Il continue? MIKA? OUAIS!!*

A mi parcours, Mika conserve un moral et une envie à donner des idées d’évasion. L’ancien croisé au hasard des routes empruntées a certainement raison ; il a vu juste en le rajeunissant. Ce périple est régénérateur pour lui et tellement plaisant à suivre. fini les grosses ascensions mais toujours de belles côtes à franchir.

7ème Etape : des gorges de l’Ardèche à celles du Tarn.
Un départ à 5h50, soit 1h15 après « le réveil », le temps de tout préparer. Je laisse dans le rétroviseur les gorges de l’Ardèche et le Ventoux au loin. Place aux montagnettes du massif central !

La route est agréable et il fait bon rouler, je ne vois pas passer les heures ni les kilomètres dans les montagnes du Bougès au cœur des Cévennes. Je roule sur certaines petites routes où je ne croise personne pendant des heures.

Dans quelques hameaux comme Tarabias je papote avec les anciens du village qui sont tout content de voir quelqu’un…ils m’expliquent les kilomètres qui m’attendent dans les moindres détails, avec l’accent bien d’ici !

Un peu plus loin une mamie me conseille de bien remplir mes gourdes car le col de la croix Berthet ne va pas être une mince affaire. Je ne lui ai pas dit d’où je venais, elle ne m’aurait pas cru !
En tout cas, ils sont tous aux petits soins, les sourires et les pouces vers le haut. Tous les gens que je croise me font vraiment chaud au cœur !

La route vers Florac en début d’après-midi est la seule portion un peu longuette de la journée, mais un cyclo comme moi me rattrape et on papote jusqu’à Florac où nos routes se séparent. Cet ancien de 70 ans à la forme il fait un sacré tour aussi. il me demande ce que je fais comme étude, il pensait que j étais encore étudiant ! Alors soit il voit plus grand chose l’ancien, soit je fais encore jeunot !

Le meilleur de la journée reste à venir. Je rentre dans les gorges du Tarn. Même si je les connais déjà, ça fait toujours quelque chose d’être au milieu de ces éléments. Les villages pittoresques comme Sainte Enimie, les falaises aux formes toutes aussi étranges les unes que les autres, cette rivière aux couleurs verdoyantes qui ne donne qu’une envie : sauter dedans! Surtout que pour un début juillet c’est relativement calme, aussi bien sur l’eau que sur la route.

Je roule jusqu’à 20h et roulerai encore pendant des heures tellement je suis si bien! Mais j’ai déjà 160km au compteur, 2000m de dénivelé, je ne suis qu’à la moitié de mon aventure il faut savoir être raisonnable!

Un endroit qui à l’air plus que sympa au bord de l’eau où poser la tente…que demander de mieux… Peut être une bière demain soir chez le frérot avant une journée de repos, c’est jouable!
Juste je re-re-précise que mon vélo n’est pas électrique (même si c’est la mode!) car tout le monde me le demande. Le chargeur solaire posé sur la sacoche arrière n’est pas pour recharger le vélo, ni le bonhomme d’ailleurs!!! ,mais juste la frontale et surtout le téléphone qui me sert pour les photos, la musique…
Voilà merci à tous en tout cas aussi bien au bord des routes que sur les réseaux vous êtes formidables! @+!106999189_10220024092210627_3097359539562604422_n
plus de photos et de commentaire en cliquant sur ce lien : la mikaway jour 7
* j’en appelle aux plus imaginatifs auteurs pour m’aider pour les titres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s