confidences de confinement n°6 Manu WALGENWITZ

C’est incontestablement le surdiplômé de l’A.C.EVIAN ; C’est un touche à tout du sport qui n’hésite pas à mettre ses compétences au service d’une structure, d’un club ou d’un individuel en quête de performance ou d’un mieux-être. Il peut intervenir aussi bien sur le physique que sur le mental. Manu aime le contact et son parcours révèle un passionné, un curieux, un vrai compétiteur. Aussi à l’aise avec les jeunes que les adultes il s’adapte aux capacités et aux objectifs de tous.

NOM : WALGENWITZ   prénom: Emmanuel. Année de naissance: 20/02/1967

Fonction au club : éducateur benjamin depuis : septembre 2019. Spécialités sportives : football – ski et préparateur physique et mental. Autres sports pratiqués : tennis – badminton – randos montagne – sport automobile.

Peux-tu en quelques mots te présenter dans ta fonction au club et dans la vie civile ?Disponible pour encadrer une catégorie d’athlétisme, Jean-Ba m’a demandé, avec Corinne et Stéphane de prendre en charge le groupe benjamin. Catégorie plaisante à encadrer, ce sont des enfants qui sortent de l’animation pour rentrer dans l’initiation : faire comprendre la discipline dans tout ce qu’elle propose de vertueux sur les plans physiologiques, techniques et psychologie individuelle et collective.

MANU 6

Aujourd’hui, auto-entrepreneur d’une entreprise sport et santé VITALEVO2 : c’est une structure qui désigne en une seule et même organisation le rassemblement de compétences des professionnels du sport et de la santé pour une seule et même cause : la pratique sportive pour une meilleure santé en toute sécurité. Promouvoir et encadrer les bienfaits de l’activité physique sur votre santé.

C’est un coach personnel dont la vocation est d’associer sport et santé. Il prend soin de réunir des professionnels du sport et de la santé qualifiés, compétents et expérimentés : Préparateur physique de haut niveau, médecins généralistes et médecins du sport, kiné, ostéopathe, endocrinologue, docteur en nutrition… Cette chaîne pluridisciplinaire permet d’établir d’abord un bilan sport santé, ensuite des programmes d’entraînement pointus et périodisés, adaptés aux besoins et objectifs déterminés ensemble.

MANU 5

Comment es-tu arrivé à prendre des fonctions à l’A.C.Évian ?

manuEn inscrivant mes enfants à l’ACE, j’ai rencontré Jean Ba (président du club NDLR) pour lui demander s’il avait des besoins éducatifs pour le club… Devine sa réponse ! Et c’est comme ça que j’ai intégré le staff technique de l’ACE. J’ai en même temps découvert le monde de l’athlétisme. Sans que ce soit une spécialité, c’est véritablement une découverte coup de cœur. L’athlétisme est, pour moi, une discipline référence dans la pratique sportive. Tous les entraîneurs, toutes disciplines confondues, devraient intégrer des cycles d’athlétisme dans leur programme d’apprentissage. Il aurait, également sa place sur un programme plus ambitieux dans le milieu scolaire primaire et secondaire.

Raconte-nous ta carrière sportive, en athlé ou autres sports ? Joueur de haut niveau football au FC Metz années 80-90 ; Pratiquant tennis, ski et badminton en compétition ; Éducateur et entraîneur football ; Moniteur de ski et responsable pédagogique Académie des Neiges –Marielle Goitschel – à Val Thorens ; Directeur centre sportif au Canada ; Organisateur d’événements sportifs ; Professeur d’éducation physique en Suisse ; Préparateur physique, entraîneur sport et santé, fondateur « Sport Vitalité ».

Ton meilleur souvenir en compétition ?16ème de finale en coupe de France de Football avec le SC Solgne. Village lorrain de 750 âmes dont le club de foot, en Division d’Honneur, était reconnu par le mag France Football comme le plus petit club de foot/habitant à évoluer à ce niveau. Nous étions le petit poucet à beaucoup de niveau Nous avons rencontré le Stade de Reims et perdu. Une « merveilleuse défaite ». Au-delà du résultat, l’effervescence sportive et sociale avant pendant et après cet événement, m’a entraîné dans mes plus beaux moments de compétiteurs, une véritable émulation, cohésion technique, tactique s’opérées entre les joueurs ; avec le coach et les supporters. J’ai vécu, en tant qu’humain et sportif une saison exceptionnelle.

Le résultat dont tu es le plus fier ? D’avoir accompagné, avec un collègue moniteur de ski, des élèves en difficulté venant des cités populaires de Nanterre et Bobigny à découvrir et aimé la montagne (Val Thorens) et le ski. Ils étaient en classe de neige, la plupart déstructuré, et en 3 semaines de 3 heures quotidiennes de ski, ils ont atteint un niveau compétition, dépassant, pour certains, le niveau de jeunes en ski club à Val Tho. Nous étions sur le cul et très fier.

As-tu un rituel d’avant compétition ? Après ma première victoire significative au football, j’ai conservé tout le cérémonial de cette journée, pour les modifier quelque peu après les premières défaites. Mais il y avait tout de même une constance la veille et le jour d’une compétition : horaires de repas, de couché même de fêtes étaient réglés comme une pendule. Nous avions aussi des obligations alimentaires, peu respectées. Les gri-gris, figurine de Yohan Cruyff dans ma main gauche jusqu’à la fin de l’échauffement. Tu le gardes pour toi. Même calbute, même numéro, les pompes dans le même sac rangées au même endroit … des grands malades mais nécessaire pour le mental.
Donne-nous 3 sportifs (ves) avec qui tu aimerais dîner : Arthur Anthunes Coimbra dit Zico, footballeur international brésilien des années 80. Martin Fourcade : biathlète. Edgar Grospiron : ski de bosse année 80. Roger Fédérer : tennis. Usain Bolt : l’extra-terrestre.  (le stagiaire car il est dispo ce soir là). 5 convives, j’aime les grosses tablées. T’imagine les sujets de conversation…

3 événements sportifs qui t’ont marqué : 1982 : France Allemagne mondial en Espagne : arbitrage d’un autre temps pour un scénario Shakespearien, à pleurer…

1992 : JO d’Albertville – participation à l’organisation des compétitions de ski aux Ménuires avec l’avènement de Tomba la Bomba.

1998 : Coupe du Monde : grâce à cette magnifique victoire, nous avons presque rêvé à l’unité socioculturelle française. « Black, Blanc, Beurre ». C’est resté un rêve

manu 2Ton lieu préféré, ton plat préféré et une anecdote vécue au sein du club : Le Québec avec une bonne omelette aux cèpes.  Anecdote : lorsque j’ai vécu, avec stupeur, mon premier cross régional, à Aix les Bains (hippodrome), en tant qu’entraîneur d‘athlétisme, j’ai vu à l’arrivée du top 20 benjamines des jeunes filles pleurer, crier, convulser, vomir ou perdre connaissance. J’aime la compétition, je suis un compétiteur et parfois pour un objectif plus grand que toi, tu vas amener un effort extrême à t’en faire vomir, ça fait partie du jeu et du sport du haut niveau. Mais dans ce cas, elles semblaient vouloir décrocher un grâle… lequel ? Je n’en sais trop rien !   C’est à ce moment-là que j’ai vu et entendu un entraîneur ou un parent donner des claques sur les joues de cette petite benjamine inanimée dans les bras d’un médecin officiel (visiblement programmé à l’exercice, sur le point de l’expédier aux urgences).  Ce pseudo éducateur lui assenait d’arrêter son cinéma, de se relever en l’extirpant des bras du médecin, qu’elle en verrait d’autres…

Même dans le football ou j’ai vu et entendu des choses peu recommandables, je n’avais jamais vécu une scène aussi violente de la part d’un pseudo pédagogue sur une compétition régionale sportive. Sidéré et surpris de voir cette scène dans le milieu de l’athlétisme. Les cons s’infiltrent, décidément, partout. Heureusement tout s’est bien terminé pour cette jeune athlète. MANU 3Nos benjamines ACE sont arrivées fatiguées, en ayant tout donné au bout d’un gros effort, elles étaient préparées à la discipline et se sont classées honorablement. Il me semble que Margot Guépratte se situait dans le top 10. Les filles étaient fières d’avoir fourni cet effort dans des conditions de courses dantesques et d’avoir surtout vécu une expérience particulière, sans atteindre leur intégrité physique et mentale.

Je sais, en termes d’anecdote cocasse, on a fait mieux. Je ferai mieux… Promis

Ta qualité :perfectionniste. Ton défaut : trop perfectionniste
Un adjectif pour te décrire : obstination. Ta devise : Allonger ton espérance de vie, c’est possible ! Tout en restant au top de ta forme, c’est enviable !

Commentaires libres sur le club : Je reprendrai une formule magique de l’entraîneur, Aimé Jacquet, qui reprochait à un de ses joueurs, Robert Pires, d’être trop tendre, trop effacer, de ne pas oser, sur le terrain : « Robert, si tu veux gagner les sphères du très haut niveau, tu dois durcir ton jeu ». La formule a été suivie des faits. RP est devenu l’un des meilleurs joueurs internationaux. Cette formule, par voie métaphorique, donne un peu l’esprit du club : un bon petit club où on se sent bien en tant qu’athlète et entraîneur, un club familial avec des valeurs humaines, sportives et pédagogiques saines et appréciées de tout le monde.  Et lorsqu’on en a l’occasion, on ne se donne pas, forcément tous les moyens d’accompagner plus haut, plus fort. Je m’y sens très bien.manu 7

Un mot sur le confinement ? Peut-être un mal pour un bien ? A voir… Quelle est notre rapport à la société ? qu’est-ce que ce virus peut changer à ce rapport ? Qu’est-ce que nous prônons comme modèle de société occidentale ? Est-ce que l’empathie est juste un sentiment ou pourrait évoluer vers modèle de société, est-ce utopique ?
Ce confinement très contraint et très long doit nous permettre de réfléchir, d’ouvrir les yeux sur ce que nous sommes, sur ce que nous voulons devenir en tant qu’individu seul et en tant qu’humain au milieu d’autres. Comment voulons nous éduquer nos enfants en espérant obtenir de leur part, l’humanité nécessaire dans leur évolution de vie ? Toutes Ces questions existentielles, souvent repoussées d’un revers d’esprit sur l’Autel non exhaustif du matérialisme, de la possession, du consumérisme irraisonné, du capitalisme sauvage, de l’individualisme, de l’égoïsme, d’une gestion purement financière et non plus humaine (notre santé) sont une véritable occasion, en cette période morose, de se les poser à nouveau. Hey les humains, Que voulons-nous ?

« L’humanité effondrée et la société ébranlée par un petit machin »

Merci manu pour tes réponses, prends soin des tiens

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s