Fanny ouvre le compteur

Et paf. C’est le premier résultat de cette reprise. Fanny FRANCHEQUIN, notre espoir de toujours à sévi à PONTCHARRA. Avant Il y avait « Perrette et le pot au lait » maintenant il y a « Fanny et le panier garni ». En plus cette année elle se raconte … et c’est plutôt bien :

69273229_715909755524717_95014043911192576_nAprès un été plus que compliqué et sans vraiment beaucoup de sport, il était temps d’enfiler les baskets👟👟 pour une petite reprise tranquille. Finalement on peut carrément penser à une préparation cross à l’étude du parcours, (RIP ma cheville). Sur le 5km de la course de la Rosière à Pontcharra, que je boucle en 22’43, ce qui n’est pas si mal pour une reprise (oui je me rassure comme je peux) je finis donc 4ème au scratch féminin et 3ème espoir. En prime un magnifique panier garni, juste parce que la bouffe c’est la vie!😍😂.

résultats course de la rosiere pontcharra

69248769_715909808858045_7628318060402704384_n

Recherche village désespérément

A part le fait que nous ne saurons jamais ou David HERACLIDE veut nous emmener l’année prochaine son récit est parfait.

67314962_2326581477606911_3167425633613512704_nPour ma part je me suis présenté au départ d’une de ces courses historiques ou tant que tu ne l’as pas faite , tu te demandes. Ce qu’elle a d’historique 🧐Tout d’abord c’ est en Lozère…perdue mais très jolie en dehors du village sympa mais sinistré, plus aucun commerce ou presque. Il fait déjà chaud à 8.30 …26 ou 27 ….Je me mets sur la ligne de départ , la Veille j’ai essayé de repérer le parcours et en faite ça grimpe fort et longtemps même le parcours est exclusivement sur la route…avec trop de passages au delà des 10% voir 15 😒.

9h je suis sur la ligne , à vue de nez en 6eme ligne …en fait je mettrais 17s de plus que les premiers à passer sur la ligne et bien plus à pouvoir courir mais c’est pas grave car je n’ai aucune ambition à part courir une course Mythique.

Il fait très chaud 1.5 km de faux plat montant et me voilà à dépasser un troupeau avec beaucoup de féminines Élites….j’ai dû envoyer des que j’ai eu de la place ….j’ai de bonnes jambes et aucune montre car j’ai tout oublié à la maison.

On attaque la grimpette, et là le troupeau m’avale et je me rends compte que je ne monte pas dès que ça monte ….comprendra qui voudra 🤣..

Le premier ravitaillement, je bois une gorgée et machinalement me vide la bouteille sur la tête…il fait chaud…

Je monte comme je peux, pas facile surtout qu’on me double plus que je ne double…Non je ne marcherai pas…..
Et bien Si. Et merde j’ai lâché mentalement….lui c’est un V2 ..Je crois, je relance m’accroche à son dos, putain il grimpe, il me lache…..je marche…

Il y a tout à coup énormément de monde qui nous encourage et j’entends …400m après ça descend….ça descend c’est pour moi je maintiens l’écart ….Le sommet ça plonge fort , 400m pour retrouver l’homéostasie, et du mental et j’allonge, je double , je double encore …..j’ai mal nulle part je vois le panneau 13km , il reste 13km je prends un gel de la nouvelle marque que je Teste Atlet. Évidemment c’est bio et un IG très bas….g mal nul part…..allongé reste souple mais gardes en …138 quelqu’un annonce la place du coureur que je double ok

Je vais faire la dernière montée à bloc 4km après il restera 4km de descente et l’arrivée 1km en faux plat bien montant…

Je double un petit groupe de féminine dans la descente, j’ai eu du mal , elles avancent…qu’est ce qui fait lui , un Kenyan marche , encore un autre puis plusieurs coureurs , je suis trempé , j’ai quasi rien bu mais j’ai vidé au moins 5 bouteille d’eau sur mon crâne, je suis trempé, j’ai mal au cuisse trop vite , on coures….2 filles et pleins d’autres me déposent, je suis à bloc, ralentis et rentres tranquillement , il n’y a aucun enjeu et ça va monte de trop….

Un gars me dépasse et s’arrête, il relance me re dépasse et s’arrête, il monte aussi vite que moi, je marche , merde il a mis le clignotant pour de bon, je relance comme je peux et là ça bascule.

Contrôle tout est ok t’es 140 ou 150 , fais toi plaisir envoies sans te mettre dans le rouge .

67145991_2326581494273576_6606610783100993536_nEt là , plaisir, je parts, je double , je suis facile j’aime ce goudron , je suis bien le gel est Top passé, le faux plat arrive il reste 1 km …allez accélérés,c’est des jeunes des filles élites,double, finis en beauté et bingo …..

Top 5 de la catégorie et 120 eme sur plus de 2500….Beaucoup d’encouragements, beaucoup de spectateurs une très belle course.

Je la note pour l’année prochaine et pourquoi pas y aller en Groupe ….

http://www.tempscourse.com/…/do…/20190722115350–running.pdf

 

La coupe est pleine à Messery

IMG-20190707-WA0004De souvenir de mémoires défaillantes il y a longtemps que l’AC ÉVIAN avait eu si peu de participants sur les courses de la ronde de la presqu’ile du Léman. 3 athlètes sur l’ensemble des courses et …normalement un maximum de 3 podiums. Tout le monde sur le 7.6 km comme ça on perd personne. Au final, une fois les décomptes faits, on peut affirmer que le déplacement fut fructueux. Si Xavier DÉCURNINGE échoue au scratch (4ème) il prend quand même la 3ème place dans sa catégorie de séniors. Et PAF ! 1 quidam = 1 coupette.  A ce niveau c’est du 100% . On retrouve maintenant les filles du groupe à YO. Pour le coup elles n’ont pas fait dans la demi-mesure. Fanny FRANCHEQUIN, qui a maintenant sa place réservée sur tous les podiums des courses de village termine 20ème  au scratch homme/femme/LGBT. Mais 2ème féminine (1 coupette) et 1ère espoir (1 coupette). le pourcentage monte à 150%. Nous voila donc à 3 récompenses pour 2 participants. Pour clore l’affaire vous faites rentrer une cadette qui gagne sa catégorie et finit 3ème féminine. Grace à Alice FERRAND on se retrouve à louer une fourgonnette pour ramener les récompenses. 5 trophées pour 3 coureurs. soit 166% de réussite…Allez on remet cela à l’assaut des mémises dimanche?

résultats ronde de la presqu’ile du leman

20190709_125202

LES COACHS en compétitions

Dans la famille trail du gypaète je demande la p’tiote courue sur 14 km avec 640 D+ et 1160 D- entre MARNAZ et le MONT-SAXONNEX ; Dans la famille de l’AC ÉVIAN je demande pour une fois un entraîneur qui se présente sur la ligne de départ. C’est Stéphane CROUTELLE, entraîneur des benjamins et des minimes qui s’y colle et qui semble avoir pris plaisir sur le petit format.

61657912_360735061313262_5735164989644210176_n

Céline marathon du Grésivaudan

Le vol n°56 en partance de l’aérodrome du VERSOUD est annoncé. Vous avez exactement 15 mn pour embarquer et dégager de la piste. C’est un peu le concept de départ pour ce nouveau marathon (2ème édition) couru dans la vallée du Grésivaudan, proche de Grenoble. Départ depuis les pistes de décollage de l’aérodrome, libérées 15 mn, pour ce marathon qui peine lui à décoller. 65 participants au départ et une 2ème place pour Céline dans la catégorie « V1 mais ça se voit pas ». Notre globe trotteuse, habitué des plus grands aéroports du monde s’est offert un vol de 4h43’’ qui d’habitude l’emmène très loin en Europe.

résultats marathon du grésivaudan 2019

c’est Céline GAIGNEROT qui nous raconte le  57ème épisode

C’est à Royan pour la 5ème édition du marathon couru sur 2 boucles et sous 30 degrés que j’ai terminé mon 57ème marathon depuis 2013. Seconde participation après celle de 2017.  Une chaleur de plomb et les brumisateurs tous les 2 ,5 km n’ont pas empêchés l’hécatombe parmi les participants. J’étais en bonne  forme et la tête pleine de souvenirs accumulés en 45 ans de vacances dans cette région. J’ai profité pleinement de cette arrivée magnifique sur 195 m de tapis déroulé pour l occasion sur la plage! 336/698 arrivées 18ème  master 1 /58.
Loanne (sa fille)  a aussi participé la veille à la course de 3,4 km des drôles et drôlesses (patois charentais) dans un aller retour en bord de plage.

résultat marathon de royan 2019 

Brèves du couloir n°6

mg_7940.jpgPour des raisons différentes, la plupart des athlètes s’entrainant les mardis et les jeudis connaissent Maya SNECK et Clément SELLA. La première est une véritable athlète qui obtient de bons résultats dans sa catégorie minime où elle n’est que première année. Elle nous a fait plaisir tout au long de la saison 2017/2018 et a été couronnée par le département comme meilleure benjamine en fin d’année. Elle attire les regards par sa technicité. mg_8035.jpgClément est plus discret en ce qui concerne les performances sportives, bien qu’il soit vice-champion départemental du 2000 marche. Vous avez forcement vu ce bonhomme à casquette tourner autour du stade avec cette démarche à la DINIZ. Et bien figurez vous que ces deux athlètes ont le plaisir de vous faire savoir que leurs pères sont depuis vendredi 10 mai officiels au niveau départemental pour les concours de saut. Bravo et Merci à Maxime SELLA et Thomas SNECK de s’impliquer avec réussite dans la vie du club.

Tour_du_Chablais_2019_Les_Mosses_076 Les aventures des mercredis de David HERACLIDE ont pris fin cette semaine. Il aura réalisé 3 des 6 courses du tour du Chablais. Pour cette dernière, aux MOSSES, David s’est offert un final qui aurait pu s’apparenter à une « remontada » du coureur à pied. Distancé sur les parties montantes, il s’est offert une dernière partie de parcours en D- à « VIVE ALLURE » comme disent nos voisins helvétiques. Il ne lui manquera pas grand-chose pour « sauter » sur la ligne ses deux concurrents directs dans sa catégorie. 3ème à 8 secondes du vainqueur. Mission accomplie pour David qui enchaîne depuis quelques semaines 2 courses par semaine. Il sera à ABONDANCE (pour la journée sport santé https://www.jss74.com/ ) ce week-end avec Benjamin BRON pour un trail de 32 km avec 2000 de D+. A signaler que sur la course aux MOSSES, l’A.C. EVIAN avait un autre représentant en la personne de l’inusable Patrick MARCHAND, qui en V3 prend la 7ème place.   https://tour-chablais.ch/resultats/

Ce week-end les benjamins et Minimes seront à Cluses pour un meeting tandis que les écoles d’athlétisme et les poussins participeront à une nouvelle étape du kid’s challenge.  Antoine PIZZETTA, en pleine forme au retour des UNSS où il a été récompensé 3 fois dont une première place sur le 1000 mètres (nouvelle PB en 3’O4’’70) fera comme double objectif de se rapprocher des 100 points et de descendre son kilomètre sous les 3 minutes. Il vient de battre coup sur coup à Evian et à Annecy son record en hauteur en le posant à 1,60 m. On attendra aussi de la nouvelle championne départementale du triathlon, Agathe DAUFES qu’elle franchisse la barre des 100 points. Encouragements à tous les athlètes.

 

 

 

 

Emilie et Valérie MAGIN? Une famille formidable

Screenshot_20190520-122308_ChromeEMILIE PODIUMPour les grands voyageurs de l’ACE, nous retrouvons Emilie et Valérie MAGIN sur 2 des 6 formats proposés par la Tréserviennes, courue en Savoie, proche d’AIX LES BAINS. Petite Emilie jolie prend gout à sortir de la piste et son résultat doit l’encourager à continuer. Elle monte sur le podium en prenant la seconde place des cadettes. Pendant ce temps, sur le 13,5 km, sa mère Valérie s’est employée dans un peloton beaucoup plus important à rentrer dans le top 100 du général (96) et le top 10 de sa catégorie. 1H11’15’’ pour une 8ème place en V1.  Chouette les courses en famille. Et le pourcentage de récompensé(e)s monte à 50%!!!

http://www.tresservienne.fr/

le printemps en pentes fortes*

C’est tout en discrétion, au hasard d’un virage au stade et très modestement que le couple de traileurs Manon BAVEREL et Stéphane LAUNAY nous a fait part de leurs différentes participations aux trails d’avril et mai.

IMG-20190505-WA0000Cela a commencé le week end du 14 avril.  Le « duo du chablais 74 » s’est fait plaisir au trail du CHERAN (organisé par les foulées de GRUFFY) sur une distance de 23 500 mètres. 10ème au général, ils remportent la catégorie duo mixte en 2H41’52’’, laissant leur poursuivant à presque 2 minutes.

https://www.l-chrono.com/resultats-foulees-de-gruffy-2019/

Nous retrouvons la semaine suivante, toujours en duo le couple LAUNAY/BAVEREL dans le jura pour UTTL (ultra trail terre de LOUE). La particularité de ce trail c’est qu’il propose deux courses sur deux jours à deux coureurs. Le classement général se fait avec le résultat des deux parcours. Le principe est très simple : vous choisissez un allié que vous êtes prêt à supporter pendant 70km (votre binôme), le samedi, vous accomplissez la première étape ensemble, le dimanche, vous terminez votre parcours du combattant ensemble…  A vous de jouer !

Étape 1 : L’origine du monde | 45 km | 3160 m D+.  Stéphane et Manon terminent 16ème au scratch et 4ème de leur catégorie en 7HOO’33’’
Étape 2 : Trail du moine – 32 km (1700 D+) bouclé par le duo en 4h24’32’’, 5ème de la catégorie. Bilan de deux jours intenses : des sourires, des souvenir et la 3ème place au général.   Résultat trail terre du loue

Manon à THOLLON 2019Dernières courses réalisées cette fois en individuelles ce week end avec l’UTTLM (ultra trail de THOLLON LES MEMISES). Une compétition qui a maintenant sa place dans le calendrier et trouve son originalité dans ses multiples offres :

8H Solo ou duo. 4 heures ou 2 heures en solo. Ou montée sèche de 3 Km avec 550 D+. Le principe est de terminer le plus de montées dans les temps impartis. La redescente se faisant en télécabine.  Une météo juste comme il faut pour corser l’affaire et la neige s’est invitée uniquement pour la remise des prix. Dans la catégorie SOLO 8 heures Stéphane LAUNAY reste au pied du podium en ayant réalisé autant de montée que le vainqueur en V1. C’est au temps que les 4 premiers sont départagés. Stéphane en réalisant ses 11 montées en 7 H 43’05’’ prend la 4ème place.

Manon BAVEREL grimpe sur la troisième marche dans le format 4 heures. Derrière la vainqueur intouchable avec 6 montées, Manon s’est offert une course qui aurait pu se terminer au sprint. 81 secondes séparent les 2 et 3ème au bout des 5 grimpées (soit 25 km  avec 2550 m D+), ce qui représente une distance infime dans des pentes comme celles de THOLLON. Bravo Manon qui montre les couleurs de l’AC EVIAN.   résultats UTTLM 2019

catherine BLANC à Lausanne 2019Pendant ce temps, Catherine BLANC terminait son premier 10 km nettement sous l’heure (barre que les néophytes redoutent) en 55’33’’ et SEPT CENTIEMES !!! précisions suisses. Elle prend la 859ème place dans un peloton de 3333 femmes. 339ème sur 1193 dans sa catégorie F20.  Bravo pour cette première. Elle s’est même offert le scalp d’un certain BG en le coiffant sur la ligne. Il réalise un 55’34’’ dont il risque d’entendre parler longtemps.

https://services.datasport.com/2019/lauf/km20/

*Pour les cinéphiles du millénaire précédent (1987)

Vu dans la presse et c’est dommage

Screenshot_20190427-095114_ePressefraiguebeletteC’est une course magnifique, autour du lac d’Aiguebelette, reconnue et appréciée unanimement pour son accueil et ses tables ouvertes à tous.  une fois le souffle revenu après la course, vous avez accès au buffet ou une armée de bénévoles sympathiques vous laisse déguster les chouquettes, tartes, pilons de poulets, charcuteries diverses…. Devant une autoroute de bières offertes.  C’était inclus dans le dossard (14€) et offert aussi aux accompagnants. Espérons que cette mesure sera levée l’année prochaine.

 

 

B. GUEPRATTE met le feu à PARIS*

« J’ai un ticket possible pour le marathon de PARIS si ça te dit » me dit à l’entrainement un gars du club d’en face.  C’est comme cela que je me retrouve sur les Champs Élysée, 21 ans après,  en short et en polaire. Froid intense avec un grand soleil et toujours cette ambiance conviviale, chaleureuse, cosy comme on peut la retrouver quand on a 57 000 personnes à dîner.

H-20 mn. Tentative pour rentrer dans le sas de départ. Derrière ça pousse et parle néerlandais, anglais, italien et plein d’autres dialectes. Photos des Champs devant  et derrière moi. Je crois que tout le monde est là.

H 0. Après avoir retiré et jeté ma polaire, qui sera recyclée, dans l’espace prévu  je remets ma ceinture porte gels et passe sous l’arche de départ. Des milliers de vêtements seront récupérés  et reconditionnés. Le PARIS SCHNEIDER MARATHON se veut vert et avec une empreinte carbone nulle. J’aime ça.

primes-marathon-de-paris-2017-prize-money

faire demi tour sur les champs Elysée le jour du marathon…

500 mètres de course et une pointe au mollet. C’est furtif et je me retourne pour me rendre compte que c’est un gel qui m’a agressé en tombant. J’ai mis la ceinture à l’envers et la moitié des gels a disparu. OUAIS ! je tente la remontée des Champs Elysée face à 10 000 coureurs. 15 mètres, 3 claques, 2 remarques désagréables et 1 gel récupéré et je laisse tomber l’affaire. Sur le premier kilomètre j’ai déjà 1 minute de retard. J’aime pas !

Les kilomètres défilent et la sensation de bien être est là. Je suis content, pas trop chaud, pas trop froid et le rythme me semble bon. Les ravitaillements m’obligent à m’arrêter et je récupère bien. Vers le 17ème un coureur s’empare de deux bouteilles de Vittel et arrose copieusement tous les bénévoles en hurlant « ALLEZ l’OM ». Il le fait avec un grand sourire alors je décide que j’aime.

Mi-parcours ; je regarde ma montre et constate que les retards pris au départ et aux ravitaillements sont comblés par une vitesse de course plus rapide. 1H45’05 c’est de la précision quasi helvétique. Je me souviens qu’à Bourg en Bresse, à la fin du semi bouclé en 1H40 on m’avait demandé si j’étais prêt à recommencer. J’avais dit non !!! Cette pensée négative altère ma bonne humeur ; obligé de faire un check up : respiration ?  ok ! Jambes ? Normales !  Ambiance ? Parfaite !  Conditions de travail ? Au top ! Allez, zou  on rentre !!! j’aime finalement ce moment.

28ème : Une mamie des beaux quartiers tente de traverser et se fait renverser juste devant moi. Pas eu le temps d’intervenir et je n’ai pas aimé. Pensée à tous les bénévoles qui se sont fait pourrir par les riverains, agacés par cette « stupide manifestation ».

Le 30ème approche. C’est la sortie des quais, un moment particulier où l’euphorie gagne le peloton dans les tunnels. Ça crie, chante, rigole, trouve finalement sympa cette balade. C’est le moment chimique où le corps est au top. Les non expérimentés oublieront de se nourrir à ce moment et prendront quelques kilomètres plus loin le fameux « mur des 30 ». Je croise une amie, arrêtée sur le côté qui prend des photos de sa famille. Elle fait le reportage à l’intérieur de la course tout en participant. Incroyable le nombre de perches à selfie qui se sont mises au marathon. Pas le réflexe de m’arrêter pour une photo ensemble. Ça y est, je suis dans le seul geste possible, à répéter jusqu’à la ligne d’arrivée. Le corps ne répond plus, S.O.S la tête. Mais les sensations sont bonnes. J’adore, surtout que je reste dans des chronos qui me surprennent. 2h30’27 au km 30.

Entre le 35 et le 40 tout se mélange. On est dans le bois de Boulogne, même ambiance qu’un samedi soir mais plus fréquenté. Ça s’arrête, ça geint, ça râle, ça s’étire, recommence à courir pour stopper 10 mètres plus loin. Alors on encourage d’une tape, d’un regard. Pour les plus démoralisés on insiste en rappelant qu’ils sont venus pour cela. Pour ces fameux 10 derniers kilomètres, pour apprécier leur « mental ». Les orchestres sont là, et les rythmes sont donnés par les tambours. La foule encourage maladroitement parfois (allez tu as fini. Il reste 5km !!!) mais elle est motivante. Tu lis ce qui est inscrit sur des panneaux. Un black de forte corpulence et sourire éclatant porte à bout de bras un panneau « ça fait un mois que je m’entraîne à brandir ce panneau. Courage ». J’éclate de rire ! Tu ne sais plus vraiment quel kilomètre tu cours. C’est vraiment la confusion jusqu’au 40ème. Mais ce n’est pas terminé pour autant. On sait que nous serons sous les 4 heures mais il reste encore au moins 12 minutes de course

photo finisherDernier kilomètre : zob le chrono, je profite et regarde tout mes copains d’un dimanche matin parisien. C’est incroyable ce qui se passe. Des tranches de vie à jamais gravées dans leur mémoire. Les potes veulent finir ensemble sous le portique d’arrivée et s’attendent. Certains sprintent en vue de l’Arc de Triomphe sans savoir qu’il reste 350 mètres et que c’est très long. D’autres rient, pleurent, sont totalement hagards. Les spectateurs tapent sur les panneaux publicitaires, crient les noms marqués sur les dossards, s’enflamment dès qu’un échange avec les coureurs se fait. Belle communion entre ceux qui cherchent un proche dans le peloton et ceux qui font de même dans le public. Mais je retiendrai seulement cette phrase d’une gamine de moins de 10 ans, informée par le tracker de la probable défaillance de son père, qui nous suppliait : « y’a quelqu’un qui peut aller dire à mon papa de recommencer à courir? !!! ». Je ne l’avais pas fait pour les gels, alors j’ai simplement souri et tranquillement fini mon 4ème marathon de PARIS. 3h33’00. J’aime.

Pour mieux comprendre :

https://tracking.news.aso.fr/l2/77kkYcsSl8/2371123/631293464.html

Merci à Bruno FERRAND  (père d’Alice) pour l’invitation (3h19’15), à David pour la prépa, à ceux qui m’ont encouragé à faire les cross (en short) tout l’hiver.

Au même moment mais à ANNECY Mégan WEGERAK prenait la 7ème place du 10 km dans la catégorie espoir en 46’51

*Titre inspiré de l’actualité du lundi 15 avril. 

BOSTON c’est fait !!! reste TOKYO!

Ceux qui ont croisé Céline GAIGNEROT ce dernier mois lors d’un de ses entrainement hors stade n’aurait pas misé lourd sur sa capacité à enchaîner 2 marathons en un week end. Car il faut se souvenir que cette marathon maniac (30 marathons en 1 an) rentabilise ces déplacements. Boston a toujours été une priorité dans ses objectifs. Qualifié d’une seconde grâce a son « cassé » (lol) lors du marathon de Zurich elle a savouré ce privilège d’être dans le peloton des FINISHERS.

Mais avant elle s’est octroyée une ballade en s’alignant au départ  du marathon de NEWPORT . Elle réalise déjà un premier exploit au regard des conditions extérieures et de sa santé. 4h27’ d’efforts, de sourires et de rencontres plus tard la première partie du défi est bouclée. 15ème STATE RHODE ISLAND pour Céline et 53ème marathon au compteur. NEXT !!! S’est elle certainement exclamée avec un grand sourire.

Et le NEXT c’est : BOSTON. Le marathon de Boston est de très loin le plus vieux marathon annuel parmi les sept grandes courses de l’année. Il a lieu depuis 1897 dans la ville du Massachussets. Soit 110 ans avant le petit dernier, le marathon de Tokyo, dont la première édition a été courue le 18 mars 2007. Entre ces deux extrêmes, Berlin (1974), Paris (1976), Chicago (1977) et Londres (1981) complètent la liste. Épisode 54 des marathons courus pour Céline mais indéniablement celui qui émotionnellement lui a procuré les meilleures sensations. En plus elle réalise un super chrono, bien en delà de ce qu’elle pourrait faire en ne faisant que deux marathons par an. Mais quand on parle de les réaliser en 3 jours… Bravo Céline et direction TOKYO maintenant pour clore ta collection des plus grands marathons mondiaux.

20190419_140812

discret mais démasqué T.L

bon article clusesPrésent à la Capecone hier,  il m’intéressait de savoir ce matin qui de KIDAY ou RIDELL avait remporté le 10 km de Cluses lors du duel annoncé dans les journaux et relayé sur le site de l’AC EVIAN. Alors je prends en main le journal du lundi, ou plutôt je le télécharge et fonce en page sport. Waouw !!!  Abdou KIDAY a pulvérisé le record de la course. Bravo à lui et son récit explique sa course, aidé qu’il fut dans la première boucle, comme une photo l’indique, par Morgan LE GUEN. Un encart nous précise la victoire chez les féminines de Sarah TUNSTALL qui a maintenu à distance sa rivale Marion PELE.  Parfait mais je suis en manque de résultats vrais, des classements (de cadets à master 12) tant chez les hommes que chez les femmes. Sauvé il est précisé que les résultats sont en page 8 (????). Les résultats en page 8 du Dauphiné un lundi alors qu’il a un supplément sportif dédié à tous les sports, ça m’étonne !! Bon je file en page 8 et….Nada.

20190408_074452   

 

 

Je tourne les feuilles et tombe sur une demie page complète (la n°18) évoquant l’évènement de cluses. Gros plaisir à lire le récit du pistard en galère inscrit sur un 10 km. J’ai pensé un moment qu’Emilie MAGIN avait pris gout à cet exercice après avoir digéré son premier 10 KIL la semaine dernière à AIX LES BAINS. Mais toujours pas de résultat sinon un nouvel encart consacré aux conditions de la course. Mes relations au plus haut niveau du sport français me permettent de vous donner ces informations à caractère, semble-t-il confidentiel.

 

 

C’est, c’est, c’est…… thééééoo LACHAT qui fait second des 10 kil de cluses. Tranquillement détaché du 3ème et à bonne distance de KIDAY, intouchable. Sa discrétion naturelle (ou barbecue prévu) l’a poussé  à partir avant la remise de prix et par conséquent nous ne pouvons prouver nos écrits par une belle photo. Bravo Théo et Bravo à L’AC EVIAN qui place un athlète sur le podium dans la plus importante course du département ce week end. En prime, parce que je suis en joie les résultats par la FFA.

résultats 10 km de Cluses

« PLUS JAMAIS  » dit Émilie.

aix-les-bains-3.jpgLa course pédestre des 10 km Grand Lac ce dimanche 31 mars à Aix-les-Bains a cumulé les superlatifs. 1360 inscrits, soit 200 de plus que l’an dernier, une centaine de bénévoles ont fait de cette manifestation une réussite. Les organisateurs de l’Athlétique Sport Aixois constatent, chaque année, un nombre de concurrents en augmentation. Difficile a expliquer cet engouement sinon par le fait que le coureur anonyme pouvait se confronter à l’élite nationale et internationale. C’est certainement pour cette raison que notre cadette Émilie MAGIN s’est alignée au départ, escortée par sa mère valérie MAGIN et sa tante Cendrine, habituées sur cette distance aux podiums. L’affaire faisait grand bruit depuis quelques temps. La spécialiste de la piste sur 60, 100, 200 voir 400 mètres allait s’offrir un 10 000 mètres sur route. Préparation physique et mentale faites Émilie s’est calé dans le peloton et a montré sa détermination dès les premiers kilomètres. Elle reconnaîtra par la suite une certaine confusion dans son plan de route. Elle a alterné des variations de rythme au grès de ses coups de bien et de moins bien. aix les bains (8)Quand le moral est là, les hectomètres s’enchainent et des concurrents sont laissés sur place. Puis c’est l’inverse et plein de questions sur les raisons d’être sur cette route. Mais dans ces moments de doute,  elle attire les sympathies et découvre que le peloton est vivant, plein de gens bourré (pas ivre) de gentillesse et toujours prêt à lui souffler un mot d’encouragement. Alors elle repart à nouveau sur un trop bon rythme. Enfin un dernier kilomètre qu’elle juge trop long et tout au bout la ligne d’arrivée. La banderole en vue et c’est le réflexe de la sprinteuse dans l’âme qui prend le dessus. Tel Pierre Ambroise BOSSE, elle accélère à 800 mètres de l’arrivée et tient, tient, tient avant de caler tout proche de la fin. Avec autorité et sourire en coin, maman et tata vont encadrer la cadette pour l’emmener tranquillement, main dans la main vers la fin de l’aventure. 55’25’ et 10ème cadette pour un premier essai. C’est plus qu’honorable mais perfectible. Les deux sœurs attendront un moment avant d’entendre la fameuse phrase «  plus jamais ça » signe qu’elle recommencera sans aucun doute. Bravo Emilie.

aix les bains (2)

 

Fanny FRANCHEQUIN était aussi de la partie. Elle établit  un nouveau record personnel en 45’51’’mais échoue au pied du podium. En anonyme discret, genre j’y étais pas, on retrouve avec plaisir Mickaël VOISIN qui tourne encore autour de la barre des 35’ (36’13’’, 69ème sénior).

résultats 10 km d’aix les bains 2019

Anthychoise pour les grands dimanche

affichette anthy 2019C’est le printemps !!!. Et donc le retour des courses  de nos villages. L’Anthychoise ouvre les  festivités dimanche 31 mars. Au programme 6 et 11 km mixte sur la commune d’ANTHY. Il y aura aussi une marche nordique de 10 km qui permettra à tous de participer. Ce n’est que la troisième édition mais c’était déjà parfaitement rodé l’année dernière. Des bénévoles souriants à l’accueil, d’autres aux intersections pour veiller à la sécurité et les plus recherchés, ceux chargés du buffet d’après course.

Les insolites 2C’est une course richement doté de vrais bons produits locaux. N’oubliez pas de vous inscrire. Il fera beau et vous ferez une bonne action pour votre corps, votre tête et 1 € par participant sera reversé à l’association « Seins Léman Avenir ». L’année dernière l’AC EVIAN était monté 3 fois sur le podium grâce au VVF (Valérie Virginie et Fanny).

 Pour vous inscrire : https://couranthys.fr/

20190328_171138Pendant ce temps à AIX LES BAINS, Émilie MAGIN se fera escorter par sa mère Valérie, membre du groupe hors stade, pour son premier 10 km sur route. La spécialiste des courtes distances sur pistes va se confronter à l’asphalte. Joli challenge et nous lui souhaitons « bonne route ».

Une vingtaine d’enfants de l’éveil athlétique et des poussins se rendront à FAVERGES pour la traditionnelle journée d’ateliers athlé du matin et cross de l’après midi.

DIMANCHE nous changerons d’heure. Tenez en compte dans vos retards

N’oubliez pas les masters

Un courrier du ministère de la vieillesse et des sports nous met en garde contre l’oubli et la négligence dont nous faisons part à l’égard de nos sportifs quinquagénaires et +. Il semblerait qu’ils continuent à s’agiter avec un certain succès sur les routes, les intenables masters du groupe hors stade. Récap de leur performances inoubliables.

IMG-20190314-WA0001

le maillot rose sur la flèche rose ok.  le vert derrière doit changer de file.

Ainsi VIRGINIE BRACQUE D’ARDECHE (c’est comme cela qu’il faudra l’appeler dorénavant) s’est essayée sur un 10 km alors que le reste des troupes actives était au semi de Bourg en BRESSE le 3 mars. C’est une très belle performance puisque elle le réalise en 54’30. Un vrai temps de gamine sur un parcours avec un peu de dénivelé et, bien qu’estampillé FFA, serai de 10 200 mètres d’après ses dires. Le mystère reste entier mais la performance est présente et la cinquième place est assurée.

résultat 10 km de la vivaroise 2019

Ce dimanche 10 mars s’est courue l’édition 2019 du semi marathon de Paris.

boualem au semi de paris 2019 (3)33 348 participants ont affronté les rafales de vent et inauguré de nouvelles zones de départ et d’arrivée visant à recentrer l’épreuve sur Paris. Bref le semi de Paris ce n’est pas comme le PARIS/DAKAR, c’est à PARIS. BouAlem Guesaraoui notre athlète/diététicien a quand même bien préparé son affaire. 1H19’46’’ soit 3‘46 au kilomètre pendant 21 km. 15’87 km/h. A cette allure il termine au général 215ème et surtout 4ème Master 2. Dans la foulée, il a testé une nouvelle méthode de récupération. Quand on la voit on se dit qu’un semi, c’est faisable si on a le droit au même traitement après. Bravo BouAlem. Quand il y a performance , il y a récompense.

résultat semi de paris 2019

boualem au semi de paris 2019 (1)

 

boualem au semi de paris 2019 (2)

 

10 et 21 km de Bourg en Bresse

IMG-20190303-WA0009C’est en ordre dispersé que les 4, non! 5 non! 7, 8 et finalement 9 athlètes de l’AC EVIAN se sont présentés aux départs communs du 10 et du semi de Bourg en Bresse. Bien réparti sur les catégories et les distances avec 3 hommes et deux femmes sur le 10. Honneur aux… hommes avec, pour une histoire d’une vingtaine de secondes, les minis déceptions de Johan CANIVET et de Mikaël VOISIN. Quand on évoque la déception c’est avec un large sourire parce que pour une première sortie sur la distance Johan claque un 40’24 ou plutôt 40’21’’ à la puce. 80/226 dans sa catégorie et 137/912 au général. OK! ça manque 22’’ pour passer sous les 40mn mais Johan aura assurément le plaisir de pulvériser cette barre la prochaine fois. Mikaël reste sous la barre des 36 minutes qu’il avait établi il y a deux mois. 35’45’’ à 16,78 km/h de moyenne. 27ème de sa catégorie et 35ème au général il échoue à une vingtaine de seconde de son record sur un parcours bien moins roulant et avec de nombreuses relances à faire. Benjamin BRON se « contente » de battre sa meilleure performance en 37’49’’ avec semble-t-il un peu de réserve. Bravo ! bourg en bresse 2019Nos deux représentantes féminines avaient pour consigne de croire en leurs capacités. Elle se réfugiaient derrière la barre de l’heure. Les ordres sont tombés avec le rythme à prendre en début de course et la consigne commune finale qui a fait plaisir à tous : Une accélération progressive dans les deux derniers kilomètres. Le panneau 8 km ( et 19 pour le semi) les attendait avec lui aussi un sourire. Pile à cet endroit débutait la seule difficulté du parcours avec un petit raidillon sur 250 mètres qui aurait pu doucher les bonnes intentions. BOOM ! Rien du tout et Anne claire PIZZETTA bouclait son 10 km en 52’16, ce qui la place 17ème/ 75 dans sa catégorie un peu master1. Certain qu’elle peut aller plus vite. Christelle HARDUIN était encore plus craintive pour sa toute première course. REBOOM !! c’est en 56’28’’ qu’elle franchit la ligne soulagée et visiblement satisfaite. Et si on prend son temps à la puce elle gagne 1 mn (55’29’’). Nous la laisserons s’expliquer avec Frédéric HARDUIN, son juge de père, venu officier sur la course.
Sur le semi-marathon VINCENT LOMBARDI n’a pas fait dans la demi-mesure. Bien qu’un peu esseulé pour finir il claque un 1H19’06’’ qui pourrait être sa best performance. Ce qui n’est pas à confirmer c’est son 16KM/H qui le place à la 25ème place sur un peloton de 225 séniors. C’est fort, c’est costaud et c’est un super résultat sans préparation spécifique. En 1H 20’59’’ Benjamin NORMAND termine 31ème en sénior et peut raisonnablement viser sous les 3 heures sur marathon. Bernard GUEPRATTE, en prépa marathon, se rassure un peu en 1H39’14’’. Il prend le 44ème rang de sa catégorie en master 2. Toutes nos félicitations à la néo semi marathonienne qui est arrivée au bout de sa course après une seconde partie très difficile.  Claire PICAUT a passé presque 2H15 sur le bitume pour prendre la 95ème place de sa catégorie. Bravo car si on peut être rêveur devant la rapidité et la facilité des cadors de la discipline, on peut être admiratif devant la volonté affichée par Claire. Nous étions donc 9 + un officiel + Mériam BOUTTOU, pas vraiment licenciée à l’ACEVIAN mais qui fait partie des meubles et surtout du haut des classements. 1H37’45 » pour une 8ème place en sénior. Quand tu veux tu passes à la boutique de l’AC pour essayer les nouveaux équipements… et prendre ta licence.

https://www.athlinks.com/event/132561/results/Event/840621/Course/1522557/Results

Bouelem GUESARAOUI a sa place à 150 cm au-dessus du niveau de la mer

IMG-20190224-WA0004Enorme chute de Bouelem GUESARAOUI qui culminait encore à 3780 mètres sur la pointe de pigne la semaine dernière. Descendu au niveau de la mer, et avant de profiter de la méditerranée,  Bouelem s’est présenté, en préparation pour le semi de PARIS sur la ligne de départ du 5km de CANNES. Il voulait une épreuve ou il fallait aller vite. 5km en 17’39’’ça va vite. Tellement vite que les organisateurs l’ont obligé à reprendre de l’altitude. Il termine donc à 1,5 mètre du sol sur la plus haute marche du podium master 2. 16ème au général notre montagnard/baigneur est en forme pour son semi.

IMG-20190303-WA0011 bouelem a cannes

 


 

La bonne résolution de MIKA

img-20190106-wa0000C’était l’événement de début d’année ! Parfait pour se remettre sur pied après les fêtes de fin d’année ! 10 km c’est la distance idéale qui peut convenir à tous : sportifs confirmés ou coureurs moins confirmés, chacun peut se lancer ! Dès 16 ans, vous pouviez courir la Prom’Classic ! Et si le chrono vous fait peur, pas de souci, vous aviez 1h30 pour la terminer ! Enfin, son parcours : un aller / retour sur la Promenade des Anglais ! Magique ! Parcours plat et rapide (parfait pour les acharnés du chrono) mais aussi tellement beau avec une vue imprenable sur la Baie des Anges ! (Idéal pour les amateurs de beaux paysages !) En résumé : La Prom’Classic c’est la course qu’il vous fallait et qui plait à tous !

20190107_134556Il a eu raison Mikael VOISIN de se rendre au bord de la méditerranée pour la 20ème édition de la prom’nice. Non seulement il a passé un week end au soleil mais il s’est rassuré à moins d’une semaine des bi departementaux de cross à la MOTTE SERVOLEX. Il est en grande forme. Sauf erreur il passe pour la première fois sous la barre des 36’ et il ne le fait pas de quelques secondes. C’est 46’’ de mieux. Les résultats en détail http://www.sport-up.fr/site/resultat/partenaire-20181227041452.htm

suppression du RSF*

Capture d'écran 2018-12-06 10.24.58Une vingtaine de gilets jaunes pas vraiment en colère mais déçue devant le centre de presse de l’AC EVIAN ce matin. Ils ne réclamaient pas le retour de l’ISF mais la suppression du RSF. Devant les menaces réelles et le désordre, toutes les revendications ont été acceptées. Des excuses sont mêmes présentées à la victime et des fleurs seront offertes avec le cachet de Bouelem à notre plus bel espoir.

  • RSF: résultats sans Fanny

Une belle escalade genevoise

 

IMG-20181201-WA0019

Bouelem, 3ème podium à l’escalade

2 athlètes samedi et 5 dimanche sur les différentes courses de l’escalade. L’honneur a été sauf dès l’entrée en lice de Bouelem GUESARAOUI. Absent depuis 7 ans du rendez-vous genevois Bouelem a claqué un temps de 26’54’’ sur les 3 tours dans la vieille ville. L’escalade récompense les 10 premiers et notre divin chauve prend le 7ème rang de sa catégorie. A signaler qu’il avait pris la médaille de bronze en 2009.
Claire PICAUT sur les deux tours de 2400 mètres se classe 314ème de sa catégorie en 25’46’’. C’est presque une minute de gagnée sur l’année dernière et 22 athlètes de dépassées.

IMG-20181202-WA0006

Edmée LACHAT

C’est sous la pluie et dans les deux plus prestigieuses courses du week end que le reste du groupe s’est employé. Honneur à Edmée LACHAT qui pour la première fois a enchainé les 3 boucles de la course élite féminine. C’est une excellente performance qu’Edmée réalise en bouclant sa course en 28’23, ce qui lui offre la 36ème place.
Idem pour son frère Théo LACHAT qui progresse de 53 places en réduisant son temps de course à 23’30’’. Il ne semble pas satisfait et c’est bon signe pour les courses à venir. Présent à Genève pour des raisons familiales je peux attester que les deux courses élites ont été remarquables. Je vous laisse juge en suivant la course gagnée par un certain Julien WANDERS et dans laquelle vous apercevrez Théo. https://www.athle.ch/categories/escalade/
Xavier DECURNINGE améliore de presque 1 minute son meilleur chrono et porte son record à 25’10’’ (108ème).
Vincent LOMBARDI manque de rayer sa meilleure marque pour 8’’ (175ème en 26’35’’)
Benjamin BRON, pour sa première participation termine en 28’16’’ (243ème)
Tous les résultats : https://services.datasport.com/2018/lauf/escalade/#Marke5

47209154_10210520363405125_452419451095089152_o

Théo LACHAT

47250982_10210520365685182_2298281169533272064_o

julien WANDERS le vainqueur

 

 

Quelle Sainté ce Serge PEYRELONG!

IMG-20181202-WA0000

trempé à 20 km de l’arrivée

Fortune diverses pour nos deux inconscients (faut avoir plus qu’un grain de folie pour partir de nuit un 1er décembre très pluvieux faire sur 44km, une partie de la SAINTELYON). L’un était sur préparé et les dernières séances avaient rassuré Victorien DUVAL sur de légitimes ambitions. L’autre était tellement dans la discrétion qu’il a surpris son monde en prenant son inscription la veille. Serge PEYRELONG prenait le départ pour la 8ème fois d’une des différentes formules de cette course. L’expérience d’un côté, la fougue de l’autre et une vraie entr’aide entre les deux tout au long de la journée, se donnant les conseils ou proposant le dépannage d’une gourde perdue. Malheureusement pour Victorien, l’aventure s’arrête sur incident technique. Les piles de rechanges de la frontale perdues et c’est 6km dans le noir, profitant éphémèrement de la lumière de ceux qui le dépassaient. Trop dangereux de continuer. Énorme frustration mais tout le groupe hors stade sait que victorien va profiter de la forme acquise pour repartir encore plus fort pour ses prochains objectifs, là-bas tout en bas de l’Espagne. IMG-20181202-WA0001Serge lui va finir sa course, comme toujours, à son bon rythme. Il prendra soin de nous envoyer une de ces meilleures photos jamais réalisée lors d’un ravitaillement à 20km de l’arrivée sans oublier un clin d’œil à son camarade de club. Bravo SERGIO. Pour tout connaitre sur sa course suivez le lien ci-dessous.
https://livetrail.net/histo/saintelyon_2018/coureur.php?rech=11547

On n’est pas couché suivi de dimanche LACHAT et Cie

Pour comprendre la saintélyon  :  https://www.saintelyon.com/epreuve/la-saintexpress-44-km/

Pour suivre Victorien DUVAL si vous n’avez rien de mieux à faire un premier  samedi soir du mois vers 23h (clin d’œil aux plus anciens). Ou simplement si vous avez envie de découvrir une course à faire au moins une fois. Ou tout simplement comprendre pourquoi Victorien s’est envoyé des séances de folie. Nous aurons aussi notre inusable triathlète Serge PEYRELONG. Ce type est épatant et il est capable d’enchaîner des épreuves sur grandes distances. Un équipier modèle et discret. Bonne course à vous deux. Les dossards 11547 pour Serge et 11207 pour Victorien

https://livetrail.net/histo/saintelyon_2018/coureur.php

7 athlètes de L’A.C EVIAN  à l’escalade de GENEVE. Et pas des moindres. Samedi c’est Claire PICAUT et Fanny FRANCHEQUIN qui s’y collent sur les remparts des BASTIONS. Dimanche on envoie notre  patrouille de France avec en tête de formation Théo et Edmée LACHAT accompagnés de  Benjamin BRON, Xavier DÉCURNINGE et Vincent LOMBARDI.

Une course sanguinaire dans les rues pavées et glissantes de GENEVE.

Allez les encourager !!! Ou suivez les sur la chaîne LEMAN BLEU à l’aide de ce lien https://escalade.ch/medias/

Stéphane Chary retrouve ses sensations

Récit d’un vrai compétiteur qui revient après une longue coupure.

Voilà au moins 14 ans que je n’avais pas couru un 10km sur route. Le dernier datait de l’ekiden couru avec la joyeuse bande évianaise de l’époque.
La distance ne me pose, sur le papier, aucun problème. Mais à la différence d’il y a 10 ans, hormis une légère calvitie, un autre changement fâcheux est apparu: une petite et tenace bouée au ventre qui se fait méchamment sentir avec certaines conséquences notables… (je ne parle pas de mon costard de mariage que je n’ose pas remettre, mais des allures au kilomètre qui s’en ressentent…)
Bref…pas trop de références kilométriques mais une barre des 40’ à laquelle mon honneur et moi même souhaitons ne pas atteindre.
Parcours plat, assez sinueux, deux boucles de 5km, temps frais et grosse motivation. Je retrouve les odeurs de pommade chauffante et le stress inerrant à la compétition….ca faisait longtemps.
Après un échauffement, je me place dans la masse, attendant le départ !
Premier kilomètre passé à slalomer, couru en 3’35.  Puis j’ai enclenché le régulateur de vitesse afin de ne pas exploser en vol ! 5ème kilomètre bouclé en 19’.Parfait, Jusque là tout va relativement bien. C’est à partir du 7eme kilomètre que les choses se gâtent… J’ai commencé à maudire cette fichue bouée ventrale et la gars qui avait inventé les sucreries… Petit coup de barre au 8eme kilomètre, mais une bonne relance finale me permet de finir en 38’27…. Il était temps que ça s’arrête !
Par la suite, j’ai appris que le départ avait été retardé d’une minute pour laisser le temps au futur vainqueur, un kenyan arrivé d’on ne sait où, de descendre de voiture et de vite rejoindre la départ. Sans échauffement ce brave homme aux mollets aussi gros mon petit doigt a couru en 29’47…2018-11-25-10km-tournon0037 (1)

Théo LACHAT à plus de 18 km/h

Théo podium de rives 2018Tout d’abord Il est normal et mérité de féliciter le T.A.C pour la réussite de cette nouvelle course des rives du Léman. Un temps radieux, une forte participation et un plateau exceptionnel pour une première édition parfaitement organisée. L’AC EVIAN avait envoyé ces 7 mercenaires et obtient un nouveau tir groupé dans le top 20, comme au Lyaud 15 jours auparavant. Au général Nous retrouvons Théo LACHAT à la 3ème place devant Xavier DECURNINGE (8ème) LOMBARDI Vincent (19ème) et Mikael VOISIN (20ème). Suivent BRON Benjamin (33), CANIVET Johan (59) (probable supporter de l’ASSE) et la patronne du gang et seule femme, Virginie BRACQUE qui prend une belle 7ème place en V2F.Tous les commentaires sur la course dans les articles mis en ligne. On remarquera une recrudescence de maillot rose et marine au départ sur la photo centrale du DL. De nombreuses photos sur ce lien https://www.facebook.com/pg/course.des.rives/photos/?ref=page_internal
Les résultats : http://old.le-sportif.com/exe/main_resultats_fiche.asp?resma_id=7901
Quelques photos inédites d’Anne LEBRUN, athlète au repos forcé, qui vont nous permettre de faire connaissance avec les nouveaux coureurs évianais et David HERACLIDE, coach de groupe hors stade. Belle surprise de retrouver Mériam BOUTOU, toujours aussi affutée et qui sans entrainement prend une 6ème place en seniore.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

virginie : dossard 43, Xavier :76, Benjamin :46, Vincent :190, Mickael :288, Théo :175, Mériam :41, Johan:53

20181112_095013           20181112_093102 - Copie

 

 

La vitalavie est un vrai plaisir

 

IMG-20181104-WA00022 choix fait pour représenter le club ce week end. Tout d’abord, priorité aux anciens qui ont choisi Annecy et son superbe parcours de 20 km sur les hauteurs du lac d’Annecy. 5ème édition et 4ème participation de Valérie MAGIN qui a approché son meilleur temps réalisé en 2014. 20,9 km avec 325 D+ sur un parcours varié et magnifique. 1H57’39’’ pour prendre la 405ème place sur 691 et toujours avec le sourire.
Place    Catég.      Temps           Nom                km/h       t/km
405       28 FM1      1:57’39 » MAGIN Valérie       10,7        5’37 »

IMG-20181104-WA0006Karima MIMOUNE REZIG ne s’est pas contentée de sourire à l’arrivée de l’épreuve. Elle a tellement démontré sa joie et sa détermination que le speaker, conquis, s’est précipité pour recueillir ses propos. Probablement un peu déçue d’avoir dépassé les 2 heures de course mais ravie du parcours proposé. Elle revient à la compétition et sa volonté montrée aux l’entrainements va payer prochainement.
Place     Catég.    Temps    km/h    t/km                 NOM
524      20 FM2     2:05’37 »   10,0      6’00 »   Karima MIMOUNE REZIG

Nicolas BULANT n’arrête pas de surprendre, aux entrainements et en compétition. Pas de soucis avec les dénivelés, une cadence régulière et surtout la même bonne approche de la compétition que Karima. Il sera bientôt bloqué dans les montagnes pour l’hiver mais aucun doute qu’il reviendra encore plus fort au printemps.
Place   Catég.      Temps           Nom                  km/h        t/km
119     14 HM2     1:37’54 »   BULANT Nicolas    12,8          4’41 »

http://kikourou.net/resultats/resultat-128816-la_vitalavie-2018.html

Le second choix était de se rendre au LYAUD pour les cross des hermones, délicieux parcours vallonné de 12,4 kilomètres. Mais je crois que cela mérite un article à part tellement que l’AC EVIAN a cartonné. Un petit teasing : des places de 1, de 2 et de 3 dans les principales catégories….

Du côté du hors stade

Du côté hors stade, une dernière sortie collective à la ronde de Messery sous le soleil et sur sol sec !
Margot Guepratte en minime, termine à la 2ème place du 2,8 km en 10’56″.
Sur le 7,3 km en master 1: Anne Lebrun est 8ème en 45’42″ et Sophie Ferlet est 15ème en 50’36″.
Sur le 12,3 km: Francis Ricklin 12ème senior en 51’34″ (record personnel malgré une soirée festive…), Valérie Merle-Darcourt 12ème master 1 en 1h05’27″ (nouveau record)
chez les masters 2: Virginie Bracque 4ème en 1h06’54″, Martine Temple 5ème en 1h10’47″ et Bernard Guepratte 14ème en 54’35″.
Les classements complets en cliquant ICI

IMG_2582-2.JPG

IMG_2551-2.JPG

Du côté du hors stade

 

Week-end banane festif en cette fin de saison du côté de l’Ardèche du sud grâce à Virginie et Christian nos hôtes remarquables pour ces 3 jours.

Au menu sportif 6 bananes en compétition auxquelles sont venus se greffer Nicolas le bien aimé de Karima et Karine une banane de passage.
Les hostilités avaient lieu Samedi 4 Juin avec par ordre d’entrée en scène: Mériame à 6h30 partie pour 50km et 2725m + Francis, Nicolas, Martine, Karima et Virginie à 8h pour 21 km et 1130m + et enfin Karine et Sophie parties, elles, pour 10km et 525m +
Francis franchissait en 1er la ligne d’arrivée au bout de 2h19’26 » 33è Senior suivi de près par Nicolas 2h20’00 » 13è V2 puis Martine 2h55’24 » 6è V2 Karima 3h04’17 » 8è V2 et Virginie 3h18’03 » 12è V2. Viennent ensuite les coureuses de 10 KM: Karine en 1h20’42 » 8è V2 et notre Sophie 2h02’16 » 24è V1 
Rester à accueillir comme il se doit notre championne Mériame. Martine et le coach partait au dernier ravitaillement tandis que le reste de la troupe « chauffait » la ligne d’arrivée et juste avant les trombes d’eau de l’orage, au bout de 7h47’02 » « notre » podium 3è femme au scratch franchissant la ligne avec la mascotte Talus’ine. 
Le lendemain Dimanche place à la récupération: petit déjeuner croissants (merci Sophie) bain dans la rivière et un dernier repas partagé dans la bonne humeur, personne n’ayant vraiment envie de rentrer.
Oui vraiment super! ces week-ends bananes !! et les absents ont encore eu tort !

On n’oubliera pas les deux marathoniennes, Céline en mode coach a parfaitement réussi son objectif puisqu’elle a amené Valérie Merle Darcourt au bout du marathon de Saint Paul les Romans en 4h17’30 » et 5è V1 alors qu’elle même payant de sa personne et victime de crampes finissait peu après en 4h18’19 » et…6è V1

Mylène qui a battu de plus d’une minute son record sur 10 KM à Paris en 47’25 » 53è senior
Serge enfin du côté de Doussard pour un triathlon finit en 6h53’32 » et 13è de sa catégorie
Voilà voilà pour les courses maintenant c’est Francis au trail des crêtes et Messery avec pas mal de représentants
Coach « heureux » banane

P1070157 


 

 

Du côté du hors stade

Encore 2 belles victoires à la Vitam’Run
la première est celle du fantôme de l’AC Evian, hyper régulier et…que j’ai essayé de suivre. pas possible. un métronome qui se moque de savoir si ça monte ou ça descend. Bref Monsieur MARCHAND Patrick l’emporte en V3 sur la distance de 7400 mètres. respect.
la seconde est issue d’une véritable lutte entre MARGOT GUEPRATTE et MARGAUX RAVINEL, très belle athlète du club de saint julien. Elles se sont rencontrées plusieurs fois cette année et aucune n’a vraiment pris le dessus. Mais c’est sur les terres de sa meilleure ennemie  que la MARGOT DU LAC (et à son papa) l’emporte après un final ou elles ont été chercher des ressources insoupçonnées. D’autant que les deux n’étaient pas arrivées dans les meilleures dispositions. Margaux rentrait dans la nuit de Lyon ou son équipe avait réussie les minimas pour les Frances du 800 200 200 800 et Margot avait participé avec son père et Emilie MAGIN à la course famille 3/4 d’heure avant.
C’est à 400 mètres de l’arrivée que les hostilités ont débutées vraiment avec une accélération dans un faux plat montant de Margot. Grosse résistance de Margaux mais l’écart était creusé (4″) et Margot ne permit pas de retour. Au passage les deux filles remportent le scratch féminin reléguant la première cadette à 27″.
bilan: 4 athlètes du lac, 3 courses 2 premières places. C’est un bon rapport. Votre chroniquer termine 12e V1 et 45e  au scratch.
Plus de photos en cliquant ICI

Bernard G.

20160605_111629

Résultats du hors stade

Record personnel pour Valérie Magin au semi-marathon de Strasbourg, bouclant la distance en 1h48’35 », se classant 45e V1. Les résultats complets des courses de Strasbourg-Europe
Dans le même temps au semi-marathon d’Alassio en Italie, Anne Lebrun termine 35e VI en 2h16’22 ».

IMG-20160515-WA0010.jpg

La globe-trotter du marathon

On retrouve Céline Delatrèche sur semi-marathon non loin du circuit d’Indianapolis.
Hello. Me voilà en attente de mon bus pour Chicago, puis avion apres le mini marathon Indianapolis. Comme ils l’appellent ici avec un tour complet sur le circuit, beaucoup d’arrêts photos, eau, gatorade et le 5 k avec photos de MEB, quasi seuil sans échauffement juste avant ( départ 7 h arrivée et retrottiner jusqu au départ 7 h33 j’étais dans la vague 1 C et ça allait jusqu a Z !!) c était super !
5 k 25’36’2. 207 sur ? Beaucoup! 42F. 7V1. Semi 2 h03’51. 5738/35000 je crois à vérifier ! 1718F. 197V1
A bientôt
Céline

Marathon de Cincinnati

Céline Delatrèche continue son aventure marathon. Direction les Etats-Unis, dans le Sud-Ouest de l’Etat de l’Ohio.

IMG_3433

Des jolies médailles…