encore par Valérie MAGIN déjà récompensée la semaine dernière à CERVENS.. Convoquée par la famille elle prendra la 3ème place de sa catégorie et la 4ème au scratch du trail de la VIRINE. A une semaine de la VITALAVIE  d’ANNECY c’est de bon augure. La passe de trois ?

résultat trail virine 9 km 2019

10kil de Chambéry: une fake news!

1h 25’51’’ et 1h 26’ 21’’ pour nos deux représentantes au départ des 10 km de Chambéry samedi dernier. Annoncé comme cela et eut égard à leur compagnon ou enfants respectifs on peut raisonnablement penser qu’elles étaient en mode « préparations aux soldes d’hiver » (nous vous rappelons que le rythme moyen d’un peloton lors des solde est de 200 mètres/heure). Florence LACHAT et Claire PICCAUT ne nous ont pas habituées à s’économiser lors de leur compétition. Alors en creusant on se rend compte qu’il y a plus de 200 concurrent(e)s derrières elles, que le départ est de nuit, qu’il y a 300 de D+, qu’une belle série de marche est au programme et qu’enfin la bonne dénomination est « TRAIL ». Mon dieu comme on peut être ballot parfois. Il suffisait de visionner  le teasing https://lachamberienne.com/

escalier_chamberienne_2km-768x530« Les courses commencent toutes par un circuit dans le centre historique de Chambéry avant de partir à la découverte des proches espaces naturels de Barberaz, la Ravoire et Saint Baldoph. Pour sa 11éme édition en 2019, la Chambérienne propose l’ascension des escaliers de la « montée de la fontaine Saint Martin » dès le 2ème km de course en centre ville. »

Finalement les compagnons, maris et enfants de nos athlètes n’ont pas a rougir puisque Florence termine au 19ème rang de sa catégorie tandis que claire, à 3 places derrière au général, prend la 140ème place dans le classement senior femme (sur 211 classées). Bravo mesdames pour cette bien belle occupation d’un samedi soir d’automne.

maux d’excuses pour serge PEYRELONG

Pas mieux que Mickaël pour notre ami Serge PEYRELONG qui avec humour nous évoque  son combat perdu et ses conséquences contre un insecte non identifié. On a quand même une preuve du départ de la course du trail des Grisemotte. Tout connaitre de ce trail : https://www.traildesgrisemottes.com/

IMG-20191020-WA0010

pourtant ça partait bien avec cette magnifique photo reportage.

« Pour la course elle même ce fut plus rapide que prévue :
Arrêt au 10ème  km
J’ai été piqué par un insecte non identifié
Comme si on m’avait enfoncé une aiguille.
La piqûre est à peine visible mais au bout de 20 Minutes j’avais une forte démangeaison des pieds jusqu’aux mains
Ensuite je me suis retrouvé dans un état de faiblesse. Impossible de courir même en descente. On approchait du 1er ravito et sans l’ombre d’une hésitation j’ai arrêté et je suis rentré en voiture. 

Le médecin m’a dit que la piqûre avait provoqué un urticaire géant. Il était un peu surpris de cette réaction et m’a conseillé de me promener avec de la cortisone au cas où ça se reproduirait (bonjour le Contrôle antidopage si ça me tombe dessus le même jour)
Je me suis reposé 45 minutes avant de pouvoir reprendre la voiture
Dommage le parcours est beau. J’y retourne l’an prochain. » 

Voila! tout est raconté. j’ai hésité sur une photo à la une d’un urticaire géant mais après consultation du stagiaire il semblerait que ce soit de mauvais goût.

Mickaël VOISIN offre sa tournée de lac

Après Céline, Fanny et Bernard qui nous ont offert la tournée du lac LÉMAN, c’est Mickaël VOISIN qui met la sienne.

grand trail du lac 34 km  34 km et 2050 de D+ pour le petit parcours du grand trail du lac en SAVOIE.

Notre traileur hebdomadaire Mickaël VOISIN nous résume son parcours avec sobriété. Quand on le lit on n’est pas certain qu’il était dans le meme état au moment de prendre le départ. Il déclare : « Malgré une bonne petite rallonge dans la montée (ça m apprendra à ouvrir les yeux!) et une bonne gamelle dans la descente, je suis bien content d avoir terminé, et sous les 4h! » Ca ressemble beaucoup au récit d’un fêtard  qui rentre à 3h30 après s’être perdu  non ? Bravo Mickaël en tout cas pour cette belle 16ème place (350 classés) au scratch et la 14ème de ta catégorie. Rien d’exceptionnel à voir un master 1 devant toi mais je suis surpris de voir une espoir féminine classée dans les 10 (7ème). Lucille GERMAIN colle sur 34 km plus de 40 mn à la deuxième. Remarquez que le premier senior homme met le second à 23 minutes. Pour une fois les premiers seront…les premiers.

résultat grand trail du lac 2019

Miroir, mon beau miroir

Conditions idéales à la course du miroir des eaux ce dimanche automnal pour passer progressivement vers la saison des cross. Une partie de parcours sur l’asphalte, une seconde sur des chemins boueux, puis une vraie et longue grimpette avant de revenir vers le village de CERVENS et passer juste à coté de l’arche d’arrivée. Quand vous êtes à ce niveau il vous reste … à repartir, tourner autour d’un lac, revenir vers le village et, plaisir ultime, s’offrir une dernière portion avec une vingtaine de marche. Pour ceux qui ont encore envie de se battre il reste sur 250 mètres un faux plat montant et une série de virage menant à l’arrivée.

anne claire pizzettaMadame PIZZETTA a invité monsieur, peu coutumier du fait, à cette balade dominicale. Pas certain que malgré sa bonne humeur, il récidive de sitôt. Moi qui croyais qu’une épouse se devait de finir derrière son mari je constate qu’il n’en fut rien. Sans regret elle va s’échapper pour terminer son parcours en 1h13’14’’ à la 12ème place. Anne Claire n’avait pourtant pas le rythme des grands jours.

pizzetta anne claire

benjamin normand

 

Belle performance de Benjamin NORMAND qui rentre dans le top 20 du scratch. Le seul de l’A C Evian sous l’heure, nettement sous le tour de cadran. En 52’47’’ il prend la 9ème place dans sa catégorie et la 16ème au général.

benjamin normand png

20191020_091557.jpgSur la forme de sa préparation du RUN IN LYON, Valérie MAGIN s’est présentée avec une belle motivation. Bonne préparation pour la prochaine VITALAVIE début novembre. Un début de course trop timide mais un rythme soutenu une fois la machine lancée. La « KIPCHOGE de Cervens » a bénéficié de deux lièvres et s’est offert un final qui devra lui servir. Belle bagarre après les marches pour assurer en 1h 08’09’’ la troisième place en M1. Merci et bravo pour ce seul podium.

Magin Valerie

compois thomasLa jolie surprise vient de Thomas COMPOIS qui s’est présenté au départ de sa toute première course. Ce nouvel espoir du club prend une méritoire 5ème place en 1H03’’43’’ ; Il y a de la qualité et il sera intéressant, lorsque THOMAS aura un peu plus d’expérience et d’entrainement, de suivre sa progression. La volonté est indéniable. Bravo pour cette belle première !

Thomas COMPOIS png

Bruits du couloir n°6

miroir des eaux 2019Des courses pour tous ce dimanche à Cervens. Préparation de la saison des cross qui permettra de faire un point sur la forme de chacun, 1 mois après la reprise. Ce n’est pas une obligation mais limite un devoir. Inscription possible le jour de la course ou en  ligne jusqu’au vendredi 18 octobre 2019

Suivez ce lien et bonne course à tous https://www.coursemiroirdeseaux.fr/

 

TRAIL DES GRISEMOTTESA ceux qui pourraient penser que SERGE PEYRELONG a un amour immodéré pour les spécialités locales de cette région, nous précisons que le plus fidèle des athlètes de l’AC EVIAN s’en retourne chaque week end  chez lui, entre Saône et Rhône. Il est le meilleur représentant de tous ces trails abordables par tous. Il faudra un jour que le groupe HORS STADE se déplace sur une de ces belles épreuves. Bonne course Serge

https://www.traildesgrisemottes.com/

IMG-20191016-WA0002  1er rendez vous de la saison pour les cross UNSS ce mercredi aux Glaisins à ANNECY LE VIEUX. Quelques athlètes du club étaient présents et nous retiendrons la seconde place de Claire MACHINAL dans la catégorie junior (vice championne départementale) et la 3ème place d’Helena MERCIER en cadette.  Elles représentaient le lycée ANNA DE NOAILLES mais bénéficiaient du travail réalisé aux entraînements de l’AC EVIAN. Bravo Claire!  Encore une marche à ne pas franchir STP!

résultat départementaux cross UNSS 2019

 

Fanny et Patrick contre le KKK

Le KKK (KIPCHOGE / KOSGEI du Kenya) a tout explosé ce week end sur la distance du marathon. C’est indéniablement une belle performance qui laisse rêveur, songeur, admiratif et dubitatif.

IMG-20191014-WA0007Pendant ce temps Fanny FRANCHEQUIN s’est employée sur un 10 km à ROMAN SUR ISÈRE.  Pas de brise vent, pas de lièvre, pas de rythme donné, moins d’ambiance et pas de 4% vaporfly de chez NIKE à 137.5€ la chaussure soit 275 € la paire. Par contre  un vent de face en permanence (oui oui c’est possible. Malgré tout cela, et avec la petite forme du moment elle réalise sa 4ème meilleure performance sur la distance. 21ème féminine, 2ème espoir et c’est un podium de plus pour Fanny.

résultats 10 km de romans sur Isère

B67C0957

Que fera KIPCHOGE lorsqu’il sera Master 3 ? En tout cas pas le championnat de France du marathon qui avait lieu cette année en Moselle, à Metz.  25ème marathon  pour Patrick MARCHAND, notre ghost runner qui en a couru 16 sous les 3 heures. Son objectif est atteint puisque Patrick ambitionnait en début de saison de se qualifier pour ce rendez vous. Evidemment nous n’aurons ni interview, ni photo de cet athlète très et trop discret. 3h46’’47’’ et une 11ème place dans sa catégorie.  On devrait le retrouver prochainement sur les cross.

résultat championnat de France du marathon 2019 M 3

Serge PEYRELONG, maitre du temps

IMG-20191006-WA0014

AVANT la course

Grosse altercation ce week end entre Serge PEYRELONG, notre trailer/triathlète et le temps… Temps qu’il fait, celui qui passe ou celui qui n’est pas assez passé.

Un Trail de 23 km pour 600 D+ au milieu des somptueux paysages viticoles arpentant les sommets des Crus Moulin-à-Vent, Fleurie et Chénas. Plusieurs points de vue magnifiques étaient au programme avec des panoramiques sur la plaine de Saône et le Mont blanc en toile de fond.  Et bien sûr des passages au milieu des vignes colorées pour découvrir ou redécouvrir la beauté des monts du Beaujolais. Des montées, des descentes techniques, des passages pour relancer, il y en aura pour tous les goûts.

IMG-20191006-WA0015

APRES la course. Le temps n’a pas de prise sur lui.

C’est au petit matin du jour de la course que Serge PEYRELONG a jugé acceptable la météo et les conditions de course. Il a donc consacré une partie de sa journée au trail du TOURDESCRUS du beaujolais et une autre à savourer quelques bons crus. Sur sa course, et pour ce qu’il s’en souvient, c’était bien, avec des parties plus pentues ou il a regretté sa jeunesse passée. Une fois la ligne d’arrivée franchie il aurait aimé avoir un an de plus qui lui aurait donné la seconde place en M2. 2H49’44’’ d’effort pour une 22ème place dans sa catégorie. Presque autant pour la récup « beaujolais ». De temps en temps il faut savoir se faire plaisir.

http://www.tourdescrus.fr/2019-resultats-23-km/

IMG-20191006-WA0008

Avant la course

Un qui a su se faire plaisir c’est Victorien DUVAL, engagé sur la course du championnat de France du 10 km sur route au CANET EN ROUSSILLON. On connait le gars, capable de prendre jusqu’à une semaine d’arrêt lorsqu’il est muiltifracturé ou de venir à l’entrainement juste après la pose du vingtaine d’agrafe de charpentier sur l’épaule. Autant dire qu’il est performant et dur au mal. Pour le coup il ne va pas pouvoir raconter sa fin de course. Il a tellement donné qu’il a été pris en charge par les pompiers à l’arrivée. Évanouissement pour lui et gerbe offerte à l’entourage. Il n’empèche qu’il finit ce 10 km couru parmi les meilleurs spécialistes de France en 166ème position en 33’56’’.

résultats 10 km championnat de france

IMG-20191005-WA0004

AVANT la course

Rude combat lors du RUN-IN-LYON pour Valérie MAGIN, notre masseuse Larringeoise, alignée pour une revanche sur le semi marathon. Elle avait du mettre le clignotant lors de sa précédente tentative et s’était juré, dans ses priorités de terminer le parcours. Mais ce seul challenge, qu’elle avait par ailleurs déjà réussi, ne suffisait pas et l’objectif d’un chrono était aussi présent. C’est donc en tête du peloton des 1 h 45 qu’elle assurait le rythme. Le 5 km couvert en moins de 25’, le 10 à 1’’ des  50 mn étaient encourageants.

IMG-20191006-WA0000

APRES la course

Mais lorsque le porte drapeau de son objectif la doublait, le moral en prit un coup. La seconde partie du parcours, notamment le passage du tube, a été difficile et Valérie, un peu seule dans cette aventure termine sous les 1h50’. Valérie tient à remercier tout ceux qui l’ont encouragé, rassuré et réconforté, en premier lieu son mari Lionel et bien sur Minijolie, devenue une spécialiste du cake-sportif.

https://resultscui.active.com/events/runinlyon2019

 

les M&M’s font leurs courses le dimanche

img-20190630-wa0002-1.jpg« J’ai invité les voisins à diner ce soir !!!». Jusque là il n’y a pas de quoi trouver place pour un article sur le site de l’ac Evian. Sauf que lorsque les provisions manquent au petit matin du dimanche il faut trouver la parade. Pas de souci pour Manon BAVEREL qui va juste prendre son sac de sport, filer du coté de la ROCHE SUR FORON et s’aligner à la grimpée du pays Rochois. Bonjour aux copines habituelles qui après une bagarre de 10 km  et 950 mètres de dénivelé, vont se partager le podium et les denrées remises à chacune d’elles. Hélène en 1, Julie en 2 et Manon 3ème. Si nous retrouvons régulièrement ces trois athlètes féminines en l’absence de mademoiselle Virginie aux mêmes places il se pourrait que la situation évolue. 71934019_10156554785587823_8268524429550551040_oEn effet Manon a fait l’acquisition d’un maillot aux supers pouvoirs qui devront l’amener à titiller sérieusement ses trois copines. Manon  était de retour en début d’après midi avec de quoi ripailler et célébrer avec les voisins ce joli podium. L’ouverture des commerces le dimanche? Pourquoi faire ? FB_IMG_1569965235676

résultat de la grimpée du pays rochois 2019

mika-en-aquitaine.png

 

Même constat chez les Voisin qui, bien éduqués, ne comptaient pas arriver les mains vides. Alors tout aussi débrouillards mais avec probablement un jet privé Mickaël et Virginie VOISIN (c’est eux les « Voisin* ») sont allés faire les commissions du coté de l’aquitaine natale pour ramener en Haute Savoie les prix comestibles récompensant le 3ème senior sur le 28 km (Mika)  et la vainqueure sur le 42 (Virginie). Petit mot de Mickaël : « Après avoir échoué au pied du podium le week-end dernier au trail du Mouret en Suisse (32km 1600md+), je devais me racheter en terre natale ce matin sur le trail du Chambon et du Montbronnais. Au final 30 km pour 900 m de D+ sur un parcours un peu casse patte, mais une super organisation avec des passages dans les châteaux ouverts au public pour l’occasion! C’était top!! »fb_img_1570079871795.jpg

résultat trail 28 km mickaël voisin

résultat trail 42 km Virginie Voisin

*les noms de personnes qui prennent la marque du pluriel :– les noms de familles royales, français ou francisés; (les Bourbons. Les Capets. Les Stuarts, etc.) PAS ROYAL LE MIKA
– les noms propres employés « génériquement » à la place d’un nom commun (antonomase); (Ce sont des Harpagons = Harpagons pour avares.) NON PLUS
– les noms propres qui désignent des œuvres d’art. (Des Cupidons.) 😉

AMAZING RUNMATE

Lundi 23 septembre c’était un projet lointain. Difficile de constituer une équipe et lourde logistique à mettre en place. Dimanche 29 septembre à 9h21,  la course est bouclée avec des souvenirs plein la tête. Une team idéale où tout le monde a donné le meilleur dans la bonne humeur. Une ambiance de sport/compétition/plaisir comme on les apprécie.

Énorme bravo aux organisateurs, aux bénévoles, aux villes et villages des relais (mention spéciale à Évian pour sa super étape relais). On a tous pesté lorsque l’on s’est perdu, au moins une fois, mais courir de nuit seul(e), à la frontale, en ville, sur les chemins, les champs et dans les vignes c’était magique. Au petit matin, quand le jour se lève, quand on enlève les couches de vêtements, que l’on range la frontale et qu’on est dans l’attente de l’avant dernier relayeur, face au lac et à nos superbes montagnes françaises sur l’autre rive, on est vraiment heureux d’être avec toutes ses personnes pour la plupart inconnues 20 heures auparavant (phrase un peu longue mais la course faisait quand même 213 Km). Récit de Fanny qui a eu le privilège de passer le pont du mont blanc à Genève. Fanny qui à chaque relais nous a fait remonter au classement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Défi réussi! Courir 215km à 9, autour du lac Leman ce week-end, départ samedi 28 septembre à 13h10 de Vevey, arrivée dimanche 29 à 9h20!
Une expérience incroyable, avec une équipe « Evian Express » de folie! On a découvert et redécouvert de magnifiques paysages tout au long de ce parcours. 🌃🏔🌞
Moi qui avait si peur en me lançant dans cette aventure. Mais heureusement mes petites articulations ont tenu le coup, youpi!! 💪

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’équipe était composée par ordre d’apparition autour du lac de Margot TRUDELLE, Mélanie CHAPPAZ, Céline GAIGNEROT (ac evian), Natacha VITTOZ, Quentin DUBS, Sébastien OHL ((évian off course) Lise NICOUD, Bernard GUÉPRATTE (ac evian) et Fanny FRANCHEQUIN (ac evian).

Merci à la municipalité d’Évian pour son apport logistique et surtout sportif. 33ème /133 dans notre catégorie ou 47ème sur 168 au général. les résultat en détailssss. Au moins 4 S tellement il y a de détails !

résultats Evian express run mate 2019

 

Céline coure au pays de Disney

Il y avait un moment que nous n’avions pas eu de nouvelle de Céline GAIGNEROT. Souvenez vous, il n’y pas si longtemps, elle avait enchaîné 30 marathons en une année pour devenir marathonmaniac niveau titane. Un peu de repos et cette multiple schizophrène s’est octroyée une fin de semaine chez Disney à sa façon. http://run.disneylandparis.fr/a-propos.  Schizo parce que ce week-end elle s’est prise tour à tour pour SARABI (mère du roi lion) , puis ARIEL la petite sirène (une sardine de 1.80 m quand même) puis en MINNIE (la copine d’Alice?) .

Accompagnée de ses enfants, eux aussi déguisés,  elle a prit part au 5km, au 10 km, au semi-marathon et par conséquent elle empoche aussi les médailles des deux challenges, 31 et 36 km. Bim! pour un retour c’est tonitruant. Si vous croyez qu’elle va se calmer, c’est mal la connaitre. Elle part pour le tour du lac de la BEUNAZ en relais ce week-end. Il seront neuf représentants d’ EVIAN pour boucler l’affaire en en 24 heures. C’est jouable non ?

fanny FRANCHEQUIN passe la seconde

second podium de la saison pour FANNY .

fanny a chambery 10 km 2019« Départ du stade de Chambéry hier (dimanche)  à 9h, pour le premier 10km de la saison, sans réel objectif de temps. 
Courir juste pour le plaisir!
Une belle course avec de bonnes sensations dans l’ensemble, je termine cette course en 46’01
🏅
Maintenant récup
 »

Objection :

Si fanny finit pile poil au milieu du classement scratch toutes catégories, elle prend la première dans sa catégorie espoir. Si le chrono n’est pas démentiel aucune autre espoir n’a fait mieux. Et plus qu’une médaille la panier de récompense est un signe de bon résultat.

run mate

En terme de récup, fanny va enchaîner avec la run  mate dimanche prochain. Elle aime les lacs et après avoir couru proche de celui du Bourget elle va aller examiner les rives du Léman.  De VEVEY à …VEVEY soit 215 km à parcourir avec un peu de dénivelé. Le tout dans une équipe de 9 qui représentera la ville d’EVIAN.  info:  https://www.runmate.org/  . Nous recherchons en dernière minute 2 relayeurs. Si vous êtes intéressés contactez Céline au 06.18.69.53.19 immédiatement.

résultats 2019 10 km et semi chambery foire de savoie

Ils sont venus, il a vu, ils ont vaincu!

IMG-20190922-WA0001Si la fausse modestie est exaspérante dans le sport, l’annonce d’une ambition, même élevée, relève du courage. Francisco TABOADA était au départ du semi-marathon en binôme pour prendre le record de Suisse de la distance dans sa catégorie non-voyant T11. C’est Victorien DUVAL qui avait la lourde tâche d’être le guide et le régulateur de l’équipe.  Guide puisque Francisco est non-voyant et que la charge du choix des trajectoires appartenait à Victorien et régulateur parce qu’il fallait tempérer un Francisco motivé.  Mais place au récit de l’athlète de l’ACE.
« Il faut vraiment vivre une expérience comme ça pour se rendre compte …
Un départ avec 4000 personnes (et oui, ils sont nombreux quand même en Suisse) à devoir guider un non-voyant … avec ceux qui partent toujours trop vite … zigzagant entre les personnes …
lui était hypraaaaaa motivé. il voulait aller plus vite que ce que nous avions convenu… mais à l’étude de la fin de parcours et de la bosse je savais qu’il fallait gérer l’effort et garder du jus.
Du coup je dois toujours le canaliser et lui donner la bonne cadence…
Comme il a développé des sens aigus de la perception, lorsqu’on se fait doubler, il est sans cesse à vouloir inscrire le rythme de l’autre concurrent …
Impressionnant il arrivait même à savoir si c’était un homme ou une femme …
Enfin bref une superbe expérience …
C’était un beau partage »

Joint ce matin VICTORIEN confie que le parcours n’a pas aidé à la performance. Le changement de revêtement (gravillons, chemins, terre battu) et le fort pourcentage de pente à 6.5% au 19ème  kilomètre l’ont obligé à une concentration extrême et permanente. Pas homme à se plaindre, il a quand même dû renoncer au trail prévu en décrassage ce dimanche, perclus de courbatures et probablement épuisé nerveusement.

IMG-20190922-WA0002En tout cas c’était un super challenge, parfaitement réussi. Bravo Victorien et bonne route à Francisco TABOADA que nous suivrons prochainement sur le marathon de Lausanne.

En chiffre : 1H24’46’’ soit une claque de 3 minutes à l’ancien record.

De Lausanne à Genève en courant de nuit

présentation LG trailC’est à 2 heures du matin que David Héraclide  s’est élancé pour…. Mais mieux qu’un texte cliquez sur ce lien  https://lgtrail.com/lg-relais-4/. Ok c’est bon? vous avez le contexte? Voici le texte de DAVID : « Ce Format collectif et individuel est magnifique, la solidarité entre les coureurs inter et intra équipes fait du bien, vivre la course avec Tous dans une ambiance simple et conviviale et avec l’espoir de monter sur le podium te garde éveillé pour ma part durant 55h.

Je prends le 1er relais au menu. 28km dont 22km de quasi plat et puis 600m D+ en 6km.

71243395_2923402974353592_21907129233309696_nDépart sur la piste, je pars vite, et de suite un mano à mano s’engage avec un gamin. 10km de fractionné car il voulait vraiment me déposer dans la nuit noire. Du bitume, du ciment, du chemin, de l’herbe, des petits virages s’enchainent…Au km 10 atteint en 40mn j’accélère d’un coup et je le laisse sur place.  4km plus loin je ne vois plus aucune loupiote derrière moi, moment d’euphorie mais il reste la moitié du parcours. Changement de terrain avec un long sous bois hyper noir et ma frontale fatiguée m’oblige à ralentir. Racines, pierres, marches m’obligent à tempérer mon allure et forcement  les loupiotes réapparaissent. Au 18ème, le bitume est de retour. J’accélère, je suis bien et je pense que ça va le faire….20 km de parcourus en tête avec sans doute 1mn d’avance.  Une côte, je coince,  ça revient et en 500m un groupe de 4 me double. Je m’accroche et profite d’un replat pour relancer. 3 adversaires décrochent. Le premier est à 50 m devant, ça monte, je fais l’effort. Derrière ils ont pris cher. Je plonge à gauche dans la descente et j’envoie, je vais aller le chercher. Ça remonte. Mais il est où ? Bizarre! Derrière plus de lumières. M… j’ai dû me tromper, je reviens sur mes pas, c’est long, je suis perdu………..
Seul au monde (
Un poil exagéré peut être? NDLR) je repars plein pot, ça monte très fort, probablement trop fort. Il reste 2km. La tête craque.  Fait c…, je lâche. Désolé les gars, je suis dégoûté et je marche. Je transmets le témoin en 5ème  position ayant perdu 12 mn en 6 km. On rate le Podium pour 14 mn après 118 km de course et 3 autres magnifiques Relais.

J’ai vécu un super beau moment et bu quelques magnifiques bières 🍺 à Genève. On reviendra l’année prochaine.

Allez il est temps pour moi d’aller dormir 😌 »

Parcours david heraclide

résultat LG trail 2019<<

A vos marques! prêt? ATTENDEZ!!!

IMG-20190914-WA0007D’après Christelle HARDUIN, seule représentante du club à la seconde édition de la CHENS’TATIC, l’origine du nom de cette épreuve provient de son lieu : CHENS SUR L֤ÉMAN pour la première partie du titre et S’TATIC à cause de l’obligation de rester immobile pendant 20 mn sur la ligne de départ. Une longue attente au moment de libérer les athlètes car les bénévoles (merci merci et merci à eux sans qui les courses n’auraient pas lieu) n’était pas prêts . Il en faut plus pour la décourager et lui faire perdre son discret sourire. Elle prend la 4ème place de sa catégorie et repart avec un magnifique gobelet plastic…. vert.

https://www.l-chrono.com/resultats2019/chenstastic_7.pdf

 

Si David HÉRACLIDE s’est vu submergé de cadeaux divers et variés pour célébrer son anniversaire, nous n’oublions pas celui de Brigitte DECLERCQ qui l’a précédée au poste de coach du groupe hors stade.  Un anniversaire représente les années qui passent et c’est avec plaisir que nous offrons cet article pour une cure de jouvence. Trésor dégoté par un normand barbu qui va vite, très vite, au prénom prémonitoire,  à l’humeur joyeuse et reconnaissable à la ligne de chemin de fer agrafée sur son épaule.  Belle trouvaille Victorien DUVAL. Bons anniversaires les coachs

Screenshot_20190910-133052_Adobe Acrobat

 

 

8h45 en live avec Manon

la parole est à la défonce. belle perf et beau récit Manon BAVEREL

« le trail des Dents du Midi, c’est le tour des Dents du Midi, avec départ et arrivée à Champéry en Suisse.  57 km pour 3700m D+ (en réalité, j’aurai à la montre 60 km pour 3400m D+)

Réveil à 3h du mat. Je ne suis pas en dette de sommeil donc aucune difficulté pour me lever. Pti déj rapido, prépa du sac et départ de la maison à 4h. C’est Vivi ( Virginie  PAILLOUX du club d’en face…encore NDLR) qui m’emmène, étant également inscrite sur la course. (Elles co-voiturent pour le première fois de la journée NDLR)On arrive à Champéry à 5h, ce qui nous laisse 1h pour récupérer les dossards et se préparer. Les suisses ne font pas les choses à moitié. Contrôle des sacs de tous les coureurs et de tout le matos obligatoire. Autant dire que ça génère une attente monstrueuse, au point que l’on se demande même si le départ va pouvoir être donné à l’heure… Finalement, c’est suisse, plutôt fluide et nous sommes tous sur la ligne de départ à 6h pétante. le départ est donné et nous nous élançons doucement. 3 km de plat descendant  pour s’échauffer. Il ne fait pas froid du tout. En short/tee-shirt, j’ai même déjà chaud.

Sans titreLa pente s’élève maintenant en direction du Roc Coupé. Ca ralentit pas mal. On est dans un single, très difficile de doubler.  Je n’ai pas envie de me cramer à essayer de dépasser pour gagner juste quelques places. J’attends donc que le sentier s’élargisse, en pestant contre moi de n’avoir pas pris, comme d’habitude, un départ assez rapide… Une vraie diesel… J’ai le temps d’avoir des pensées vraiment sadique, genre « la fille devant, elle a un collant, c’est sûr  qu’elle va crever de chaud, je ne vais pas mettre longtemps pour la rattraper… »

Au premier ravito J’ai déjà enlevé ma frontale. Je remplie vite fait ma poche à eau et repart. Mais je me dis qu’il y a une autre poche qui demande à être vidée… La question éternelle de toute traileuse à un moment donné se pose : trouver le meilleur endroit bien caché et pas trop loin du sentier pour se soulager? Je repère une bifurcation de sentiers. La course part sur le chemin tout droit. Je prends donc le chemin de gauche et m’accroupis… Et qui je vois débouler? Le coureur qui était 50 m derrière moi et qui me voyant partir à gauche a fait de même… Moment de solitude, quand tu nous tiens! Obligé de lui crier tout en étant accroupie que la course passe tout droit et non à gauche ! Il y avait pourtant une rubalise qui barrait ce sentier… Je repars sur le sentier devenu plus roulant. Les kilomètres défilent. Je surplombe la vallée du Rhône, avec Champéry tout au fond à gauche. C’est splendide, j’en prend plein les yeux.

Ravitaillement de Vérossaz après une belle descente, au km 27. C’est à ce moment que Vivi me rejoint. Elle est en forme également. On fera tout le restant du parcours ensembles (elles co-traillent cette fois ci NDLR). Elle relance bien dans les plats, tandis que je la booste dans les montées.

téléchargementEn parlant de grimpette, arrive celle du col du Jorat. Interminable ! il commence à faire bien chaud. Je bois plus d’1L d’eau dans cette portion. Mais la vue au col nous récompense de nos efforts : d’un côté la vallée du Rhône avec en arrière-plan les montagnes valaisannes, et de l’autre le lac de Salanfe d’une couleur turquoise de toute beauté.

La fatigue commence à se faire sentir. On descend sur le ravito de Salanfe. Il faut rester vigilante: je bois et m’alimente bien. A l’ attaque de la dernière montée au col de Susanfe Je commence à me traîner ! Les commentaires des spectateurs nous assurent que l’on a un bon rythme. Magnifique panorama au col de Susanfe. On s’arrête quelques minutes avec Vivi pour reprendre notre souffle avant d’attaquer l’ultime et dernière descente de 12 km et 1400m de D-. Elle est technique, on ne progresse pas rapidement dans ces pierres. Mais j’ai encore des jambes. Finalement elle se passe plutôt bien. Pour finir les 3 km de plat parcourus en début de parcours. Je m’accroche à Vivi (tu aurais du la poignarder au col et t’en débarrasser dans un fossé NDLR)  pour continuer à courir dans ce ****** de faux pat montant 😅

70595270_10217081421280673_9005845854711447552_o

2ème ex æquo avec virginie en Senior femme

Bilan satisfaisant sans vraiment de coup de moins bien. Il me manquait juste un peu de jus pour relancer correctement dans les portions plates.

On termine 4ème ex-aequo au scratch en 8h45. »

https://www.mso-chrono.ch/fr/results/1158-trail-des-dents-du-midi/dashboard

nuit (et digestion) AJT pour Alice Ferrand

Il y a encore quelques mois il fallait deviner qui courrait, traquer une photo, chercher des résultats, les interpréter et tenter de faire vivre les épreuves. Les temps semblent changer et nous accueillons cette évolution avec beaucoup de plaisir. Quand un(e) athlète se raconte c’est signe d’une motivation, d’une implication dans sa recherche des bons mots et surtout de la bonne analyse. Alors profitons. Priorité à la jeunesse, bien qu’elle passera junior le 1er novembre, Alice FERRAND nous raconte avec beaucoup d’humour, non pas un week-end de course mais un week-end avec une course venue se greffer au milieu d’une fête de famille (noce de diamant). Parfois un joli résultat sportif précède un bon festin ; certaine de son talent Alice a commencé par les ripailleries…

IMG-20190915-WA0002« Tout a commencé à midi pour un repas de famille que j’ai terminé à 17h soit 2h30 avant le début de l’épreuve. Aïe cette course va faire mal.
Heureusement  sur place il y a une superbe ambiance pour  la première fois qu’ils organisent ces courses. Une de 17km pour père (du club d’en face NDLR) et une autre de 9km !! J’ai bien évidemment fait la 9km…
Petit échauffement tranquille… et je me place sur la ligne de départ. Ca y est je suis dans la course. Au début tout va bien, je fais le 1er kilomètre en tête avec deux autres filles. Au 2ème kilomètre voilà la première montée et une féminine part devant. Bah! Je ferai donc toute la course avec la seconde!  Belle entente, elle me tire dans les montées et moi je fais pareil sur le plat… beau duo mais nous étions en fait trois, mon adversaire, moi et … ma digestion. Je ne pensais qu’au repas de midi qui me faisait terriblement mal au ventre !!

IMG-20190915-WA0001Bref dans la dernière montée  je lâche un peu. Au dernier kilomètre, je décide de relancer. (Souvenir d’une scène de la cité de la peur NDLR  scène culte citée de la peur. J’arrive à la rattraper mais elle m’a vu et elle relance aussi. Bam !  fin de la course en troisième position avec un écart de 10 » sur la deuxième !!
Résultats ; 1ère  cadette, 3ème  féminine et 26 ème  au scratch avec un temps de 50min pour 9km !! »

Résultat la nuit AJT 9 km

 

IMG-20190915-WA0004

prochain récit : 8h45 de la vraie vie de Manon des montagnes

1.2.3 soleil…vu Mickaël!!!

Pourtant il avait fait ce qu’il fallait pour être discret Michael VOISIN. Une tenue de camouflage, pas d’annonce, un trail caché derrière l’UTMB et une épreuve à laquelle on ne pensait pas qu’il participerait tellement il avait enchainé les bonnes perfs ces derniers week end. Il se croyait tranquille et PAF c’est raté ; comme un dimanche après midi ou on tire les rideaux et ou on planque la bagnole à 300 mètres pour regarder tranquille la redif  du loft saison 1, il y a toujours le grain de sable qui va modifier ton plan. Pour le coup c’est un vrai photographe sportif, présent sur de nombreux événements de hauts niveaux et adepte du trail, qui va flasher notre athlète en plein effort. Nous lui donnons la parole :

« Apres avoir été coureur hier samedi,  je prend, aujourd’hui dimanche, des photos a BELLEVAUX  de la ventre a terre (car sous l’effort dans la pente le traileur se penche bien souvent à l’horizontale)
je commence à la source du BREVON ce ruisseau alimentant en eau le village, les coureurs essayant en vain de garder les pieds secs.
puis je redescend pour prendre les photos des finishers sur la piste – mais les 7 ou 8 premiers étaient déjà passés ».

ET C’EST KIKI LE 9ème ? C’est Mickaël VOISIN que je soupçonne d’avoir ralenti pour obtenir 4 photos gratis. En tout cas il aura fait une saison  de trail pleine et très souvent couronnée de succès. Merci à Claude EYRAUD, photographe discret et reconnu dans le milieu sportif.

résultat la ventre a terre 2049 bellevaux

6ème édition de la Ventre à Terre et de la Casse Pieds à Bellevaux !
– La Ventre à Terre 13,5 km – 1100 m D+/-
– La Casse Pieds (coureurs et marcheurs) 6 km – 400 m D+/-La ventre à Terre est une course à pieds en montagne de 13,5 km, ouverte à toute personne de plus de 16 ans.
La Casse Pieds (marcheurs) est ouverte à tous les poussins, dès 12 ans révolus

Théo LACHAT : plein de vices ce week end

Parce qu’il y a des moments que le sport sublime, des moments qui resteront gravés à jamais dans votre mémoire. Pas besoin de gagner. Une place de second suffit. elle aurait suffit samedi au bonheur de Théo LACHAT.  Il a sublimé son week end de niveau national par une performance de niveau mondial pour un amateur. Témoignage emprunté à son coach.

AC Evian et son triathlète Vice Champion du monde 2019 à Lausanne au lendemain du titre de champion du monde de Vincent LUIS . Oui!!  il est Vice champion du monde des 24/29 ans en distance olympique Triathlon !!! Sans oublier qu’hier (samedi) avec son équipe (chambéry triathlon)  il est monté en D1 et sera régulièrement à la bataille avec l’élite française la prochaine saison. On pourra le suivre sur l’équipe 21 la TV. 

Saison exceptionnelle pour un athlète et un garçon de très grande valeur.Ça valait le coup de se lever à 4 h pour aller vivre ça.

Théo Lachat porte haut les valeurs de son club l’AC Evian. Un grand Bravo

« J’étais à la rue, j’avance pas, je ne suis pas parti avec les bons gars etc….. » ça c’était avant de prendre conscience qu’il était second.  Ensuite un sourire a illuminé son visage et la course est devenue Magnifique. Ce moment unique t’appartient …Grand Théo.

Raisonnablement l’AC EVIAN peut s’enorgueillir que d’une partie du titre de vice champion du monde conquis ce week end à Lausanne par Théo LACHAT. Même si il a le second temps sur les 10 km en course à pied en 35’59’’ (4ème sur le 1500 m de natation et 6ème sur les 40 kil de vélo). Même si son coach sur cette discipline n’est autre que David HERACLIDE, coach aussi du groupe hors stade. Même si Théo a brillé tout au long de l’année sous les couleurs de l’AC EVIAN, Il est avant tout sur ce titre un triathlète Chambérien.

Théo boucle une saison ou tous ses choix pris les années précédentes se sont révélés payants. De son changement de club de triathlon en faveur de Chambéry en 2017 jusqu’à sa prise de licence à L’AC ÉVIAN l’année dernière.

L’A.C EVIAN est très heureuse de féliciter cet athlète/triathlète aux vraies valeurs de travail, de solidarité, d’amitié, de sérieux et de …. Comment dirait-il ? : le vélo, la nage, la course c’est bien mais  un petit apéro au bout met encore plus de réjouitude. Bravo Théo

championnat ndu monde lausanne théo LACHAT (1)

69344060_514512212694394_5897108943448047616_n

notre héros du jour a su s’entourer de bons supporter et surtout bien se placer. Incorrigible 😉

 

Fanny ouvre le compteur

Et paf. C’est le premier résultat de cette reprise. Fanny FRANCHEQUIN, notre espoir de toujours à sévi à PONTCHARRA. Avant Il y avait « Perrette et le pot au lait » maintenant il y a « Fanny et le panier garni ». En plus cette année elle se raconte … et c’est plutôt bien :

69273229_715909755524717_95014043911192576_nAprès un été plus que compliqué et sans vraiment beaucoup de sport, il était temps d’enfiler les baskets👟👟 pour une petite reprise tranquille. Finalement on peut carrément penser à une préparation cross à l’étude du parcours, (RIP ma cheville). Sur le 5km de la course de la Rosière à Pontcharra, que je boucle en 22’43, ce qui n’est pas si mal pour une reprise (oui je me rassure comme je peux) je finis donc 4ème au scratch féminin et 3ème espoir. En prime un magnifique panier garni, juste parce que la bouffe c’est la vie!😍😂.

résultats course de la rosiere pontcharra

69248769_715909808858045_7628318060402704384_n

Manon en or , mikaël bronzé

Pour tout connaitre du parcours : https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/78306

90% de singles, 9% de chemins, 1% de bitume. 49% du parcours dans la zone Natura 2000 du Thabor « Landes, prairies et habitats rocheux ». Vous débutez ce trail par la montée du Vallon des Marches pour un passage au Lac de Roche Noire (2535m) et vous redescendez ensuite jusqu’à la Lauza par un sentier plutôt raide. Vous remontez au Refuge de Terre Rouge (ravitaillement) vue panoramique sur Terre Rouge. Puis vous continuez en direction des Grands Lacs (plus de 25 lacs sur la zone). Vous passez au Lac des Glaciers avec vue sur le Mont Thabor puis au Lac de Curtalès. Paysage lunaire. Point culminant 2700m. Puis vous amorcez votre descente en direction du Lac Vert. Après un dernier raidillon vous redescendrez par la piste de Combe Orsière et le sentier des papillons. Ouvrez grands les yeux ils sont tout autour de vous ! Arrivez à la zone bucolique des Lières (à voir absolument !), vous remontez en direction du centre de la station.

profil thabor 67 km

C’est sous le nom d’équipe de duo du chablais que Manon BAVEREL a enlevé le challenge du trail du THABOR, réalisé en 2 étapes. La première de 34 km (2450 D+) le samedi et 32 km (1240 D+) le dimanche. Les deux étapes devant se faire en duo. Un binôme composé d’adversaires le plus souvent mais d’équipières et copines pour l’occasion. C’est PAILLOUX Virginie du club d’en face qui a parfaitement assumé son rôle. 3ème des deux étapes au classement général, Elles l’emportent dans la catégorie femme et finissent 4ème au scratch sur 24 équipes. C’est une superbe performance réalisée sous le regard de Mickaël VOISIN, compagnon de Virginie mais licencié à l’AC EVIAN, LUI !!!

résultat trail du THABOR 67 km

Mika7ème sur 176 arrivants pour Mickaël VOISIN présent au départ des 32 km du trail de THABOR. C’est presque une contreperformance au regard de ses précédentes semaines. Mais aucun trail ne ressemblent à un autre et surtout Mika a corsé l’affaire en participant au Kilomètre vertical le vendredi. 1000 Mètres de dénivelé sur 2600 mètres de course ont certainement pesé dans les jambes. Alors pas de podium pour MIKA ? bien sur que nenni il termine 3ème du KV confirmant à ceux qui doutaient de ses performances  (amicales pensées aux officiels du trail EDF cenis tour) que Mika est très fort dans les montagnes.

résultat trail de THABOR 32 km

résultat kv du trail de THABOR

 

 

Kilian et David au bout de l’effort.

5200 PARTICIPANTS 63 NATIONALITÉS 31 km  46ème  ÉDITION

 La Course Sierre-Zinal, aussi appelée la Course des cinq 4000, a souvent été considérée comme l’une des plus belles courses de montagne du monde. On a écrit qu’elle était à la course de montagne ce que le marathon de New York est au marathon. Elle est aussi la doyenne des grandes épreuves de montagne.Année exceptionnelle car les plus grands étaient présents, délaissant les autres courses aux environ ou le championnat de France de trail. Tous (ou presque) étaient là pour s’expliquer… et à la fin c’est KILIAN qui gagne.

screenshot_20190812-095347_epressefr.jpg

Si la performance de Monsieur KILIAN JORNET est unique pour l’ensemble des traileurs, d’autres participants ont aussi été au bout de leur effort. C’est le cas de l’entraineur du groupe hors stade, David HÉRACLIDE. Il salue la perf du vainqueur mais rappelle à tous que chacun à son Everest.  Que le plaisir pris par les athlètes qui ont tout donné vaut exploit et reconnaissance. Petit résumé de sa course par lui-même :

«  Le record pour JORNET  …somptueux avec une première grimpette stratosphérique. 2 mn au sommet de moins que le second qui conservera ce rang à l’arrivée en claquant lui aussi l’ancien record. Jusque Weisshorn point haut de l’exercice au km 23 à  2 200 D+ tout est normal.

Dans  la descente, je me refais la cerise, je n’envoie pas mais je rends un rythme qui me va. Malheureusement  je tombe dans le ravin, je remonte mais  je me prends une pierre sur le pied qui vire au bleu. Faut continuer et  il me reste 1 km. Soudain  tout s’éteint….plus rien. Plus de jus. Je marche le km le plus long de ma vie je crois.  Tout ça dans une pente à 20%. Les 300 derniers mètres n’ont rien changé, je suis vidé.

68742403_2341724066092652_3866807929021661184_nJe mets bien 40 mn à essayer de récupérer, Le cœur est ok mais tout le reste est en vrac.

Je l’ai fait et j’ai gagné, comme tous les autres, une belle médaille 

J’ai participé à la course mythique avec un record battu

Avec du recul cela aurait pu être pire 

Ma première et sans doute dernière Sierre Zinal.

Prochaine course le Marathon de Nice Canne en Novembre…et pourquoi une sortie Club, il y a aussi 21 km et 10 km »

Donc repos 15 j et ensuite on débute la préparation 

Recherche village désespérément

A part le fait que nous ne saurons jamais ou David HERACLIDE veut nous emmener l’année prochaine son récit est parfait.

67314962_2326581477606911_3167425633613512704_nPour ma part je me suis présenté au départ d’une de ces courses historiques ou tant que tu ne l’as pas faite , tu te demandes. Ce qu’elle a d’historique 🧐Tout d’abord c’ est en Lozère…perdue mais très jolie en dehors du village sympa mais sinistré, plus aucun commerce ou presque. Il fait déjà chaud à 8.30 …26 ou 27 ….Je me mets sur la ligne de départ , la Veille j’ai essayé de repérer le parcours et en faite ça grimpe fort et longtemps même le parcours est exclusivement sur la route…avec trop de passages au delà des 10% voir 15 😒.

9h je suis sur la ligne , à vue de nez en 6eme ligne …en fait je mettrais 17s de plus que les premiers à passer sur la ligne et bien plus à pouvoir courir mais c’est pas grave car je n’ai aucune ambition à part courir une course Mythique.

Il fait très chaud 1.5 km de faux plat montant et me voilà à dépasser un troupeau avec beaucoup de féminines Élites….j’ai dû envoyer des que j’ai eu de la place ….j’ai de bonnes jambes et aucune montre car j’ai tout oublié à la maison.

On attaque la grimpette, et là le troupeau m’avale et je me rends compte que je ne monte pas dès que ça monte ….comprendra qui voudra 🤣..

Le premier ravitaillement, je bois une gorgée et machinalement me vide la bouteille sur la tête…il fait chaud…

Je monte comme je peux, pas facile surtout qu’on me double plus que je ne double…Non je ne marcherai pas…..
Et bien Si. Et merde j’ai lâché mentalement….lui c’est un V2 ..Je crois, je relance m’accroche à son dos, putain il grimpe, il me lache…..je marche…

Il y a tout à coup énormément de monde qui nous encourage et j’entends …400m après ça descend….ça descend c’est pour moi je maintiens l’écart ….Le sommet ça plonge fort , 400m pour retrouver l’homéostasie, et du mental et j’allonge, je double , je double encore …..j’ai mal nulle part je vois le panneau 13km , il reste 13km je prends un gel de la nouvelle marque que je Teste Atlet. Évidemment c’est bio et un IG très bas….g mal nul part…..allongé reste souple mais gardes en …138 quelqu’un annonce la place du coureur que je double ok

Je vais faire la dernière montée à bloc 4km après il restera 4km de descente et l’arrivée 1km en faux plat bien montant…

Je double un petit groupe de féminine dans la descente, j’ai eu du mal , elles avancent…qu’est ce qui fait lui , un Kenyan marche , encore un autre puis plusieurs coureurs , je suis trempé , j’ai quasi rien bu mais j’ai vidé au moins 5 bouteille d’eau sur mon crâne, je suis trempé, j’ai mal au cuisse trop vite , on coures….2 filles et pleins d’autres me déposent, je suis à bloc, ralentis et rentres tranquillement , il n’y a aucun enjeu et ça va monte de trop….

Un gars me dépasse et s’arrête, il relance me re dépasse et s’arrête, il monte aussi vite que moi, je marche , merde il a mis le clignotant pour de bon, je relance comme je peux et là ça bascule.

Contrôle tout est ok t’es 140 ou 150 , fais toi plaisir envoies sans te mettre dans le rouge .

67145991_2326581494273576_6606610783100993536_nEt là , plaisir, je parts, je double , je suis facile j’aime ce goudron , je suis bien le gel est Top passé, le faux plat arrive il reste 1 km …allez accélérés,c’est des jeunes des filles élites,double, finis en beauté et bingo …..

Top 5 de la catégorie et 120 eme sur plus de 2500….Beaucoup d’encouragements, beaucoup de spectateurs une très belle course.

Je la note pour l’année prochaine et pourquoi pas y aller en Groupe ….

http://www.tempscourse.com/…/do…/20190722115350–running.pdf

 

Ne pas confondre le premier et le N°1

66794368_2446372195400961_737555926080290816_oLa tour Genève triathlon nous signale encore qu’il a été impossible d’arrêter Théo LACHAT avant l’arrivée en vainqueur au triathlon standard de GENÈVE. Avec plus d’une minute d’avance il ne laisse pas de suspens. Bravo Théo qui enchaîne les plus hautes marches. THONON puis MACHILLY et enfin GENÈVE. C’est incontestablement le n°1 dans ce format sur le chablais.

Podium Standard Masculin
1. Lachat Théo (FR) – 02:03:23
2. Hug Tom (CH) – 02:04:27
3. Rebouillat Josep – 02:07:41

résultat triathlon standard geneve 2019

img-20190714-wa0000.jpgIncontestablement n°1 au départ de l’assaut des Mémises Bernard GUÉPRATTE a enfin vu dans les yeux des néophytes ce que pouvait représenter le port de ce dossard.  Inscrit de dernière seconde sur cette course de montagne (9km, 700 D+) le vendredi 12 juillet à 11h59 alors que la clôture des inscriptions était à midi il s’est vu octroyer ce redoutable numéro, généralement réservé aux ultra favoris. L’annonce lui avait été faite avant même sa prise de dossard par des spécialistes de la discipline, légèrement goguenards. Le maître de cérémonie, connu pour sa causticité,  en a rajouté une joyeuse couche en le signalant juste avant le départ. Pas démonté le number one ! On l’a même vu discuter avec Romain WYNDAELE, vainqueur de l’édition précédente.  Certains pariaient entre eux sur les chances  de l’un et de l’autre. D’autres étaient plus dubitatifs devant l’écart morphologique entre les deux « athlètes ».100 mètres ont suffit pour clore le débat et à l’arrivée c’est presque 30’ qui les séparent. La dure réalité s’imposait. Malgré une course qualifiée d’honnête puisqu’il réalise à 6’’ près le même temps que l’année dernière, le coureur de l’AC EVIAN termine 8ème de sa catégorie et …. Au général. Un moment de gloire éphémère avant la chute inéluctable. Ça arrive au plus grand. L’après midi FEDERER faisait de même….

résultat assaut des mémises 2019.  

10572250Comme « Rogers » d’ailleurs qui à la fin d’un match haletant se voyait remettre un plateau en argent en consolation,   Bernard GUÉPRATTE recevait sa qualification pour le championnat de France de marathons… comme tous ceux qui en ont terminé un depuis le 1er janvier 2017!!! . Interrogé par nos confrères de sport info il déclarait; « je me demande, en ce jour de fête nationale si on ne se fout pas un peu de ma g… » Il étayais son jugement par une analyse approfondie du message de sa convocation: »2 ans 9 mois et 23 jours pour terminer un marathon et vous êtes sélectionnés pour le championnat de France, ça va faire du monde sur la ligne de départ ».20190716_152811

 

Bruits du couloir n°6

Et 1!, et 2!  et…encore 1, puis 1 et enfin 1. Ce sont les places prises respectivement par Théo et Edmée  LACHAT (au triathlon de Thonon) puis  par leur mère Florence LACHAT (au Biot’rail)  et enfin  par Edmée et Théo (au triathlon de Machilly). Bravo à ces trois licenciés de l’A.C. EVIAN qui bénéficient des entraînements du groupe hors stade.  résultats triathlon de machilly

Screenshot_20190713-140831_ePressefr

Sinon, cette athlète récemment couronnée championne de France cadette de steeple n’oublie pas le club de ses premières compétitions. Elle tient à remercier ses entraîneurs successifs:  Patrick, Céline, Alexandra, Manu, Lionel et le président Jean Batiste.

résultats championnat de France Angers