C’est un peu long mais c’est très bon par J.M.kirik

40355711_2669288293296191_3169431649628717056_o

Grand raid des Pyrénées – tour des cirques.
123 km 7200 mD+ 8200 mD-

 

 

Je suis arrivé à Saint Lary Soulan, jeudi 23 août , en début d’après midi.
Le soleil est au rendez vous, de belles montagnes entourent la station.
Je vais récupérer mon dossard et mon sac suiveur, tout est bien organisé :
Il faut déposer dans des paniers de contrôle (comme à l’aéroport) tout le matériel obligatoire et passer devant des bénévoles pour ‘valider’ l’exhaustivité des articles.
Dernière étape je montre ma carte d’dentité et on me ‘scotche’ un bracelet au poignet pour éviter les changements de personne ?
Je récupère mon dossard 1499 et mon cadeau de départ : une bouteille de rosée, 2 boites de patés et un gateau avec des gros morceaux de sucre…
En fin d’après midi, dépose du sac suiveur et attente du briefing : le matériel optionnel est rendu obligatoire, des températures plutôt fraiches sont attendues sur les hauteurs cette nuit.
Le lendemain départ en bus de Vielle Aure à 7h30 pour monter à la station de Piau. Le départ est prévu pour 9h.
Je suis plutôt optimiste. J’ai visionné pas mal de vidéo sur YouTube, et consultés quelques récits de courses. Le parcours sera magnifique.
540 personnes sont au départ. Comme d’habitude, je me mets derrière tout le monde. Je règle mes écouteurs et j’ajuste mon sac de 6kg… Mon objectif est de démarrer sur un rythme soutenu pour se mettre à l’abri des BH (barrières horaires).
C’est parti, les sentiers sont plutôt larges et permettent de se doubler facilement. Les bâtons sont appréciés dans les montées qui semblent interminables.
Lors de la première grosse descente (1800m de D-), première alerte, je me foule la cheville dans un trou masqué par des touffes d’herbes. Je baisse le rythme et assure mon pied gauche, la douleur persiste mais je ferai le point au prochain ravito.
Kilomètre 25, 2ième ravito et 3h d’avance sur la BH. La douleur est toujours là, mais je peux poursuivre en ménageant la cheville.
40390780_2669285916629762_1887195135075155968_oAvant le ravito du Kilomètre 37 : je surplombe Gavarnie et son cirque, j’en prends plein les yeux.  Au ravito, je consulte un pompier qui me strappe la cheville. Je suis plus rassuré, selon lui l’entorse est légère car le membre n’est pas trop gonflé. Je repars en conservant mes 3 heures d’avance. Les ravitaillements sont bien fournis. Je carbure à la soupe de légume, aux tuc salés et aux bananes pour contrer l’acidité de l’estomac. Je m’efforce de boire de l’eau toutes les 10 minutes et de la boisson énergétique toutes les ½ heures. Durant toute la course, Je n’aurai aucun problème de ce côté-là.
Luz-Saint-Sauveur, base de vie, 2h du matin. J’ai conservé mes 3 heures d‘avance sur la BH. Je récupère mon sac suiveur et je m’installe où je peux, c’est-à-dire dehors.
Retour d’expérience de mon premier grand trail : j’ai procéduré toutes les actions à mener à la base de vie. De cette manière, même fatigué, je lis mon document en séquence et je fais les opérations sans me poser de questions.
Nouveau problème, en assurant ma cheville, je ne cours plus dans les descentes, je me retiens et je sollicite les quadriceps de manière plus intenses. J’ai de plus en plus de mal à supporter les aspérités du sentier.
40376901_2669285499963137_3184635344230285312_oJe vois les coureurs abandonner en ‘cascade’ (Au final, 220 abandons sur 580 partants), et je commence à me poser des questions. Je pense à mon dernier trail blanc où j’ai voulu finir à tout prix, avec une entorse au genou. (Ce qui m’a couté 4 mois de repos forcé).
Je fais un bilan rapide, je peux marcher rapidement avec les bâtons, je peux courir sur les terrains plats, l’estomac est OK et j’ai plus de 3 h d’avance sur les BH. Je ne peux plus courir dans les descentes mais j’ai les bâtons pour assurer. J’ai de plus en plus de mal à escalader les rochers avec mes quadriceps diminués mais je peux utiliser mes bâtons à fond.
Je vais donc positiver dans ma tête et avancer de ravito en ravito en me posant le moins de questions possibles. La musique ‘dynamique’, qui tourne en boucle dans mes écouteurs, me motivera durant le trajet restant.
Je repars dans la nuit, éclairée par ma frontale, au rythme de mes bâtons et de la musique d’Indochine’.
La pente est douloureuse, au petit matin, je suis émerveillé par la mer de nuage qui se présente derrière la cabane de Sardiche. (Je pense au film de John Boorman, Excalibur, et au souffle du dragon…).
Kilomètre 94, ravito de Tournabou.
À la suite des multiples abandons, l’organisation translate les barrières horaires de 5h. J’ai donc plus de 10h d’avance sur la BH. Je sais maintenant que je vais finir. Il me reste une trentaine de kilomètres à parcourir. Je vais donc me ménager au maximum de manière à terminer dans de bonnes conditions.
Kil 109 : dernière descente de 15 kilomètres. Le temps se rafraîchit. Je sors les gants et la Gore tex.
Le début est plutôt roulant et je peux encore courir 5 kilomètres. Mais les 10 derniers seront les plus difficiles, le terrain est bosselé et chaque pas est douloureux.
Kilomètre 124, 18h30, Vielle Aure, l’arrivée.
Je vois l’arche au loin et j’entends les hauts parleurs qui accueillent les arrivants.
Je marche, les quadriceps et la cheville font mal. Je ne peux plus courir. Les dernières descentes sur la ville m’ont achevées. Il me reste 800m à parcourir et je vois toute une foule de chaque côté du sentier. Des personnes qui applaudissent, des gens qui lancent des bravos, des enfants qui tendent leur mains…
Et ces dans ces moments là que l’émotion monte, que les yeux se mouillent. Et je me remets à ‘galoper’, j’oublie mes douleurs, je suis porté par la foule.
Je franchis la ligne d’arrivée après 33h40 de course, en 220 positions (32ème V2).
40297197_2669285926629761_7645118976032243712_o

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s