Début d’hiver à Tarare

Ce 26 septembre, 3 courageux évianais se sont aventurés sur la mythique terre du quatrache (400m haies NDLR). Sous une pluie (grêle) diluvienne, ils ont essayé de perfer ou du moins de courir. Les premières à aller au front furent Lucie au couloir 4 à côté de sa fidèle compagne d’entraînement Claire au couloir 5. Tout avait déjà mal commencé à l’échauffement où Claire se tord violemment la cheville mais décide de finalement courir après un bandage de doc Yo. Le coup de feu retenti et nos deux soldats se lancent dans ce tour de piste parsemé de haies.
Lucie prit la décision de partir prudemment car « 400m c’est long quand même ! » Elle réussi à boucler son premier 4h en un temps relativement correct : 69″76.
Pour Claire, c’est plus compliqué, elle perd le fil à la 9ème haie : du coup il n’y a pas de temps…
Pour Antoine, la météo était vraiment catastrophique ( 50km/h de vent et grêle ). Il décide comme Lucie de partir sagement et contre le vent il finit sa course en 60″91.
Malgré ces perfs, l’ambiance de Tarare reste unique, très conviviale et chaleureuse entre toutes ces personnes unies par cette discipline spéciale qu’est le 400m haies. Reçu à l’hôtel Burnichon où nous avons été nourris et logés dans des chambres cocooning, notre hôte l’illustre Gigi (Jean Jacques Behm pour ne pas le nommer), finaliste des JO de Tokyo 1964, a prit le soin de commenter et prédire chacune des courses de cette journée. N’oublions pas dans cette aventure, l’homme de l’ombre :Yoyo !

2 clubs pour une ville à la runmate

toutes les infos sur : http://www.runmate.org
Image

vu dans la presse

Régionaux Minimes à Bourgoin

Dimanche 20 septembre se tenaient à Bourgoin les régionaux minimes.
1/3 des athlètes sélectionnés absents mais les meilleurs étaient présents.
Anna Salvignol, Maya Sneck, Agathe Daufes, Clara Guilbert et Clément Santacreu qui ont repris le chemin de l’entrainement début septembre ont fait le déplacement

Les performances furent d’un bon niveau et les 4 minimes ont tenu leur rôle dans leurs épreuves respectives.

Daufes Agathe        80m    4éme finale B    11.19
Sneck Maya            80m    7ème finale B        11.43   mais 11.19 en série
Daufes Agathe        hauteur   1m36
Sneck Maya            hauteur 4ème place au nombre d essai , 1m48
Sneck Maya            80mhaies      3ème finale B  13.45 (13.44 en série)
Sneck Maya            javelot RP      24m15
Salvignol Anna       javelot RP       24m85 , 200m haies   36.72
Santacreu Clément 120m 15.52, Poids 4kg      10m23 (RP)

 Au relais 4×60, où Clara était venue prêter main forte, les filles réalisent 33.16, une performance qui devrait être améliorée lors des équipes athlé de samedi prochain à Pontcharra.
Prochaine compétition : samedi 26 septembre à Pontcharra pour les équipes athlés où une équipe minime filles sera présentée.

Meeting d’Ambilly

Compte rendu de ce meeting par notre envoyé spécial Max !

« Petit retour sur les pré-régionaux de 1/2 fond à Ambilly. 3 de nos athlètes sont engagés sur 800m. La première à s’élancer fut Laure Machinal pour son premier 800m. Partie comme une fusée dans son couloir 6 (…ah non on me dit à l’oreillette que Laure s’est directement rabattue au couloir 1 parce que faut pas déconner ce n’est pas logique de rester dans le 6…) avec 34.5 secondes au premier 200m, Laure est seule en tête pendant 400m puis la course devient plus compliquée dans les 400 derniers mètres où les jambes s’étaient téléportées vers l’au-delà. Elle termine en 2’46.
La deuxième course fut encore pour une Machinal mais cette fois-ci c’est l’aîné qui s’élance (couloir 1 donc aucun risque !) avec des courbatures plein les jambes Claire finit sa course en 2’26’25 ce qui reste dans ses cordes niveau timing. Mais il n’y a pas que son chrono qui a fait parler d’elle ! En effet Claire est venue avec ses pointes de sprint (pour un 800m…) elle a donc dû prendre celles d’Émilie (qui a terminé sa compétition après 20 min de footing parce qu’elle avait un « rendez-vous médical à 19h »). Enfin tout ça pour dire que Claire était plus préoccupée par le fait que les pointes lui faisaient des « grands pieds » ou sur un fameux « Pierre » qui était a priori musclé (« go chercher tous les Pierre sur insta ») plutôt que sur sa compétition mais selon elle « pas de stresse il y a point S ! ».
Revenons-en a l’essentiel. Troisième et dernière course c’est notre Pierrot spécialiste de la météo (pas celui de Claire) qui s’élance couloir 1 et fait un joli chronomètre de 2’01’90 qui ne satisfait pas notre athlète souhaitant casser la barrière des 2′ pour on l’espère une prochaine course !


Côté supporter les athlètes étaient accompagnés de Lucie la photographe de qualité (« il y a un mec qui fait pipi sur toutes mes photos »), d’Émilie qui s’était perdue mais nous a retrouvés grâce à « l’autre cruche (Claire) qui essayait de passer une barrière de steeple pour avoir une photo stylée », de Jean-Baptiste qui a encouragé, encadré mais aussi instruit nos stapsiens, de Fred juge et photographe . Enfin de Max qui a passé son après-midi à manger, à garder les sacs et à dire « aller ! de temps en temps ».
Donc une compétition remplie de joie de rire et de bonne humeur !
Merci à l’ACE pour ces moments et puis Bise à Pommette ! »

Happy hours à AMBILLY samedi

Dans une année normale, le meeting d’AMBILLY est déjà un rendez vous très attendu. Les athlètes ne sont jamais déçus par l’accueil du club du président Alex FOURNIVAL. Cette année le meeting est support aux championnats pré-régionaux des courses de demi-fond et à l’étude de la listes des inscrits, le spectacle sera magnifique. L’ACE sera représentée sur le 800 mètres dans 3 courses. Éléna MERCIER et Laure MACHINAL dans la catégorie cadette. Laure pourrait bien confirmer la belle impression laissée à l’entrainement cette semaine tandis qu’Éléna reprendra contact avec envie avec la piste. En juniore nous retrouverons la sœur ainée Claire MACHINAL qui doublera sa distance de prédilection. Émilie MAGIN nous avait gratifié d’une belle course l’année dernière et nous lui souhaitons la même réussite sur les deux tours complets du stade. Enfin en sénior, toujours sur 800 mètre on retrouvera Pierre CHËNEAU qui aura a cœur de passer sous les 2′ après sa performance de la semaine dernière à EVIAN

Vu dans la presse

résultats des bi-départementaux

Très belle journée d’athlétisme sur le magnifique stade Camille FOURNIER pour les bi-départementaux de cadets à Masters.  Quelques victoires encourageantes pour la suite  de la saison avec notamment la progression au javelot de 500 grammes de Assia HADRI qui remporte le titre en cadette. Sans améliorer ses autres marques elle termine seconde de la longueur  (1ère de sa catégorie) et  10ème sur le 100 mètres. Sur cette distance elle était accompagnée par Loanne DELATRECHE,  Maissane BEN ROMDANE, Jill MONNET et Elisa ORSONI. Claire MACHINAL , encore loin de son meilleur niveaux prend une 4ème place sur le 400 haies avec un temps de 69’’41, significative d’un niveau IR3. Claire est en mesure de confirmer ce niveau voir IR2 lors des prochaines compétitions. A déplorer la blessure d’Émilie MAGIN sur le 400 mètres Nous lui souhaitons un rétablissement rapide.

Chez les hommes victoire pour Olivier JOUINOT au marteau et du cyclotraileur Mikael VOISIN sur 1500 mètres  (catégorie master). Pierre CHENEAU  et Antoine PIZZETTA sur 800 se sont fait plaisir. Antoine valide pour 2020 un niveau IR4. Très bonne expérience pour ce cadet qui se souviendra de la bagarre au cœur d’un peloton ou ça va vite. Antoine battra aussi son record au saut en hauteur avec 1.77 m. Virgile POLLET-VILLARD égale sur cette discipline son record (1.70), établi sa première marque au javelot et sur 100 mètres plat. Voila des bonnes bases de travail. Julien PIWOWAR confirme son niveau R3 en envoyant le disque de 2 kg à 34.17 m. Enfin Max LAUNAY pose sa première marque au javelot à 31.02m et réalise un excellent chrono sur 400 en 52’’09. Il confirme son niveau IR3.

résultats bi départementaux

fhttps://bases.athle.fr/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=244303

Tous les athlètes, les dirigeants, les bénévoles, les officiels de l’ACE sont à féliciter pour avoir participés dans les conditions sanitaires imposées à ce meeting ou les clubs des deux Savoie ont été accueillis de belle manière. Prochaine possibilité de voir des compétitions le samedi 19 septembre au stade d’AMBILLY.

championnats bi-départementaux cadet et + à ÉVIAN

C’est dimanche et au stade Camille FOURNIER que l’AC EVIAN accueille les championnats bi-départementaux pour les cadets et plus. Les occasions de voir du bon sport en public sont rares actuellement alors profitez en pour venir encourager les jeunes et moins jeunes. Ce sera le premier retour de nos néo étudiant(e)s avec Émilie, Alice, Claire, Max… Le groupe hors stade sera présent sur le 1500 avec Boualem et Mika.

RUNMATE épisode 2

Une belle équipe composée d’athlètes de différents clubs d’Evian avait participé à la première édition de la RUNMATE. Le challenge de tourner en relais autour du lac LÉMAN en moins de 28 heures est encore relevé cette année. Nous y reviendrons prochainement. Ci-dessous le courrier d’une des participantes devenue entre temps adjointe aux sports de la mairie d’EVIAN. Le sport sans bénévole c’est juste impossible…

Chères associations, chers élus de la commission vie sportive,

L’évènement sportif « Run mate 2020 » arrive à grands pas.

Cette course en relais par équipe autour du lac Léman, avec pour départ et arrivée Pully, passe par Évian le 26 septembre.

En partenariat avec la ville d’Evian, les organisateurs font un appel à bénévoles. Le poste de bénévole consiste à tenir le point relais d’Evian, place Henri Buet, le samedi 26 septembre de 15h à 23h30. Expérience unique garantie avec un magnifique couché de soleil au programme !

Si vous êtes motivés et disponibles, nous vous remercions de nous indiquer votre créneau horaire souhaité, par retour de mail à  reservationsport@ville-evian.fr.  15h-17h – 17h-19h – 19h-21h – 21h-23h30

Venez également encourager notre équipe d’Evian, composée de licenciés d’associations évianaises, qui porteront les couleurs de la ville. Nous communiquerons prochainement les membres de l’équipe et l’heure à laquelle ils passeront le relais à Évian.

Merci d’avance pour votre aide et votre collaboration.

Sportivement

Lise NICOUD, adjointe Sports et Vie associative
Ville d’Evian-les-Bains

mika debout sur le dos*

On le savait amoureux des belles p(l)entes en vélo mais sur ce coup c’est « en courant » qu’il a tenté l’aventure. Mikael VOISIN a perdu depuis quelques temps les notions d’horizontalité et verticalité.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mika.jpg

Petit retour sur le kmv  (kilomètre vertical) du CRIOU à Samoëns…2km pour 1000m de D+

Je n aurais couru que dans la partie fictive de 1,5km avant le départ réel. Après la pente est telle que ne pas retomber en arrière n’est déjà pas si mal

Tout le monde devrait en faire au moins 1 dans sa vie…juste pour entendre son cœur!!!

Le plus dur dans l histoire c est quand tu montes à 1430 m/h de moyenne, dans le rouge complet, et que tu te fais doubler par des mecs qui « paraissent facile »…

*faudra faire un petit effort pour comprendre.

reprise des entraînements

Nous avons le feu vert de la Mairie pour reprendre l’entraînement.

Pour les catégories EA et nouveaux  PO1 (2012-2011) reprise de l’entraînement VENDREDI 11 SEPTEMBRE de 17h30 H à 18h30 au stade

Pour la catégorie PO (2010-2011) reprise de l’entraînement VENDREDI 11 SEPTEMBRE de 18H45 à 19H45 au stade

 ATTENTION IL FAUT AVOIR CONFIRME SA REINSCRIPTION

 Pour toutes les autres catégories la reprise se fera MERCREDI 2 SEPTEMBRE 18 H AU STADE sauf pour le groupe hors stade à 18h30.

Benoit is back … et bien back

Et soudain sur la boite mail je découvre ce message:

« Après quelques mois de confinement et un changement de cap professionnel je me suis donc remis un peu à courir et participais ce dimanche au Trail des Grands Montets, aussi appelé Argentrail. Passé la stupeur de voir que je fais désormais partie d’une catégorie « Master » (non mais sérieux, à 35ans???), j’ai donc fait le « petit » parcours de 14km. Les jambes ne sont plus aussi véloces qu’en cadet (voire qu’en minime…) mais je termine tout de même à une 5ème place encourageante au scratch. La performance est à relativiser car certaines élites du parcours de 27 km ont fait un meilleur chrono que nous sur la boucle en commun! 

En tout cas j’étais content de porter les couleurs de l’ACE là-haut dans la montagne où je vis désormais. résultats :   https://www.l-chrono.com/resultats2020/argentrail_14.pdf « 

Redis moi si ça va?

Mais bien sur que ça va Benoit . Déjà le plaisir d’avoir des nouvelles de cet athlète, peu présent mais toujours disponible pour le club. Pour le situer auprès de ceux qui ne sont pas master Benoît MARIANI  détient encore les records du club en cadet du 10 km route, du 1500 steeple et probablement à vie celui du 320 mètres haies. Plus quelques autres en minime. https://acevian.fr/records/

Claire et Antoine sur 400h

meeting Bourgoin (13/08/20)

Rendez-vous sur 4h. Compliqué pour Claire Machinal ce jeudi soir à Bourgoin , ce n’était pas le jour, peu de haies franchies dans l’allure et une contreperf à 72″78.
A l’opposé d’Antoine désarmant de facilité pour ce premier rendez vous avec la discipline, 9 haies franchies en 15 pas,16 pour le dernier intervalle et un gratifiant 59″48. Le record du club cadet est sur la sellette ! Antoine poursuit la soirée sous une pluie torrentielle et réalise 25m82 au javelot.
Merci à Daniel Vagnon pour nous avoir accompagné sous la pluie en tant que jury javelot.

Les résultats complets ici

Record pour Antoine !

Meeting de Moirans (10/08/20)
Second meeting de l’été,  Mimi passe sur 400m, et après une séance d’allure au stade, profite des retombées bénéfiques de son 800m de Bourgoin pour établir son chrono de départ sur la discipline, 68″39 avec un passage au 200 en 32″.

Claire redescendue du St Bernard où elle avait fait du zèle pendant le week-end a eu du mal à créer un peu de vitesse et termine en 65″ en passant en 30″ au 200m .

Antoine quantoinemoirans2020ant à lui passe rapidement de son concours de hauteur où il bataillait à son premier essai à 1m80, au départ du 400m .Le temps de régler son start et le départ est donné. Course relevée pour une bonne première performance sur la discipline en 54″39 qui est le nouveau record du club cadet ! (Daouda méfie toi , Antoine arrive).

Merci à Fred d’être venu prêter main forte au starter local

Résultats complets ici

Les triplettes du demi fond à Bourgoin

« Première compétition depuis longtemps, la première pour Mimi et la deuxième pour Claire et Alice depuis le déconfinement ! Un seul but pour nous toutes, prendre du plaisir… On n’espère pas faire de supers résultats vu l’eIMG-20200805-WA0007ntraînement que nous avons (pas de stade, vacances, tournée théâtre…). Mais bon, on y va fières et vaillantes avec le sourire ! Arrivée sur place, c’est gel et masque obligatoire. On va se confirmer, et la, coup de stress, on voit sur le 800m des filles qui tournent en 2’02 ou encore qui lancent à 56m le javelot…. alors là, on se regarde, on rigole et on se dit qu’on a rien à perdre, alors c’est parti “que la compétition commence”.

La première épreuve fut pour notre Émilie, elle s’échauffe timidement et puis le concours  commence. elle lance à 20m50. Ce n’est pas sa meilleure performance mais elle s’est quand même bien battue ! Arrive ensuite l’heure pour notre 800m, nous nous échauffons, tout se passe très bien, aucunes douleurs et mêmes de bonnes sensations ! Yo nous  dit les temps qu’il faut faire au 200m, 400m et 600m. L’échauffement terminé nous allons au départ, mettons les pointes, puis regardons dans quelle série nous sommes. Ouf nous sommes dans la même série, nous voilà toutes rassurées ! On se met en place dans nos couloirs IMG-20200805-WA0008respectifs, et là quelques moments de doutes, « c’est direct “à vos marques“ et après coup de pistolet, ou il y a le  “prêt” ? ». Enfin bref nous voilà lancées dans la course de notre vie, un bon départ pour nous toutes, un peu rapide, un milieu de course assez douloureux, on commençait à sentir le lactique, et un finish pas terrible pour Émilie et Alice. Au final 2’26 pour Claire, 2’39 pour Alice et 2’50 pour Émilie.
Voilà la compétition est terminée, il nous faut plus que rentrer à Thonon et tout ça dans dans la bonne humeur ! »

 

le mot du coach: Bougoin ou le premier meeting du mois d’aout: Premier meeting d’une série qui en comporte 3, avec des épreuves différentes à chaque fois, l’occasion de reprendre contact avec la piste. Sans stade pour se préparer spécifiquement, ces meetings se feront sous le joug de la spontanéité et du plaisir, sans pression de résultats. Ils seront l’occasion de faire un état des lieux de la condition physique. Espérons quand même que le stade nous soit partiellement ouvert pour préparer techniquement les rendez vous de septembre …

Merci à Alice pour l’article, à Yo pour le coaching et à Fred pour sa présence en tant que juge.

Mickaël a perdu son vélo

 

Sans titre14 pages de résultat mais on retrouve le représentant du groupe Hors stade de l’ACE sur la première, en 18ème position de  sa catégorie. Revenu affuté de son périple cycliste Mickael VOISIN a sauté sur l’occasion d’un trail maintenu pour remettre les baskets. Félicitations aux organisateurs d’avoir réussi à conserver  les courses au regard des impératifs sanitaires et bravo aux coureurs qui se sont disciplinés pour qu’au final, l’épreuve reste dans l’esprit. Pour en savoir plus : covid 19 et trail: ce qu’il faut savoir

Simple avertissement Mickaël pour l’absence de photos  de paysage ou de ton effort. C’est vrai que l’on t’a assez vu en juillet. Mais ne pas renouveler l’affront.parcours trail bleu

résultat trail bleu trail edf cenis 2020

PUTSCH au plus au sommet du tabata

Mais que se passe-t-il au sein de la commission tabata  de l’ACE. La mystérieuse disparition depuis 2 semaines de la coach officielle et la mise au rebut en pleine séance de son remplaçant laisse place (rouge) à toutes les suppositions. Certes ce dernier a commis quelques erreurs de chronométrage mais la sanction est tombée immédiatement.

Le coup était prémédité et c’est Éléna qui prenait la direction des opérations pendant qu’un ancien du club, nouveau du mercredi, Clément assurait l’assistance technique des opérations. Il a d’entrée marqué son territoire en assommant ses concurrent lors du tour de la place Henry BUET.

Et ce malgré les 25 mètres de handicap. Il a même mis un point d’honneur à les avertir de leur dépassement par un grognement genre clignotant sonore.

« relevez la tête, serrez les fesses, respirez en descendant les jambes » et autres conseils durant les tabatas ont fini d’assoir sa légitimité. Thomas, Bernard et Lionel n’ont pas d’autre choix que de s’exécuter. Comme disent nos voisins de l’autre coté de la gouille: « ce gars nous a déçu en bien. »

IMG-20200520-WA0011

La parole est au président

Nous ne sommes plus dans les confidences de confinement mais dans un discours d’ouverture.

C’est tout naturellement que Fredéric HARDUIN s’est retrouvé depuis juin à  la tête de l’ACEVIAN, un des seuls postes avec celui d’entraineur pas encore occupé. En pleine période de COVID 19 et d’absence de compétition, cet athlète/juge-arbitre/ membre du comité et maintenant président va assurément prendre les décisions pour donner un nouveau souffle au club. Il peut s’appuyer sur les bases laissées par l’ancien président Jean Baptiste CHIODA et trouvera auprès de sa fille Christelle, nouvelle trésorière du club, une aide précieuse. Il sait que la tache ne sera pas facile et comme il aime à le préciser lors des ses passages sur les tabatas : «  Je m’entraine à nouveau pour être au niveau d’un bon échauffement »… Un début de mandat prometteur malgré les circonstances.

semi-beaune-2012-2HARDUIN Frédéric Né le 15 04 1960 domicilié à Neuvecelle

Depuis quand pratiques tu l’athlé ?

J’ai commencé l’athlé à 12 ans en 1972 jusqu’à 19 ans, puis j’ai interrompu à cause des études. J’ai continué à courir en dilettante jusqu’en 1998 lorsque j’ai adhéré à l’AC Evian.

trail-ardeche-2012Quelle est ta spécialité ?

Le demi-fond lorsque j’étais jeune : 2’06 au 800m et 1m75 en hauteur en catégorie cadet. A ma reprise à la quarantaine, je me suis entrainé sérieusement pendant 5 ans pour réussir 40 minutes au 10km. Depuis 2005, je cours pour le plaisir.

starter-2005Dès 1998, j’ai commencé la formation de juge. Aujourd’hui je suis starter fédéral et juge-arbitre régional dans les deux spécialités : athlétisme et hors stade. Géomètre-expert de formation, je n’ai pas eu de problème pour les examens de mesurage hors stade. Je mesure pratiquement toutes les courses à label en Haute-Savoie. J’envisage de passer l’examen de mesureur fédéral dans les prochaines années ce qui me donnera une bonne occupation pour ma retraite (mesurage des courses nationales).

Quelles fonctions as tu occupé au club ?

D’abord simple adhérent, je suis rentré au comité lors de la séparation avec Evian Off Course à la fin du siècle dernier. J’ai ensuite été trésorier pendant 5 ans et membre du comité départemental pendant 4 ans.

10km-bourgogne-2005Pratiques-tu une autre activité ?

Un peu de vélo de route en loisirs et beaucoup de danses : 5h par semaine l’année dernière (salsa, bachata, kizomba, west coast swing et tango argentin dont je suis le trésorier du club de Neuvecelle).

D’autre part j’ai été élu à Neuvecelle comme maire adjoint à l’urbanisme entre 2008 et 2014 puis conseiller municipal de 2014 à 2020.

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je suis employé comme ingénieur géomètre en charge des projets et travaux de génie civil : routes, égouts, eau potable, etc (VRD). Je travaille depuis 2020 à 80% ce qui me laissera du temps pour l’ACE … et la danse dont il faudra baisser le rythme. Je serai en retraite en 2025.

Quelle sera ton premier objectif en tant que président ?

Motiver un groupe de bénévoles pour compléter le comité du club suite à plusieurs départs.IMG-20200719-WA0008

Merci Frédéric pour ces échanges qui permettront de mieux te connaitre. Tu as fait passer tes besoins pour une bonne continuité du club. Mais on peut  insister un peu …discrètement bien sûr :

l’AC EVIAN  RECHERCHE DES BONNES VOLONTÉS !!!

Tabata aux couleurs de l’AC EVIAN

IMG-20200730-WA0010Petit comité  sur la place Henry BUET (place rouge où se trouvent les fontaines musicales) pour le tabata hebdomadaire déplacé exceptionnellement du mercredi au jeudi. Il y avait les habitués qui constatent les progrès réalisés au fil des séances. Thomas est le meilleur exemple que le travail est toujours récompensé. Lionel enchaine sans problème tous les exercices tandis que Mélanie, pour une première participation montre de belles qualités physiques et un bel esprit de compétition. Il aurait été dommage que Kaoutar ne vienne pas une fois et c’est ce qu’elle a fait avec le maillot du club. Kaoutar est indescriptible et n’engendre pas la mélancolie. Pour la « punir » d’une certaine lenteur à enchainer les exercices elle a relevé le « challenge LENNY » (absent pour raison d’absence) et elle a fait péter le max dès sa première tentative  Bonne humeur assurée et on espère la revoir.IMG-20200730-WA0009

tabata cardio dans un premier temps suivi de renforcement haut puis bas du corps. Chaque tabata entrecoupé de course sur 240 mètres avec handicap pour les plus rapides. Et bien sûr une récup permettant l’hydratation nécessaire pour éviter les courbatures. C’est Bernard qui, en l’absence de Margot retenue professionnellement, qui s’est fait plaisir à diriger la séance. Évidemment le pique nique a suivi pour une fois au parc DOLFUS. On rappelle que le tabata c’est le mercredi, à 18h30 sur la place rouge et que c’est ouvert à tous et pas seulement aux adhérents du club.

Morzine un jour! Framboisines toujours!

C’est à l’initiative de Jérôme BAUD, traileur Morzinois (pléonasme)  qu’une reprise de contact comme on les aime s’est déroulée  à Morzine. On ne sait si cet évènement venait en remplacement du repas canadien de fin de saison ou s’il démarrait la nouvelle. Peut être était il seulement un repas de mi saison 2019/2020 car celle d’été n’est pas vraiment entamée. Bref il n’y a pas de raison à invoquer pour se faire plaisir et c’est un petit groupe bien décidé qui a crapahuté sous la double direction de David Héraclide en coach  et de Jérôme, l’homme qui sifflait aux oreilles des marmottes.

Ca a grimpé, descendu, regrimpé et finit bien évidemment autour d’une table dans un de ces endroits ou, après l’effort, on aime à prendre du temps pour déjeuner. Soleil, convivialité, spécialités savoyardes, traditionnelles tartes aux myrtilles et quelques framboisines ont été les ingrédients d’une sortie parfaitement maitrisée.

Grand merci à Jérôme, organisateur et qui pour l’occasion a même…. Mais il m’a fait promettre de ne rien écrire. Vous lui demanderez… et il ne vous répondra pas. Alors demandez plutôt à  kaoutar, David, Florence, Edmée (qui veut maintenant tester les autres fruits), Céline, Sophie ou même Frédéric qui en tant que nouveau président a certainement apprécié l’esprit d’initiative …IMG-20200719-WA0001

 

Alice s’est mariée !

Si si Alice s’est mariée, déjà deux fois et elle va le faire plusieurs fois cet été !! C’est même Fraise des bois qui officie pour la cérémonie ! Son mari ? un certain Claudio….

Je vous assure je n’ai rien fumé d’illicite ni pris des substances hallucinogènes mais je suis allé voir ce jeudi 16 juillet Alice et toute la troupe de la compagnie du Graal qui donnaient une représentation de leur dernier spectacle « La chevauchée héroïque »au château de Ripaille. J’ai passé une excellente soirée avec de très bons comédiens.chevauchee

 

Il s’agit d’une adaptation d’une pièce de Shakespeare, « Beaucoup de bruit pour rien », revisitée et transposée en une parodie en plein Far West.

 

Ennio Morricone pour la bande son, des effets spéciaux façon Matrix… et beaucoup d’humour pendant 1h30 .  A voir sans modération !!!

 

 

 

voici les dates de leurs prochaines représentations (cliquez sur les lieux pour plus d’infos) :

18/07 jardin de la mairie à Habere Poche (21h30)

19/07 Parvis du château des Allinges (21h30)

21/07 place du Village à La Clusaz (21h)

23 et 24/07 Ruines de l’Abbaye de Saint Jean d’Aulps (21h30)

25 et 26/07 Jardin du château de Ripaille (21h30)

27/07 Cloître de l’Abbaye d’Abondance (21h)

29 et 30/07 Cour du château d’Héré à Duingt (21h)

Attention il est préférable de réserver à l’avance !

(Il faut venir avec un masque et les chaises sont disposées de telle sorte à respecter les consignes sanitaires)

 

Que la montagne est belle

En remplacement du repas canadien de fin de saison annulé pour cause de COVID 19,  Jérôme BAUD, que les athlètes du groupe hors stade connaissent  bien,  prend en charge toutes la logistique d’une superbe journée à passer dans la vallée de Morzine. Vous trouverez le programme ci dessous. Les inscriptions sont encore possibles et par votre présence vous encouragerez ce type d’initiative. Jérôme s’adresse au club de l’AC EVIAN étendu aux conjoints, amis, amoureux de la montagne. Une belle occasion de se retrouver après cette période sans compétition. renseignements au 06 30.64.58.19 ou inscriptions si le lien fonctionne sur le doodle mis en place par florence réservation sortie montagne morzine

téléchargement

  1. RDV le dimanche 19 juillet à 9.30 maximum sur le Parking de Nyon, très facile à trouver. Et avec plein de parkings voiture gratuits. Pour les meilleurs du Club, je peux proposer 8.30 si besoin et on fait une première séance intense avec beau dénivelé. Sachant que je n’ai pas le niveau des meilleurs mais je m’accrocherai !
  2. De 9.30 à midi environ, joli tour de montagne avec de la difficulté mais des paysages superbes, des arbres, des fleurs, des animaux, des points d’eau, des chalets d’alpage……… de quoi atténuer la relative souffrance 😊
  3. Ici à midi plusieurs choix : je vous prépare un casse-croûte complet style pique-nique et vos maris/femmes nous rejoignent (je fais halte sur un endroit facilement accessible en voiture) pour ceux qui le souhaitent vu que c’est un dimanche. Ou alors je réserve un petit restaurant alpestre mais accessible aussi en voiture, et là je négocie en amont les meilleurs prix possibles afin que chacun s’en sorte avec peu de frais. Les coureurs / coureuses n’auront pas encore fini la randonnée-course dominicale donc plutôt salades, quant aux accompagnateurs ils pourront manger beignets, tartiflettes………… et boire du rouge (les boissons j’offre).téléchargement (1)
  4. Le groupe de coureurs / coureuses repart derrière notre Coach (et moi si je peux suivre) sur un parcours que je lui ai montré il y a deux semaines (par contre David le début sera différent), pour une longue portion « faux plat descendant » de 7 kms environ. De quoi dérouler mais sur un terrain technique, sentier caillouteux et/ou boueux en bord de rivière.
  5. Retour au calme, et on se dirige pour tous ceux qui ont le temps vers la terrasse et piscine de mon petit chalet-hôtel, il y aura deux douches à disposition et là j’offre bières et autres boissons à tous les athlètes méritants, aux accompagnants aussi bien sûr s’ils ont encore soif !! 😊

C’est une organisation conséquente, que j’ai l’habitude de programmer dans le cadre du hockey ou pour d’autres clubs sportifs (Troyes, Sochaux….) en stage sur Morzine, mais je vous remercie de me prévenir longtemps à l’avance quant au nombre de personnes présentes et le type d’option que vous voulez pour le midi. Je peux aussi pour des non montagnards me faire accompagner d’un ou deux autres morzinois qui iront plus lentement et moins loin, mais avec le même point de ravitaillement à midi bien entendu.

téléchargement (2)Tout est flexible, je m’adapte, à vous de dire, par exemple certains / certaines peuvent vouloir stopper au déjeuner et repartir chez eux, aucun souci du tout pour moi bien évidemment, chacun fait comme il veut et peut. Idem si certains veulent manger ailleurs le midi pour retrouver par exemple leur famille hors groupe bruyant et assoiffé !

Meeting de La Gruyère

Après une reprise en toute intimité à Thonon, reIMG-20200711-WA0002tour sur une vraie compétition pour nos jeunes pistards (Si si Daouda, t’es encore jeune !!!) avec du monde au départ, des officiels zélés, du vent et de l’expérience à prendre !

Première en lice, Mégan Wegerak qui boucle son tour de piste en 65″21, pas très loin de son record (63″75).

IMG-20200711-WA0011

Toujours sur le tour de piste mais avec des haies, Daouda Ndiaye avec son expérience termine en 58″87, pas très loin de son record (57″12). Quant à Claire Machinal, elle réalise un chrono de 70″99.

3 demi fondeurs au départ du 800m, qui découvraient cette distance. Max Launay termine en 2’07″37 et Antoine Pizetta en 2’04″85. Elena Mercier réalise un chrono de 2’41″50.

IMG-20200711-WA0013 IMG-20200711-WA0015 IMG-20200711-WA0009

fin du tour pour Mika ouaille*

C’est bronzé par endroits et en pleine forme que Mickael VOISIN, athlète du groupe hors stade, termine sa traversée de la France d’EST en OUEST. Pour tous ceux, et ils étaient de plus en plus nombreux, qui l’ont suivi sur son compte FB ou par l’intermédiaire du site de son club (toujours de plus en plus…3), ses récits et photos vont nous manquer. Il nous a offert une belle transition post confinement et a déjà assuré des souvenirs sportifs de sa saison d’été 2020. La MIKAWAY se termine dans les temps et le mariage aura bien lieu avec notre baroudeur….

Étape 12 : de Royan à Saint-Mathieu…la der!

Ce matin j’ai droit à un très beau lever de soleil sur ma tente à la pointe de la Grave. Si tout se passe bien aujourd’hui ce sera (déjà) ma dernière étape. Je commence par une mini croisière pour traverser la Gironde et rejoindre Royan.

8h, c’est parti. Mais les pauses sont très nombreuses tellement les villages comme Meschers ou Talmont sur Gironde sont classés parmi les plus beaux de France et je ne suis pas surpris.

A 10h j’ai bien profité mais je n ai parcouru que 20km… fini de faire le touriste il va falloir pédaler car j’ai encore 160 km et il fait déjà très chaud.

Une pause sous les parapluies de Jonzac, 3 tours de ville à Barbezieux pour trouver la bonne route, j’avance bien et puis en Charente les pauses photos sont bien moins nombreuses!

Arrive Montbron, petit goût…bizarre… l’impression d’achever une aventure qui me paraissait peut-être irréalisable. Mais à partir de là il ne me reste que 25 km que je pourrais presque parcourir les yeux fermés. Je savoure et me remémore déjà tous les paysages que j’ai traversés durant ces 1700 km, les gens que j’ai rencontrés. (Dans ma tête je me dis dommage que je n’ai pas plus de temps car je serai bien allé parcourir les volcans d’Auvergne avant de remonter la route des vins en Alsace!)

Mais non, il faut en garder pour une prochaine fois!, pas de doute j’arrive. Les limousines sont éclairées par la lumière du soir. Je suis accueilli avec une belle petite banderole!

Heureux d’arriver, surtout que si je fais le bilan je n’ai zéro bobo à déplorer, zéro gamelle, et aucun problème technique. Je me sens en pleine forme! Comme quoi ça a du bon le vélo!
Alors comme je dis à tous ceux que j’ ai rencontrés, qui aimeraient bien et qui hésitent, qui ont peut-être peur de l’inconnu et peur de sortir de leur confort : vis tes rêves, rêve pas ta vie!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci à tous ceux qui m’ont suivi, conseillé ou encouragé, pour moi ce n’était que du bonheur @+!
107469426_10220083790423045_5841502078623496321_n
plus de photos et vos commentaires en cliquant MIKAWAY jour 12
* celui-ci on est 3 dans le monde à le comprendre

D’une du PILAT, de l’autre la MIKAWAY

Il est temps que ça se termine pour le notre cyclo-coureur. Finies les difficultés et une dénivellation qui en 190 km avoisine les 200 mètres soit 1 mètres/km. Forcement il a craqué tintin et s’est attaqué aux parc à huitres! Qui aurait l’idée de traverser en vélo ces endroits? Parce qu’une huitre ça s’élève DANS L’EAU. Evidemment il s’est fait attrapé et a accusé un ancien qui l’accompagne un peu partout maintenant. Ca risque d’être chaud le mariage…. mais au fait qui épouse quoi? Mika et son vélo? Mika et l’ancien?
11ème étape : sur les pistes cyclables du bassin d’Arcachon au Cap Ferret.
Aujourd’hui après avoir rejoins le bassin d’Arcachon je passe la journée entière loin des automobilistes, sur les belles pistes cyclables.

Si seulement il y en avait autant partout en France ce serait le bonheur! Surtout qu’ici elles sont plates, il fait chaud et c ‘est beau (le top Cédrine Togir 😉)

Je sens que la journée va être longue et dans la matinée je demande à un ancien si il n’y a pas des petits bateaux qui iraient vers Cap Ferret, pour m’éviter de faire un aller/retour et juste remonter la côte d’argent. Il me répond que non, mais que par contre il y a des pistes sympas qui longent la côte dans les parcs à huîtres… ni une ni deux me voilà embarqué la dedans tête dans le guidon.

C’est une piste toute cabossée, c’est magnifique, je suis seul, et j’en ai pour des heures là dedans! Mais pas d’inquiétude, au bout d’une heure des gardes arrivent et me disent que ces espaces sont strictement interdits aux vélos. Je n ai pas droit à une amende mais ils m’indiquent gentiment la sortie la plus proche! Merci l’ancien!

Du coup je retourne sur les belles pistes cyclables au milieu des très nombreux vélos, et sur ces parties les cyclotouristes qui descendent toute là côte Atlantique sont innombrables.

Je profite, tantôt côté océan, tantôt côté forêt de pins.

Je roule jusqu’à 22h…là pour le coup j’ai toutes les pistes cyclables rien que pour moi!, je rejoins Le Cap Ferret, plante ma tente face à la Gironde, et profites 5 minutes avant de me faire dévorer par ces fichus moustiques!
Mercredi matin je prends le 1er bateau vers 7h direction Royan, je traverse les 2 Charentes, et si c’est une bonne journée demain soir j’aurais terminé mon aventure! Déjà…
107320160_10220075529056516_8562648650166303099_n
Plus de photos et commentaires : MIKAWAY journée 11

retour aux affaires pour les jeunes

C’est sous le contrôle des deux entraineurs et de deux présidents que la saison d’été a démarré  pour le groupe cadet junior de l’A.C.EVIAN. Le stade MOYNAT de THONON accueillait une réunion d’évaluation des athlètes des deux clubs après confinement. Évidemment tout ne pouvait être parfait après une si longue absence mais l’envie a remplacé le travail de fond en cours d’acquisition. Si les résultats ne sont pas officiels, malgré la présence de juges mais pas le matériel de chronométrage nécessaire, on peut tirer déjà quelques enseignements.

Grosse performance d’ANTOINE PIZZETTA à la hauteur avec un saut à 1.75 m qui le place 15 cm au dessus de sa meilleure marque. C’est à confirmer dans des conditions officielles. Il réalise 25m65 au javelot et prouve que la forme est déjà là en baissant son record du 1000 mètres à 2’51’’70. Sur la même distance Alice FERRAND, pour une reprise termine en 3’27’’80.

Sur les plus courtes distances Éléna MERCIER signe un 400 en 1’08’’30 avant d’enchainer avec un 31’’3 sur 200. Sur le 400 exclusivement A.C.E, Max LAUNAY, après avoir franchi 1.60m en hauteur et lancé le javelot à 27m32, boucle le tour de piste en 53″5, Claire MACHINAL 1’02’’40 et Lucie GAILLET s’intercale en 1’01’’60.

Tous ces athlètes se retrouveront samedi à BULLE, en Suisse voisine  pour enfin une compétition officielle et confirmer pour la plupart ces bons résultats.

 

route des vins VS MIKAWAY

Une étape où notre trailer n’a pas évoqué un cycliste, un habitant, une mamie. A part deux bouquetins de GIRONDE, il n’a vu quasiment personne. La boulangère, psychologiquement atteinte par l’intrusion dans sa boutique d’un gars qui parlait à son vélo témoigne que le couple a prit un pain au raisin et une part de frangipane avant de poser une bouteille de MARIN sur le comptoir en grommelant : « payes toi, manante! Ceci est du vrai vin!! » Le deux sont repartis traverser ce pauvre plat pays pluvieux.

10ème étape : du canal du midi aux vignobles bordelais.

Ce matin c’est « grasse mat »!  Départ à 7h. Le temps est gris et je repars au bord du canal du midi. Je me lasse assez vite, c’est tout plat et monotone…clignotant à gauche et c’est parti pour les villages plus sympas comme Montgaillard avec enfin quelques points de vue! Après je prends la pluie jusqu’à CASTELJALOUX (fallait bien que ça arrive un jour!)

du coup direction la boulangerie où en plus de mon pain aux raisins quotidien, je craque pour un triangle frangipane…humm requinqué pour aller jusqu’à la superbe basilique de Bazas!

Le soleil revient en début d’aprèm, en empruntant de belles pistes cyclables dans les forêts de pins je rejoins le château de Roquetaillade, puis les vignobles de sauternes.

Je termine l’étape par les châteaux des grands crus bordelais.

Un accueil au top du top chez les cousins Donatien et Marion TARAUD. Banderoles, cookies au chocolat maison avant un plouf dans la piscine! Et la soirée ne fait que commencer…merci encore! Vous êtes géniaux!!!107366704_10220062228644014_8359311441759430699_n

toutes les photos et vos commentaires sur : MIKAWAY étape 10

La MIKA(GUMP)WAY au fil de l’eau

Si Mika revient un jour à sa vie d’avant il faudra le réadapter car depuis sa sortie des Alpes, on constate comme un bien être dans la solitude qui s’installe. Il pédale sur des étapes de plus en plus longues (et plates) et se fait rattraper par quelques cyclistes avec qui il discute. Il est en direction de l’atlantique et annonce déjà un demi-tour au contact de l’océan. Je crains que MIKA GUMP ne revienne immédiatement vers le Léman en oubliant les raisons son voyage. une fois à Évian, il repartira peut-être, butant indéfiniment sur les deux points d’eaux ….

9ème étape : des villages occitans au canal du midi.
C’est la première fois de ma vie que je parcours une étape de plus de 200km dans la journée.  C’était super beau et je n’ai pas vu les kms passer… à part à la fin où je ne trouvais pas d’endroit où poser ma tente, mais tout se termine au top!
La journée pourrait se résumer en 2 parties bien distinctes, avec un départ au lever du jour et accompagné d’une belle pleine lune droit devant pour m’éclairer!
Le frérot Aurélien  VOISIN rentrait du boulot quand je partais et je crois que c’est la seule voiture que j’ai trouvée jusqu’à 7h! Et encore merci à lui et Aurélie FRASELLE  pour le gîte et le couvert! C’était top ces moments!

Ce matin j’ai emprunté le circuit de la vallée du Tarn et du Segala. De nombreux villages pittoresques (Cordes sur ciel, Penne, Monesties...). J’adore ces villages occitans colorés qui sentent bon le sud-ouest (une pensée à mon pote Jérôme GRAND en traversant le Tarn).

Je n’ai pas le temps de m’ennuyer une seconde surtout que pas mal de cyclistes se mettent à mon côté pour papoter un moment (comme ce retraité sympathique de Carmaux pour qui j’ai une énergie communicative et qui a l’impression de voyager avec moi…Ca fait plaisir ces moments!. Ou le monsieur au vélo électrique qui m’a bien aiguillé pour choper les canaux au bon endroit…).

Pause pique-nique à Montauban dans le jardins aux fleurs…endroit au frais (mais bourré de moustiques!) recommandé par les locaux.

L’après midi je rejoins le très beau canal de Montech, et j’avance au rythme des écluses qui s’ouvrent et se ferment au passage des bateaux…

Vient ensuite le canal du midi (ou des 2 mers c’est pareil), un peu moins joli à mon goût, mais c’est ombragé par les grands platanes. Il y a zéro trafic à part quelques piétons et vélos…je ne vais pas commencer à me plaindre!

A 15h il commence à faire chaud et j ai encore faim (pffuuu) je ne compte plus combien de fois par jour je mange!!! 2 glaces, 200g de pâte d’amande et un sachet de fruits secs (c’est ça le secret!) et c’est reparti jusqu’à Agen.

2 tours de ville pour rien. Il n y a aucun camping dans les environs, je n’ai plus d’eau (j’en taxe chez quelqu’un j’en ai marre de chercher!), je re-re mange et repart jusqu’à finalement trouver un coin fort sympathique où poser ma tente. J’avoue que je n’y croyais plus!!!

Si jamais Bernard Guépratte il y avait un maillot à attribuer aujourd’hui…je crois que tu peux me donner celui du meilleur combatif… car une échappée en solitaire de plus de 200 km, c’est pas tous les jours!

En tout cas demain je serai déjà à Arcachon.

Donatien et Marion Taraud mettez les bières au frais et préparez le barbecue!
106970487_10220053912476115_6424051590238131348_n
Des photos et des commentaires sur l’aventure en cliquant : MIKAWAY jour 9

C’est par ou la MIKAWAY?

Si nous avons de superbes régions en France  il est des secteurs ou il faut être armé mentalement pour les traverser. Surtout en vélo. Le réalisme du baroudeur conscient qu’entre deux belles choses il faut des voyages de moins bien. Il en appréciera plus l’arrivée sur le bassin d’Arcachon.

8ème étape : Le Rozier—>Quins : Au cœur de l’Aveyron
Je profite de ma journée « de repos » pour revenir sur mon étape d hier.

Un départ au lever du jour à 5h45, avec comme objectif de rallier Quins avant la nuit car si j y arrive ce soir j’aurais un vrai lit! 😁  Je termine les gorges du Tarn bien entamée la veille et rallie assez rapidement le célèbre et imposant viaduc de Millau. Je décide au dernier moment de modifier mon itinéraire pour longer le Tarn jusqu’à Broquiès, itinéraire que je ne connais pas contrairement au plateau du Lévézou, car la température est fraîche et le vent déjà là.

Certaines parties sont jolies, d’autres un peu longues, car sur certaines portions mis à part 2 chiens errants je n ai pas trouvé âmes qui vivent pendant plusieurs dizaines de kms. Elle est loin l’euphorie des cols alpins, et c’est dans ces moments là qu’il faut un sacré mental, de la musique qui boost, et de bonnes pâtisseries locales achetées en amont, car ici mieux vaut ne pas tomber en panne, il n’y a rien!!!

Je rejoins enfin un brin de civilisation au joli village tout de pierres locales de Brousse le Château. Après cette pause sympathique vient la montée vers Requista, puis les innombrables montées/descentes bien cassantes avec surtout ce vent désagréable qui m’a bien séché .

Pour une fois je suis enfin calmé!   

Ces plateaux agricoles aux vues lointaines et ouvertes, les villages tout en pierres sont bien différents des paysages rencontrés jusque-là, mais j’adore cette diversité que je vois évoluer au fil des kms et c’est ce qui fait la beauté de notre pays!

En tout cas je suis bien content de finir cette étape qui sans le vent aurait était….trop facile!!! 😉
Place à un moment en famille…

Après déjà plus de 1000 kms parcourus, 18 000 mètres de dénivelé et 73h sur la selle du vélo en une semaine, « le jour off » est le bienvenue pour recharger les batteries et préparer la suite du parcours.

Encore une fois merci à tous pour vos petits messages, même si je n’ai pas le temps de vous répondre ça fait toujours plaisir!
Maintenant que j’ai accordé ce jour de repos au vélo, je crois que demain c’est reparti. direction Arcachon et l’océan...avant l’arrivée prévue dans le Limousin jeudi (déjà😲)!!!107548976_10220038921581352_6791112629560464311_n
Retrouvez toutes les photos sur : MIKAWAY jour 8